désattendre tendrement sans attentes

10671218_341797892655586_8662052312237125698_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 42 et ça monte – et ça descend…

décidément, hier je m’obstinais avec aristote, aujourd’hui c’et avec confucius que je suis en désaccord… je transformerais donc cette citation en : n’exige rien de toi-même et n’attends rien des autres… ainsi tu pourras être responsable de tous les ennuis qui arrivent dans ta vie…

et en se créant de multiples ennuis, on ne s’ennuie pas… car c’est à-travers les ennuis, ce que l’on nomme parfois erreurs aussi quand on veut être parfait – qu’on apprend, qu’on se raffine, qu’on découvre…

en effet, rien comme être responsable de ses propres ennuis… en n’exigeant rien de soi-même – on peux-tu se donner un break ? c’est l’été quand même –  et en n’attendant absolument rien des autres – alors quoi qu’on fasse et peu importe ce qui arrivera sera OK… toujours OK la vie… surtout quand pas OK… car telle quelle…

être exigeant envers soi-même doit être tannant et fatigant… l’exigence est la pire des attentes, c’est une attente impatiente, intransigeante, plus que demandante… le simple terme exiger est arrogant et contrôlant… aille la vie ! j’exige que tu répondes à mes commandes et à mes ordres… aille la vie ! sois comme moi je te veux… dieu voici mon plan alors enwèye agis en conséquences… et comme disait Mooji hier à Mr stote

1795633_10207191026397435_2349604569120093762_n

et ainsi lui répondait son envoyé spécial

11167800_1040648229297580_7134011082806424592_ndécidément, les termes attentes et exigences ne font plus partie de notre vocabulaire… nous avons déjà migré vers : ouverture d’esprit, demandes flexibles et adaptation… certains d’entre nous du moins, et dans certaines circonstances…

faire avec, s’adapter, recevoir sont plutôt les termes in et nécessaires en cette nouvelle ère… nécessère… pour que naisse et serre…

et vive peut-être plutôt que certainement… car qu’est-ce qui est certain entre vous et moi ? tout est possible mais rien n’est certain, c’est ça sûr et certain ! 

et vie aussi parfois, plutôt que toujours, ou jamais, car parfois si, parfois pas en effet la vie…

nous avons appris, avec les multiples déceptions, que les attentes entrainent inévitablement des déceptions… n’est-ce pas ?

quoi ? je passe ma commande à l’univers et l’univers ne réponds pas comme je le veux ! quelle arrogance cet univers de malheur… car tout est question de timing en effet… bon timing, mauvais timing… tout arrive à point à ceux et celles qui savent attendre… attendre sans attendre… en fait, tout est toujours à point pour ceux et celles qui n’attendent rien, et qui s’attendent à tout…

car on peut avoir des préférences, une façon particulière dont on aimerait que la vie reçoive nos demandes, mais souvent le grand magasin général est back order

tout vient à point si on sait attendre et qu’on ne s’attend à rien car il est fort possible que ce qui nous arrive n’est pas ce que l’on a commandé…  alors savoir ce qu’on veut mais ne le prendre pour du cash et être prêt(e) à tout… et pas un tout minuscule, un TOUT MAJUSCULE, tout à fait tout… anything and everything, absolument n’importe quoi… même et particulièrement rien… ce grand rien qui contient toujours quelque chose, mais pas toujours quelque chose qu’on veut ou reconnait…

car cette vie n’a encore jamais été vécue jusqu’à maintenant… l’histoire a beau se répéter, mais l’épisode du grand téléroman qui joue actuellement est encore un projet pilote en développement… a play in progress… jamais auparavant cette exacte combinaison de facteurs n’a été mise en place ici and now… nous vivons une situation unique, comme jamais auparavant… pas plus spécial que jamais, pas moins spéciale que toujours…

la vie est coquine, elle nous réserve des surprises, que des surprises, car comment pourrait-il en être autrement ? ceci n’est pas le jour de la marmotte, ni la semaine des 4 jeudis…

à chaque instant, la vie est fraîchement pressée, freshly squeezed… toujours vierge, comme l’huile d’olive, toujours neuve, comme catherine, toujours en élaboration divine improvisée, comme la vie… mais si seulement on pouvait apprécier le miracle de la récréation perpétuelle, la grande cour de récréation dans laquelle se joue nos existences, dans laquelle nos âmes se déploient pour mieux apprendre à voir de l’autre côté du miroir…

miroir miroir, dis-moi ce que tu me réserves aujourd’hui,..

et je dirai oui… tout oui, oui à tout… dire oui ? tout un atout…

2 réflexions au sujet de « désattendre tendrement sans attentes »

  1. Alives77

    Ces attentes qui tuent , étouffe l’amour.
    Qui nous font passer à coté de l’amour.
    Les yeux ouverts , je regarde et remercie….

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s