résilience

11896162_121011364912177_1364072424975562925_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 6 et ça monte – et ça descend…

traduction : vous devez mourir à quelques reprises avant de vivre réellement … – Charles Bukowski

oh que cette citation sonne juste aux oreilles des survivant(e)s… oh que cela résonne les matines ce matin pour ceux et celles qui ont passé à-travers des épreuves éprouvantes qui les ont éprouver… pléonasme voulu pour souligner que le fait qu’une ou des épreuves sont nécessaires pour nous rendre des preuves vivantes que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort(e)…

ce thème m’interpelle particulièrement ces temps-ci car je connais quelques personnes qui vivent des choses éprouvantes actuellement… dur dur de ne pas prendre sur soi quand des proches à nous ont mal, quand ils/elles souffrent… et en même temps, même si on voulait la prendre sur soi, on ne peut ne faire nôtre la douleur et la souffrance des autres… surtout quand elle est invisible et contenue en eux/elles… pas de nos affaires… même si on se sent concerné(e)…

mais quand on a eu mal soi-même, quand on a déjà passé dans le tordeur, quand notre coeur a été brisé une fois ou à quelques reprises, on sait que ces épreuves sont nécessaires, qu’elles sont essentielles pour devenir un(e) humain(e) plus humain(e), plus compassionné(e), plus sensible à ses frères et soeurs…

oh, un(e) humain(e) n’a pas absolument besoin de souffrir pour être belle ou beau, bon ou bonne… mais ça aide… ça l’aide…

ça fait toucher à quelque chose de mou en nous, quelque chose qui résonne quand on écoute et entend les autres qui ne sont de toute façon jamais tout à fait des autres, jamais vraiment des êtres autres que nous… car nous sommes le monde… nous portons le monde en nous… et quand le monde a mal, c’est nous qui résonnons…

en effet, quand il y a présence de douleur quelconque autour de nous, si nous sommes le moindrement ouvert(e) et sensible, cette douleur ne peut que résonner en nous… mais pour cela il faut l’avoir connu soi-même cette douleur, il faut avoir eu minimalement un tipeu mal... ou plus…

pour vivre totalement, il faut être prêt à mourir.. genre… car pas tout à fait mourir comme tel, mais vivre si totalement que l’on ne compte plus… ni les sous, ni le temps qui passe, ni les efforts à mettre pour réaliser nos projets… on ne compte que sur soi, sur ses réserves, sur ses forces enfouies au plus profond de notre être… là où on ne soupçonnait pas qu’il y ait autant de force cachée, autant de capacité de résilience…

on ne peut vivre en gardant le meilleur pour la fin car la fin viendra peut-être avant le meilleur…

alors OK de ne pas garder les rouges pour la fin, mangeons-les maintenant, avant la fin, quand la faim est à son paroxisme… et quand la vie nous passe au cash, tenons-nous debout, solide, bouchons-nous le nez et passons à-travers… en respirant, en sentant, en espérant aussi car lors les temps sont durs, l’espoir d’un temps meilleur est de mise… en fait, c’est dans les temps durs que l’espoir est requis…

mais pas un espoir passif qui nous viendra d’ailleurs, non, plutôt un espoir qui se cache en soi… mais souvent, pour trouver cet espoir, on doit passer par le désespoir, celui qui brûle toute illusion, celui qui nous fait toucher à l’os, à la moëlle même…

pour ensuite, bâtir sur sur cette nouvelle fondation, sur ce nouveau socle sur lequel on se reposera…

alors gang, respirons, restons fort(e)s, et gardons espoir… la vie nous passe dessus et dedans… et ceci aussi passera…

11873766_10153054548641439_2823178316150346293_n

2 réflexions au sujet de « résilience »

  1. Ravi

    ça tord les boyaux…
    ça brule en dedans…
    le mental se prend pour un hamster…
    et compassion pour ceux qui passent consciemment ce chemin…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s