heavybitudes

11021275_10152732296408543_1985073636472677494_n1000énaire chronique(s)… compte à rebours /// 139 et ça monte – et ça descend…

traduction : les habitudes sont trop légères pour qu’on les sente jusqu’à ce qu’elles deviennent trop lourdes pour qu’elles soient cassées… – Warren Buffett

impressionnant timing, tu m’en diras tant… juste comme je commence à taper les premières lettres de cette chronique, je vais chercher cette citation ci-haut sur le web et je tombe sur le message d’un ami FB qui vit au Brésil et qui, après quelques jours de panne d’électricité, relate comment il réalise sa forte habitude à la toile d’araignée et à sa face de bouque en particulier…

c’est qu’hier matin, mon poste de radio a lâché en même temps que mon quota à internet était atteint, ce qui m’amenait à réaliser que je trouve que je passe trop de temps branché – à la radio et à internet – à mon avis… et que je veux changer un peu mes habitudes de connexion… me déconnecter des ondes pour me connecter davantage à la nature…

ce qui m’amenait à réaliser également que je veux bouger davantage, jouer plus et plus dehors, et plus de guitare, passer moins de temps assis à mon écran, à vivre à-travers mes yeux et ma tête… passer moins de temps dans le cyberespace et davantage dans l’espace réel…

et c’est là que la citation de Mr Buffet entre en ligne de compte… avec ses si justes paradoxes de légèreté et de lourdeur… la légèreté des habitudes qui prennent du poids et finissent par faire sauter la balance… au fil du temps, de légères habitudes qui se tissent et deviennent de plus en plus lourdes… comme certaines tendances…

vous et moi, on a tous et toutes nos habitudes plus ou moins habituelles, plus ou moins régulières, plus et moins lourdes… qui deviennent des tendances lourdes et des lourdeurs, de lourdes heures… café, le matin ou toute la journée, alcool, radio, internet, télé, travail, journal, musique, affection, menoum menoum divers, cell, name it… habitudes, besoins, occupations, dépendances, addictions… appelez-les comme vous voulez, n’en demeure pas moins qu’elles prennent de la place ces habitudes, de plus en plus de place…

habitudes qui commencent lentement mais sûrement à s’imbriquer et qui se développent graduellement jusqu’à modeler nos vies, les structurer, les figer, les formater, les encadrer…

et vient un moment où l’on ne peut plus s’en passer… ou presque…  alors me semble qu’il est parfois nécessaire de brasser le jeu de cartes et changer ces habitudes, changer ses habitudes…

et cela se passe quand le dérangement est suffisant… et que les effets secondaires ne deviennent plus lourds que les avantages…  que ça n’amène plus d’inconvénients que d’avantages… que ça encadre tellement que ça rigidifie…

et là, commence le changement… et là se met en branle le processus de modification du comportement… comme un gros paquebot… avec un certain bouleversement dans le quotidien… avec un chamboulement de la routine quotidienne… avec un brassage de notre vie, un brassage dans notre vie… avec un changement de perspective sur le quotidien…

alors c’est un tel changement qui se met en branle ce matin pour le chroniqueur…

moins de temps devant l’écran, plus de temps dehors…

moins de temps à écouter la radio et ses mauvaises nouvelles, plus de temps à écouter le silence…

moins de temps dans la maison, plus dehors (cou’donc ! un des conseils que j’ai reçu récemment ça non ?)…

plus temps à bouger et jouer davantage, prendre soin de l’espace, m’activer… faire…

et plus de temps à peaufiner ma guitare, à faire courir mes doigts sur mon manche (de guitare vous esprit tordu) plutôt que mes yeux sur mon écran et vers vous…

mais je conserve ces chroniques car c’est mon hobby sacré, mon moment de tape tape tape quotidien qui me donne plaisir et qui me fait sortir de moi… je vous parlerai peut-être de mon nouveau processus de changement dans les prochains jours si jamais les mots veulent aller en ce sens…

sioux…

2 réflexions au sujet de « heavybitudes »

  1. Denise-Andrée Péloquin

    Yesss! Je suis dans le processus de changement…depuis le 1er février. Ça fait tellement de bien! Le truc: RITUALISER ce qui est bon pour moi plutôt que de rester dans les « Y FAUT QUE »! Ça change tout parce que le rituel donne un SENS à ce que je fais – même la plus petite chose…Le bonus: j’y prends de plus en plus PLAISIR!

    Ton article tombe à point! Merci Ati!

    Répondre
  2. Prashanti.

    C’est vrai…Les habitudes ça endort, ça rassure ? ça rend les articulations rigides…
    Ça nous fait vieillir plus vite…
    Je m’en vais marcher dehors…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s