téléchargement en cours…

67667_282125941912893_201104041_ncinquante-et-unième digression de l’an 13… (s’éloigner pour se rapprocher)… 24/1

c’est moi sur l’image… vous m’avez reconnu ? vous me surprenez en train de channeller et du même coup formatter mon disque dur interne, snapper ma mémoire vive et télécharger de nouveaux programmes… seulement, dans la vraie vie, un peu plus long que prévu… téléchargement toujours en cours… haute vitesse haute vitesse qu’ils disaient…

« Avez-vous la patience d’attendre que la boue se dépose au fond de l’eau et que l’eau de l’étang devienne claire à nouveau ?  Avez-vous le courage de rester immobile jusqu’à ce que l’action juste émerge d’elle-même ? » – Lao Tseu

et cette affirmation de Lao Tseu vous rejoint ? je le savais… car je vous connais vous savez ? plus que vous le soupçonnez… depuis le temps que vous me lisez, vous ne pouvez plus trop m’en cacher… et vice versa… mutuelle transparence virtuelle… big brother is watching you… et avec votre esprit… amen…

sérieusement, mais pas trop, cette question d’attente et de patience du moment juste qui vient naturellement représente la seule attitude et disposition possibles dans certaines périodes de vie… comme celle-ci d’ailleurs pour moi… non mon garagiste n’a pas encore téléphoné, merci de demander… donc j’attends ça aussi… attendre encore et encore que les choses se tassent et que les affaires se placent, que le trouble s’efface et que la clarté se montre la face… pas facile attendre quand on est habitué à go go go… mais ça s’apprend… lentement, patiemment…

mais on ne parle pas vraiment d’attendre en fait… davantage d’être en attente, patienter, relaxer, décompresser, le pied sur la clutch, le moteur qui tourne au ralenti… pas attendre activement comme tel, mais tout de même une certaine attente, patiente, relaxe, décontractée, lousse dans le corps… une patience groundée dans l’ici, dans le nulle part, dans le mystère autour qui ne s’en va nulle part ailleurs… un stanby qui nous garde ici…

attendre et simultanément avoir le courage de rester assis sur ses fesses – debout peut aussi faire l’affaire – et méditer, mariner, mijoter, patienter, sentir, observer, rester, hésiter, vouloir bouger mais résister et rester quand même sur place, immobile… et patiemment attendre l’euréka ! l’éclair de génie, le signe, l’action juste qui nous envahira et nous possédera et nous fera bouger corps et âme… mais auparavant, ne rien provoquer… patienter surtout quand ça ne bouge pas aussi vite qu’on le voudrait, quand la vie est pas aussi excitante qu’elle ne l’a déjà été ou qu’on la voudrait… prendre son mal en patience… et son bien aussi…

alors devant cette hésitation existentielle qui semble perpétuelle et infinie parfois quand on a les deux pieds dedans et qu’on veut de l’action, apprendre à répondre plutôt que réagir… répondre à ce que la vie veut de nous, ce qu’elle nous envoie, ce qui nous est demandé comme output en réponse à cet input…  oui, peut-être un jour… et au final, avoir la sagesse et la clarté d’entendre le message…

ne pas simplement faire ce que doit à partir de nos désirs personnels car de toute façon, trop confus actuellement… trop de résistance… que faire ce que la vie veut faire de nous, ce qui doit se faire à travers nous… laisser la vie nous faire faire… ou ne rien faire… calvaire… devenir un instrument des dieux… une flûte de bambou et laisser l’air nous souffler un air… flûte alors… en temps et lieux…

donc laisser l’action émerger d’elle-même… laisser la vie nous dire quoi et quand, comment et avec qui… pour qui et pourquoi… grande sagesse que celle-là vous dites ? vous dites…

4 réflexions au sujet de « téléchargement en cours… »

  1. Jocelyne Trahan

    Étrange de lire ceci ce matin. Comme si je l’avais écrit. Pas d’aussi habile façon mais ça aurait beaucoup ressemblé à ça. Comme si ce que je ressens et vis présentement serait traduit simultanément sous mes yeux par une Force bienveillante qui me met un miroir en pleine face. Même un rêve cette nuit m’a apporté un message dans le même sens. J’avais l’impression qu’une partie de moi se dédoublait en lisant ceci… vraiment weird… Il y a quelques années, j’aurais rué dans les brancards, maudissant les événements (Why me?!!!!) et tapant frénétiquement du pied afin que les choses s’activent plus rapidement. Je ne me suis même pas rendue compte que j’ai changé. Je réalise ce matin qu’avec les années je me suis « polie » comme une pierre devenue un galet et que ça s’est fait en douceur car rien n’a explosé subitement devant moi, il n’y a eu aucun Juge balançant son gros index devant mon nez en disant tut tut tut! Finalement, à 53 ans y a encore kèk chose à faire avec moi. Comme c’est rassurant… Rassurant de constater qu’il n’y a nul besoin de me battre, que je n’ai qu’à me laisser porter par le courant et que de toute façon je serai toujours au bon endroit, au bon moment, pour la bonne raison… même si les apparences peuvent sembler toutes autres. Et ce n’est même pas de la résignation… acceptation de ce qui est, de moi…? Merci Ati pour ce miroir

    Répondre
  2. Paripurna

    Wow ton texte me par aussi….
    Le cinqplex quand va-t-il se vendre?? On laisse aller….
    La maison à Val-David qui nous intéresse, Quand pourra-t-on faire une offre?? On laisse aller…Le cinqplex doit se vendre avant….
    La retraite qui s’en vient, Est-ce qu’on vend la maison?? On laisse aller….
    Ouffff toute une pratique de faire confiance à la vie. Où veut-elle qu’on s’installe??
    Tous ces beaux projets de retraite, retour à la terre ??? On laisse aller….
    Rien d’autre à faire que d’être dans le moment présent pour l’instant….
    Merci Ati pour tes partages qui me ramène à moi….

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s