pas r’gardant du d’dans

11406764_1044096268964195_8042783904046151856_omillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 56 et ça monte – et ça descend…

traduction : votre vision ne deviendra claire seulement lorsque vous pourrez regarder en votre propre coeur… qui regarde à l’extérieur rêve, qui regarde à l’intérieur s’éveille… – Carl Jung

mais comment on fait ça regarder dans notre coeur au juste ? en tous cas, notre Jerry lui savait comment voir la vie avec ces yeux !

ça prend pas une autre paires d’yeux ? ou peut-être un seul, celui que l’on nomme le troisième… mais en général nous sommes moins familier avec celui-ci… mais jamais deux sans trois…

on dit que tout ce qui est près du coeur dans la vie se fait les yeux fermés… méditer, prier, jouir, goûter, pleurer…

quand même intéressant ce thème de l’introspection… qui regarde quoi ? sommes-nous davantage le vu – ou la vue – que le/la spectateur/trice ? sommes-nous sujet ou objet ?

peut-être bien que nous sommes tout bonnement un témoin qui regarde autant ce qui est vu que le/la spectateur/trice qui watche cette ptite vue ?

car il semble bien que nous sommes autant l’une/e et l’autre… avec un regard englobant… pour voir autant ce qui est vu que ce qui voit… nous sommes des big brothers et des big sisters… mais l’idée est de cibler la matière observable… car à regarder tout le buzz constant du monde extérieur, on perd son temps… divertissant mais éparpillant… aucun pouvoir ni contrôle sur ce qui se passe à l’extérieur.. ou si peu…

si cela nous divertit, on peut bien passer son temps à regarder ce qui se passe à l’extérieur de soi, mais cela est bien futile… on peut facilement se perdre à suivre le fil continu d’actualités extérieures à soi mais les événements se sont succédés, se succèdent et se succèderont sans cesse, comme nous d’ailleurs… plus ça change plus c’est pareil sur le plan horizontal… les événements se succèdent sur le radar… et même sur le plan vertical, les choses bougent vite mais nous ne sommes ni l’axe vertical, ni l’horizontal…

nous sommes la tour d’observation, nous sommes le/la contrôleur aérien du mouvement intérieur… nous sommes les regardeurs du coeur, les gardien(ne)s de ce coeur qui bat en nous, le même coeur qui bat en chacun(e) de nous… un même coeur divisé en plus de sept milliards de morceaux… tous et toutes es dépositaires du grand coeur global… le même coeur déposé au fond se chaque être humain… le même qui fait se mouvoir chaque planète, chaque particule… coraçao do mundo…

alors chers téléspectateurs/trices de l’intérieur, synthonisons le canal coeur, tournons notre regard – et la manette – vers l’intérieur afin de prendre note de celui et celle qui regarde et ses mouvements, observons l’opérateur/trice du poste d’observation…

osons nous fourrer le deuxième nez dans notre coeur pour sentir ce qui s’y passe et tourner notre regard et son troisième oeil en soi, pour voir ce qui s’y brasse…

osons nous réveiller, même si cela se révèle parfois être difficile car pas toujours beau ce qu’on y découvre dans les premiers tours de reconnaissance…

car à force de regarder en dehors de soi pour y trouver les bibittes, on finit par les trouver… mais ces bibittes ne sont peut-être nulles autres que nos propres bibittes… peut-être que les bibittes vivent dans nos yeux et dans notre tête et que nous faisons que les projeter vers l’extérieur en regardant hors de soi…

who looks outside dreams, who looks inside awakes… good morning !

Une réflexion au sujet de « pas r’gardant du d’dans »

  1. Ravi

    pas facile de percevoir mes projections et d’accepter qu’elles existent…
    ça me prouve que je vibre et en même temps me demande de la compassion pour moi-même…
    à la recherche de mes galaxies intérieures….
    superbe chronique

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s