la mort, la vie, l’éternité

49587703_571779656568043_3522625931573198848_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 9/1/19

pendant les fêtes, l’une de nos amies nous a quittés… eh oui, Luna est partie… nous sommes allés lui jouer quelques airs tout doux la veille de Noël…

on se connaissait relativement peu Luna et nous… elle était venue à quelques reprises pour prendre part à quelques cérémonies à l’Aiglise… mais quiconque a déjà pris part à ces cérémonies sait que l’on se connait vitement et hautement… car dans ces cérémonies, on ne communique pas, on communie… on prie…

on partage un sacrement puis on écoute le silence ensemble, on chante ensemble, on vibre ensemble… on plonge en chacun chacune de soi ensemble… et on retrouve cet espace où l’on est toujours ensemble, là où aucune distance n’existe et n’existera jamais…

et la veille de Noël, aux soins palliatifs en présence de Luna et de ses enfants et quelques proches, c’est cet espace sacré que l’on a retrouvé le temps de quelques chants… une paix, calme et paisible, un espace au-delà de notre humanité, mais qui inclut cette humanité… car rien n’est jamais exclut en cette existence, un grand buffet all you can live la vie…

et c’est quelques jours plus tard que Luna s’est envolée… bye bye belle ange..

qu’on connaisse de près ou de loin les gens qui meurent, qu’on les connaisse beaucoup ou peu, la mort des autres est toujours aussi notre propre mort… toujours un ptit bout de nous qui meurt avec nos proches, ou moins proches…

pensées spéciales ici pour les deux enfants de Luna (son fils et sa fille) que nous n’avons rencontrés qu’une seule fois, soit lors de la plus récente veille de Noël… toujours un gros morceau de perdre sa mère… notre cordon ombilical, qu’on croyait sommeiller depuis notre enfance car parfois on se pense grand et grande nous les touts petit(e)s, eh bien ce cordon se réveille pour l’occasion… et on constate que ce cordon est lié directement au coeur… le nôtre, et celui de maman…

je me souviens du départ de ma mère il y a une quinzaine d’années et je ne peux qu’envoyer chaleur et compassion aux enfants de Luna quelques semaines après le départ de leur maman…

qu’on ait été près ou loin de notre mère durant nos années de grands enfants, on ne s’habitue jamais vraiment à son absence… et en fait, notre mère n’a jamais, n’est jamais et ne sera jamais absente de notre vie… nous sommes né(e)s via notre mère et même si elle décide un jour de quitter son corps, ce corps restera à jamais dans le nôtre… et vice versa…

la mère, qu’on voit danser là-haut, dans le ciel clair…

et si on lui a chanté quelques hymnes lors de notre rencontre de la veille de Noël, on ne lui a pas chanté celui-ci…

alors le voici… Coming  Home…

We are coming home (Nous revenons à la maison)
Safely coming home (Nous revenons à la maison en toute sécurité)
We are coming home (Nous revenons à la maison)
Sweet home again (De retour en cette douce demeure)

As we are approaching (Comme nous approchons)
Getting closer and closer (De plus en plus près)
We all have to leave (Nous devons tous laisser)
Our luggage behind (Notre bagage derrière nous)

As we’re getting nearer (Comme nous approchons)
Getting lighter and lighter (Devenant de plus en plus légers)
We’re finding our way (Nous trouvons notre chemin)
Back home again (De retour à notre demeure)

Para sempre home again (Pour toujours de retour à la maison) 4 x

Ati: guitare et voix
Charles: violon et flute
Édith: piano

 

amor amor chère Luna… à tout de suite, pour toujours, à tout jamais…

 

2 réflexions au sujet de « la mort, la vie, l’éternité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s