NAÎTRE, ÊTRE & RENÊTRE – brève histoire de mon ptit nom

il y a une soixantaine d’années, un ptit bonhomme parmi d’autres est né à Montréal… 10 minutes plus tard, suivait une ptite soeur… bienvenue en ce bas monde Guy pis Guylaine Dion…

welcome little guy me soupira God (qui est an american comme on le sait bien depuis que JP nous l’a chanté)… du moins, si je me souviens, c’est ce que j’entendis, ou peut-être pas tout à fait mais pas si grave…

évidemment il y a dû avoir baptême dans la tradition catho, mais ma mémoire à long terme ne se rend pas jusque là… mais dans le bon vieux temps, fallait les faire rentrer vite vite vite dans le rang divin ces nouvelles ptites âmes incarnées…

quelques années passèrent, puis notre ti-Guy fut confirmé dans la grande famille du gland Dieu catholique de Montréal-Nord, comme sa ptite soeur et la plupart de ses compatriotes de l’époque…

pour le meilleur mais surtout pour le pire comme on le constate ces temps-ci avec l’histoire des pensionnats autochtones… que le Grand Esprit veille sur vous petites âmes parties trop vite…

vint l’adolescence et l’école secondaire LJP, la pire de Montréal, celle avec pas de f’nêtres dans le quartier St-Michel puis la découverte de l’autre sexe et les multiples expériences psychotroniques de différentes dimensions… décidémment, pas que bus, école et nuits blanches la vie d’ado…

puis à 22 ans, le 6 juillet 1983 exactement, dans le désert de l’Oregon en compagnie de plus de 10 000 de mes amis sannyas de partout sur la boule, à communier avec notre beloved gourou, premier changement de nom…

déjà en quête de quelque chose plus durable que les effluves de la colle d’avion et du LSD, c’est la rencontre avec Osho qui m’a ouvert les yeux jusqu’à l’âme, and beyondway beyond… et débarque alors Swami Atiharsha… Grande Joie à ce que l’on dit en sanskrit… et le Swami est l’équivalent au préfixe Joseph de notre enfance catho…

les quelques années passées en Hollande à la Humaniversity, m’ont fait entendre ce nom – A T I H A R S H A – prononcé trop à l’Allemande à mon goût dans les H… n’en pouvant de me faire écorché les oreilles par mon propre nom, j’ai décidé de trancher la gorge du harsha – Osho ait son âme – ne gardant que le ptit bout ati comme prénom… harsha qui rit… ne sachant pas trop si je venais de chopper la joie ou sa grandeur… mais mes oreilles n’en pouvaient plus… alors je ratatina de nom mais m’adoucit d’esprit…

lorsque je revins au Canada pour prendre soin de ma plus vieille après quelques années abroad, je suis retourné aux études et décida d’inclure le ati entre le Guy et le Dion…je fus donc longtemps Guy Ati Dion, autant sur mes slips de paie de l’université que dans mon passeport… jusqu’au 11 septembre, moment où l’on arrêta de sourire sur nos photos de passeports et qu’on commença à enlever nos souliers et ceintures dans les aéroports, et à calculer les millilitres des divers liquides…

en 2017, j’ai fait la rencontre très spéciale d’une mama italo Brésilienne, mama Sonia, dans le cadre d’une voyage de 2 mois au Brésil, autre voyage initiatique s’il en fut un… après avoir perdu ma mère biologique en 2004, puis Amala ma mère adoptive (mais mère quand même) il y a 6-7 ans, mon coeur d’atigars avait soif d’une mère…

même si je redécouvrais depuis quelque temps la qualité intemporelle et l’amour universelle de la vierge Marie (et ses multiples déclinaisons culturo-spirituelles), j’avais besoin d’une môman, une môman à moi… et coup du destin, après que j’aie dit à quelques amis que je voulais lui demander de m’adopter, Mama Sonia entre sur le coup dans la maison et déclare : você é meu filho (toi tu es mon fils) ! Bingo et Mamamia !

et comme par magie, lors de la cérémonie suivante, j’ai vu, ou entendu m’en souviens plus, que j’allais changer mon nom de famille de Dion à Supino, celui de ma mère bio… car c’est ma mère qui m’a mis au monde, ma mère qui nous a élevé après que sa tendre moitié ait sacré le camp… elle qui a tenu le fort… forte la mère… forte ma mère… et si belle…

alors il y a quelques années, j’a entamé le processus…

et ne change pas de nom qui veut… on doit dans un premier temps soumettre le nom désiré au directeur de l’État civil qui nous autorise à entreprendre le processus… ou pas… pré-approbation… car on ne veut pas qu’aucun enfant ne se nomme Spatule (cas réel)…

et après 2 ans à ramasser les preuves diverses indiquant que j’utilisais déjà le ptit bout d’ati dans mon nom légal entre le Guy et le Dion, en expliquant que le ati est mon nom d’initié donné par mon maître spirituel, en expliquant l’importance de porter le nom de ma mère, et multiples autres formalités, j’ai reçu hier la confirmation finale du changement de nom que j’ai entamé il y a quelques années déjà, avant… en fait, j’avais déjà reçu la confirmation en mai mais le nouveau nom doit être publié dans la gazette officielle pour possible contestation… trop tard Léo 😉 inside joke pour ma plus vieille et ma brue…

ainsi débutent les multiples démarches qui suivent un telle décision : nouveau passeport, testament à refaire, hypothèque à modifier, assurances et autres grands plaisirs bureaucratiques… même le certificat de naissance de mes 2 filles devra être abrogé car le nom de leur père n’est plus ce qu’il était…

avis à ceux et celles qui voudraient changer de nom: attelez-vous !

car comme je disais à une amie récemment, faut être réellement décidé pour entreprendre une telle démarche… ou taureau de signe astrologique… et un peu fêlé…

mais comme disait mon ami Veeresh: a man has to do what a man has to do… et ce ptit homme ne s’est pas fait prier pour le faire… atiguidoux va…

je me demandais comment faire la transition officielle entre ce blogue – qui se nomme officiellement atidion.com même si j’ai changé le titre pour ati supino – et la prochaine étape que je ne connais pas encore tout à fait… celle qui, pour le moment, a pour nom la nouvelle Tribu… et quelques projets connexes…

eh bien voilà… Guy Dion s’est transformé en Ati Supino… magique la vie… et très pragmatique…

à mon ami Samano qui s’inquiétait un peu de voir mourir le ptit Guy, je l’ai rassuré car comme on dit, what’s in a name ? tout et rien en même temps…

alors salut mon ati-Guy… je sais que tu ne partiras jamais vraiment car tu n’es qu’un nom de 3 lettres…

être c’est ne jamais cesser de naître – Bob Dylan (Via Samano Lemieux 😉

merci môman, ton nom continuera à faire un bout de chemin…

5 réflexions au sujet de « NAÎTRE, ÊTRE & RENÊTRE – brève histoire de mon ptit nom »

  1. Prashanti

    On the road again.
    Une autre étape.
    Une autre transformation.
    Contente d’avoir fait parti d’un bout de chemin de ta vie.
    Et que ça continue on and on !
    See you cher Ati .🦋

    Répondre
  2. Paripurna

    Home is where the heart is.💞
    Les bons moments et expériences restent dans mon coeur💝
    Très beau geste que tu fais pour honorer ta mère 🧚‍♂️
    Je te souhaite le meilleur dans tous tes et vos projets.🧚‍♂️
    Namaste🌹🙏

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s