grand esprit tout vert

96291710_10217311568885805_2045205126469124096_n

♥♥♥ – 18/5/2020

l’amour au temps du Corona / quarantaine sur la voie de sortie

traduction: gardez l’esprit ouvert, mais pas si ouvert que votre cerveau n’en tombe
– Groucho Marx

on dit que l’esprit fonctionne comme un parachute, c’est-à-dire mieux quand il est ouvert…

avec toutes ces péripéties coronariennes et covidiennes 19 qui prennent place out there dans le monde, et surtout les propos à-propos de, notre capacité de réfléchir est mise – et soumise ? – à rude épreuve… tout cela sans preuve aucune…

on nous dit de faire nos recherches en ce grand zoo philosophico-politico-écononomico-sanitaire plus ou moins propagandiste…

même les scientifiques ne s’entendent pas… mais s’écoutent-ils seulement ?

le doute est sain… il est la fondation même de la recherche… en science, on doit mettre à profit son esprit critique et on doit apporter des preuves hors de tout doute pour prouver son point… les faits documentés sont la vérité, jusqu’à preuve du contraire…

et en même temps, tant de mystère improuvable… foi et confiance en la vie…

par contre, on trouve de tout et son contraire sur le web, mais pas vraiment d’amis(e) – salut Johnny – surtout quand ça pense et penche autrement… surtout quand il y a de la peur dans le coeur… une peur qui donne parfois un gros mal de coeur et qui rétrécit notre regard… yeux pleins de peur…

alors restons tout vert(e)s, green comme disent les zanglos, et ne soyons jamais certain(e) de rien, jamais trop sûr(e) de quoi que ce soit… car c’est le doute qui rend la vie possible…

car tout est possible sur le web… et son contraire n’est pas plus faux, ni moins vrai…

paraitrait même que Trump serait un des good guys….

désirant demeurer capable de croire à tout, à rien et à leur contraire, et vice et versa, même à l’impensable et à l’inimaginable, dans le cas du gros POTUS, mon parachute a de la difficulté à prendre autant d’expansion… mais comme on dit, peut-être… et qui vivra verra… verrat !

difficile de s’y retrouver dans cette grande mer houleuse de l’information et beaucoup plus facile de s’y perdre… avec un léger ou profond mal de coeur à l’occasion…

alors il me semble sain, et essentiel même, de se confronter philosophiquement et idéologiquement à toute possibilité, d’entendre et d’écouter tous les points de vue, en particulier ceux opposés aux nôtres, demeurer ouvert(e) à toute idée, tout en faisant confiance à son instinct et son intuition…

gardons un esprit ouvert, entravé par le moins de biais possible car on ne sous-estime jamais assez l’effet Dunning-Kruger (1)…

tout en demeurant ouvert(e) à changer d’idée si certaines preuves font pencher la balance…

fragile équilibre… comme la vie…

grandes fragilité et flexibilité et immenses force et fermeté…

alors ne pas se prendre – trop – au sérieux, se rappeler qu’on ne sait pas tout et qu’on n’aura jamais une perspective complète sur toutes les choses du monde…  tant de choses à découvrir, tant de points de vue différents, tant d’histoires humaines qui justifient les perceptions différentes… respect…

et plus que sain de garder un sens de l’humour face à soi et face au monde… car aussi douloureuse et dramatique soit-elle, la vie est aussi une farce cosmique, le dit-on du moins…

alors demeurons des observateurs amateur(e)s du monde intérieur, et extérieur… et jamais des expert(e)s…

pour clore cette chronique, quelques mots de Jeff Foster, traduits pour vous par votre humble traducteur amateur…


La joie d’être un(e) amateur(e)

Amateur(e) signifie amant(e)

L’amant(e) n’est pas «moins que» l’expert(e).
L’amant(e) reste proche de l’expérience brute
proche de l’émerveillement.

L’amant(e) est fasciné(e)
L’amant(e) n’a pas de réponses.
L’amant(e) aime trop les questions.
Et les doutes.
Et le plaisir, la douleur, la confusion, la douleur.

L’amant(e) connaît la joie de faire des erreurs.
L’expert(e) s’enfuit dans des concepts intelligents.

L’amateur(e) laisse entrer toute la vie.
L’amateur(e) n’a aucune image de ce que devrait être le moment présent.
L’amateur(e) n’est pas en résistance.
Ainsi, ils/elles peuvent couler librement, devenant tendre grâce à la douleur.
Ils/elles aiment donc pleinement, même quand ça fait mal.

Les connaissances de l’expert(e) les aveuglent souvent,
les faisant paraître froid(e)s et distant(e)s.
L’expertise de l’expert(e) est là où ils/elles se cachent,
jouant au professeur, au gourou ou à la thérapeute,
mais demeurant un(e) enfant effrayé(e) en profondeur.

L’expert(e) nous apprend à être pure conscience,
comment devenir éclairé(e),
comment être libre, joyeux et heureux,
comment être parfait(e),
mais si déconnecté(e)
de leur humanité,
leur humour
et leur humilité.

Demeurez dans votre amateurisme, qualité d’une grande valeur.
C’est une force de guérison dans un monde devenu fou d’expertise.

Ami(e),
La seule chose
en laquelle tu as toujours été
un(e) expert(e)
c’est être toi-même –
original, unique,
imparfait(e) mais beau et belle…


via Wikipedia

L’effet Dunning-Kruger, aussi appelé effet de surconfiance 1 est un biais cognitif selon lequel les moins qualifiés dans un domaine surestiment leur compétence.

Ce phénomène a été démontré au moyen d’une série d’expériences dirigées par les psychologues américains David Dunning (en) et Justin Kruger. Leurs résultats ont été publiés en décembre 1999 dans la revue Journal of Personality and Social Psychology2.

Dunning et Kruger attribuent ce biais à une difficulté métacognitive des personnes non qualifiées qui les empêche de reconnaître exactement leur incompétence et d’évaluer leurs réelles capacités. Cette étude suggère aussi les effets corollaires : les personnes les plus qualifiées auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence et penseraient à tort que des tâches faciles pour elles le sont aussi pour les autres.

Une réflexion au sujet de « grand esprit tout vert »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s