fuck you doux

10384115_718714824872793_4546507158058586067_n
1000énaire chronique(s)… compte à rebours /// 217 et ça monte – et ça descend…

traduction : je me demande combien d’amis me répondraient si je disais  publiquement Fuck you ? alors essayons : Fuck you ! 

petite audace ce matin, petite chronique coquine, petit clin d’oeil sournois à vous lecteurs/trices d’un peu partout sur la planète… besoin d’attention le chroniqueur ? peut-être… et peu importe comment… alors pourquoi pas via Fuck you ?

j’aime cette audace qu’un ami Facebook a publiée sur son mur FB ce matin… suscitant un déferlement de réponses amicales et joueuses… alors je lui ai empruntée, ou volée si on veut dire vrai, si on veut parler clair, si on ne veut pas parler bois… mais comme il l’a sûrement empruntée lui aussi, ce ne sont que de bonnes relations diplomatiques… il vient de liker mon vol d’ailleurs…

on contamine les ondes à coup de Fuck you ce matin – amical quand même… juste pour surprendre, pour provoquer, pour réveiller, pour déranger doucement… car après presque 800 chroniques, faut parfois surprendre ses lecteurs/trices, et se surprendre soi-même aussi…

quand même une belle expression que celle-ci non ? Fuck you… souvent le première expression qui émerge quand quelqu’un nous fait suer… même si nous sommes francophones… phoque iou…

Fuck you est un terme international, le mot fondateur du langage universel… le monde entier l’utilise… même les enfants le disent sans savoir ce que cela signifie… comme Peace and Love…  les deux côtés de la même médaille…

quand on aime beaucoup quelqu’un ou quelqu’une et qu’il ou elle fait quelque chose qui nous déplait, Fuck you est une autre façon de dire je t’aime… le contraire de l’indifférence…

Fuck you peut paraître offensif, agressant, violent même… Fuck you est une arme de destruction massive… alors il faut l’utiliser avec soin car la responsabilité qui y est associée est grande… on n’utilise pas Fuck you à la légère… ou peut-être qu’on ne devrait utiliser Fuck you qu’à la légère, avec humour, avec dérision… car souvent Fuck you est le dernier mot avant la bouchée bée…

Fuck you est un visage à deux faces, comme un scalpel qui peut aussi bien retirer un tumeur mortel que pour trancher la jugulaire… Fuck you peut nous sauver la vie dans une relation destructrice… car Fuck you est aussi une forme de protection, une façon de dire à l’autre de ne pas rentrer dans notre espace, de nous laisser de la place… y a d’ailleurs des Fuck you qui se perdent parfois à cause de notre fausse politesse… on ne nommera pas de noms… comme des coups de pied perdus dans certains culs… de-sac-à-patates…

Fuck you signifie que quelque chose de déplaisant nous arrive, souvent un geste posé par quelqu’un ou quelqu’une… éventuellement on ne dira plus Fuck youFuck you constitue un signal d’alarme… signe que tant que quelque chose en nous s’érige en Fuck you, il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui est contracté… quand on est en amour, le coeur ouvert, Fuck you disparaît… et devient action et manifestation d’amour…

alors utilisons Fuck you comme repère, non comme repaire… non pas pour s’y complaire, ni s’y lover ou s’y réfugier, ni y vivre en permanence… Fuck you est un jeu, une antidote à l’indifférence…

alors plutôt qu’en avoir peur, jouons avec, comme le fait ici Osho :
https://www.youtube.com/watch?v=6D7rWLzloOI

Fuck you, quelle expression créative…

et un excellent article (merci Éloi)
http://hrostoski.com/2014/10/fuck-you-spiritual-people/

3 réflexions au sujet de « fuck you doux »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s