les mots d’amor

11143386_10153220283501291_4061601042429864910_n

millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 83 et ça monte – et ça descend…

traduction : cher écrivain, SVP, prends-moi et fais-le moi maintenant… sur la table de cuisine… dans ton lit… sur le divan… même sur le plancher devant la télé, c’est OK… j’ai seulement besoin que tu me prennes et que tu me le fasses comme on ne m’a jamais pris auparavant… – sincèrement, ton écriture…

j’aime la ptite twist érotique et sensuelle de cette citation… cute et dans ton style ça hein ma Jojo ?

j’ai aussi cette relation avec l’écriture… ma maîtresse, mon amoureuse, mon amante… comme une relation passionnelle, comme dans mes veines cette habitude d’écrire… presque chaque jour depuis 3 ans, je me fais faire l’amour par les mots, par les phrases, par les expressions coquines…

pourquoi se limiter à 50 quand on peut explorer des milliers de nuances de griseries… car les mots me grisent, les mots me font aller du blanc vierge au noir cochon… et par toutes les nuances… les mots me twistent la tête, me prennent le coeur, me chatouillent les doigts… et la queue du tire-bouchon…

j’ai une relation vraiment amoureuse avec les mots… on le fait surtout le matin eux et mots… ça je veux dire… un autre coming out… oui je l’avoue j’aime les mots et leur sens… ualité… j’adore le processus de m’astreindre à écrire même quand le désir n’est pas là au départ… on se turn on à la main…

il suffit de quelques caresses, quelques douceurs, quelques effleurements et that’s it, le désir pogne, monte et m’embrase les doigts, embrasse mon âme, brasse mon corps…

je m’étends et m’écarte et je me laisse manger l’alphabet et m’abandonne à mes alpha bits de mots…

car l’acte d’écrire est fondamentalement sensuel et érotique… c’est un processus à fleur de peau, une caresse de mon âme à la vôtre, une touche d’humour et de douceur… doux doux mots… de moi à vous…

alors les mots, mangez-moi tout cru, sortez de mes doigts sans que je ne vous pense, faites-vos plus grand que ma panse… dépensez-moi, dépassez-moi, faites de moi votre esclave… je suis soumis, je me mets à votre disposition… je me ferai cochon s’il le faut… ou vierge si je le dois…

l’écriture est plus forte que nous, quand elle nous choisit, on doit céder sinon elle nous possédera… si on ne cède pas devant elle, elle nous fera céder ou décéder… mourir d’écrire, mourir d’amour d’écrire…

alors écriture, prends-moi et fais ce que tu veux de moi, possède-moi, écris à-travers moi, fais-moi dire des folies ou des mots de génie, je m’en fous…

je me ferai petit devant toi, jusqu’à disparaître… prends-moi et fais-moi disparaître devant le force du verbe, devant le jeu de tes mots, fais-moi danser dans tes vents… fais-moi frenchkisser la langue en glaise, comme le potier sur son tour… et tourne tourne la créativité littéraire…

joues-moi des tours, fais-moi l’amour car je m’abandonne à toi… je te dis oui, pour le meilleur et pour l’écrire, pour l’écrier et pour le dire…

allez les mots, déshabillez-moi car mû je suis pas vous… nu je suis devant vous…

et pour atteindre le silence, faites-moi faire le tour, au-delà du z et des signes de ponctuation, car tu sais que je suis prêt à tout pour l’amour… des mots et de leurs jeux…

ainsi soit-dit, et écrit…

Une réflexion au sujet de « les mots d’amor »

  1. Prashanti.

    Ouin ! Inspirant ! Coquines ! Que ces tournures de mots qui montent et descendent dans l’imaginaire de l’écrivain et de ceux et celles qui les lisent …
    Fraîcheur printanière ! Chaleur d’été !
    Fragrance tout en légèreté !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s