gens, gentils, gentilles, gentillesse

♥♥♥ – 29/3/21
les chroniques d’un nôbodé…

Que sont vos pensées, sinon des pétales de fleurs que les vents de votre cœur sèment à la volée par-dessus champs et collines ? ~ Khalil Gibran

on associe trop souvent gentillesse avec fragilité, faiblesse, mollerie… avec moumounerie… avec pas de colonne

pourtant… faut être fait fort(e) pour se permettre d’être gentil et gentillle…

et le monde aurait bien besoin de gentillesse ces jours-ci car ça joue pow pow pow sur les réseaux… zéros sociaux, full asociaux, foule asociale, coups de gueules brutales et coups de clavier létals…

alors je nous souhaite de la gentillesse dans nos mots pour susciter plus de confiance, gentillesse dans les pensées pour approfondir notre coeur et gentillesse dans nos gestes pour engendrer amour et solidarité…

gentillesse envers les autres, car les gros et durs mots heurtent autrui, mais gentillesse surtout pour soi-même car tout part de là… et coule ensuite vers le monde…

alors plus de bons mots pliiiiise – bene dictions – en soi et dans nos vies… en soi et dans le monde…

car les choses sont assez difficiles comme elles sont ces temps-ci… pour chacun chacune et pour tout le monde…

alors vivement que l’on ressente ce besoin commun de se soutenir, de s’aider, de se respecter, de s’épauler… et de répandre la gentillesse dans notre vie personnelle et de par le monde…

________________________________________________________________________________________
allez, gentil Tao va…

La sagesse du silence intérieur

Pensez à ce que vous allez dire avant d’ouvrir la bouche.

Soyez bref et précis, car chaque fois que vous prononcez un mot, vous laissez sortir une partie de votre Chi (énergie).

Ainsi, apprendrez à développer l’art de parler sans perdre d’énergie.

Ne faites jamais de promesses que vous ne pouvez pas tenir.

Ne vous plaignez pas et n’utilisez pas de mots qui projettent des images négatives, car tout ce que vous faites avec vos mots chargés de Chi se reproduira autour de vous.

Si vous n’avez rien de bon, de vrai et d’utile à dire, mieux vaut ne rien dire.

Apprenez à être comme un miroir: observez et réfléchissez l’énergie.

L’Univers est le meilleur exemple de miroir que la nature nous a donné, car il accepte, sans conditions, nos pensées, nos émotions, nos paroles et nos actions, et nous envoie le reflet de notre propre énergie à travers les différentes circonstances qui apparaissent dans nos vies.

Si vous vous identifiez au succès, vous réussirez.

Si vous vous identifiez à un échec, vous connaitrez l’échec.

Ainsi, nous pouvons observer que les circonstances dans lesquelles nous vivons ne sont que des manifestations externes du contenu de notre conversation interne.

Apprenez à être comme l’univers, en écoutant et en réfléchissant l’énergie sans émotions denses et sans préjugés.

Car, étant comme un miroir, avec une puissance mentale calme et silencieuse, sans vous donner la possibilité de vous imposer avec vos opinions personnelles, et en évitant les réactions émotionnelles excessives, vous avez la possibilité d’une communication sincère et fluide.

Ne vous donnez pas trop d’importance et soyez humble, car plus vous vous montrez supérieur, intelligent et arrogant, plus vous devenez prisonnier de votre propre image et vivez dans un monde de tension et d’illusions.

Soyez discret, préservez votre vie intime.

De cette façon, vous vous libérerez de l’opinion des autres et aurez une vie tranquille et bienveillante qui est invisible, mystérieuse, indéfinissable, insondable comme le Tao.

Ne rivalisez pas avec les autres, la terre qui nous nourrit nous donne le nécessaire.

Aidez les autres à réaliser leurs propres vertus et qualités, à briller.

L’esprit de compétition fait grandir l’ego et crée inévitablement des conflits.

Ayez confiance en vous.

Préservez votre paix intérieure en évitant de vous lancer dans les épreuves et les astuces des autres.

Ne faites pas de compromis facilement, agissant à la hâte, sans avoir une conscience profonde de la situation.

Ayez un moment de silence intérieur pour considérer tout ce qui se présente et alors seulement prenez une décision.

Ainsi, vous développerez la confiance en vous-même et en votre Sagesse.

S’il y a vraiment quelque chose que vous ne savez pas ou pour lequel vous n’avez pas de réponse, acceptez-le.

Ne pas savoir est très inconfortable pour l’ego, car il aime tout savoir, avoir toujours raison et donner son avis très personnel.

Mais en réalité, l’ego ne sait rien, il lui fait simplement croire qu’il sait.

Évitez de juger ou de critiquer.

Le Tao est impartial dans ses jugements: il ne critique personne, il a une compassion infinie et il ne connaît pas la dualité.

Chaque fois que vous jugez quelqu’un, la seule chose que vous faites est d’exprimer votre opinion personnelle, et c’est une perte d’énergie, c’est du pur bruit.

Juger est un moyen de cacher nos propres faiblesses.

Le Sage tolère tout sans dire un mot.

Tout ce qui vous dérange chez les autres est une projection de ce qui n’a pas réglé en soi.

Laissez chacun résoudre ses problèmes et concentrer son énergie sur sa propre vie.

Faites attention à vous, ne vous défendez pas.

Lorsque vous essayez de vous défendre, vous accordez trop d’importance aux paroles des autres, donnant plus de force à leur agressivité.

Si vous acceptez de ne pas vous défendre, vous démontrez que les opinions des autres ne vous affectent pas, qu’elles ne sont que des opinions et vous n’avez pas besoin de convaincre pour être heureux.

Votre silence intérieur vous rend impassible.

Utilisez régulièrement le silence pour éduquer votre ego, qui a la mauvaise habitude de parler tout le temps.

Pratiquez l’art de ne pas parler.

Prenez quelques heures pour vous abstenir de parler.

C’est un excellent exercice pour connaître et apprendre l’univers du Tao illimité, au lieu d’essayer d’expliquer ce qu’est le Tao.

Se développera alors progressivement l’art de parler sans parler, et votre vraie nature intérieure remplacera sa personnalité artificielle, laissant apparaître la lumière de son cœur et la puissance de la sagesse du silence.

Grâce à cette force, vous attirerez en vous tout ce dont vous avez besoin pour votre propre épanouissement et votre libération complète.

Cependant, vous devez faire attention à ce que l’ego ne s’infiltre pas.

Le Pouvoir demeure lorsque l’ego reste calme et silencieux.

Si l’ego s’impose et abuse de ce Pouvoir, il deviendra un poison, qui l’empoisonnera rapidement.

Soyez silencieux, cultivez votre propre pouvoir intérieur.

Respectez toute vie dans le monde.

Ne forcez pas, ne manipulez pas et ne contrôlez pas les autres.

Devenez votre propre Maître et laissez les autres être ce qu’ils ont la capacité d’être.

En d’autres termes, vivez en suivant le chemin sacré du Tao.

Une réflexion au sujet de « gens, gentils, gentilles, gentillesse »

  1. Ravi

    Aussi longtemps que le mouvement de l’intelligence vers le dehors n’a pas été suspendu, il n’y a pas de regard intérieur possible.
    Aussi longtemps qu’il n’y a pas de regard intérieur, on n’accède pas à notre pure conscience

    Tripura Sundari, Déesse Hindoue
    Aux sources du Boudhisme

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s