face à face avec son propre monde

11863305_1143760548997766_5098569562037166999_n((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – QUATORZIÈME

traduction : votre relation à vous-même donne le ton à votre relation avec le reste du monde

j’aurais aussi pu traduire par : votre relation avec vous-même détermine toutes vos relations

relation à soi, ou relation avec soi… nuance intéressante… est-on en relation à quelqu’un ou quelque chose, ou avec ? ça dépend de l’autre j’imagine…

mais dans un cas comme dans l’autre, il y a relation quelconque…

si j’étais issu d’une première nation, je dirais om mitakweasin, tel quel ou dans l’une de ses multiples déclinaisons orthographiques…  ce qui veut dire grosso modo : à toutes mes relations…

assez clair que la façon dont on deal avec soi-même détermine tout le reste… car les autres ne sont pas autres que nous, les autres ne sont pas différents de soi… ils et elles ont beau vivre à l’extérieur de nous, ils ne sont en même temps que miroirs de soi… plein plein de petits et de gros miroirs de nous…

et les miroirs les plus tannants, les plus confrontants, sont ceux qui nous montrent ce que l’on ne veut surtout pas voir de soi-même…

mais sans même entrer dans nos relations avec les autres, on peut commencer à observer toutes les relations que l’on entretient avec les multiples parties de soi… car nous ne sommes pas toujours un(e)s en soi, nos états intérieurs ne sont pas tous unis… united states of abracadabra

prenez hier soir par exemple…

lors de notre générale, j’ai dû prendre une décision difficile, décision qui a semé une petite consternation dans le groupe de musicien(ne)s et de chanteurs/ses avec qui je travaille… je n’ai eu que quelques secondes pour prendre cette décision qui concernait la composition du groupe…

mais en réalité, j’étais en relation avec moi-même en lien avec cette relation: soi j’accepte quelque chose qui va à l’encontre de ce que je considère profondément bénéfique pour le groupe, soit je prends position et je déplais…

mais soit je décide pour le bien du plus grand nombre, au risque de choquer quelqu’un, soit je me pile dessus et j’accepte quelque chose qui va à l’encontre de ce que je considère juste……

j’ai choisi le numéro 2 évidemment…car lorsque l’on a envie d’un numéro 2, on ne peut faker un numéro 1, tout parent de jeunes enfants sait cela… 😉 et tout(e) humain(e) aussi…

avec l’âge, il devient inévitable et incontournable de maintenir une relation sincère avec soi-même en tout temps et en toutes circonstances… avec le temps qui nous file au corps, on peut de moins tricher, on peut de moins en moins se mentir à soi-même… quitte à déplaire, quitte à susciter réaction et controverse… pas le but ultime dans la vie de brasser de la marmalade, mais parfois faut ce qui faut… en fait faut toujours ce qui faut… toujours qu’une chose juste à faire…

hier soir, suite à cet épisode qui a jeté un petit froid temporaire dans l’audience des musicien/ne/s chanteurs/ses, je me suis croisé dans le miroir avant de me coucher et j’étais fier de qui j’y ai vu…

je me sentais intègre, j’étais fier et en accord avec la décision que j’avais prise, assez spontanément, avec mes tripes, avec mon coeur d’ailleurs… j’ai été sincère avec moi-même, en décidant ce qui me semblait le plus juste pour le bien du groupe… même si ma décision a brassé… et n’a pas été facile à prendre… mais pas toujours facile la vie…

bien sûr, si j’avais été la personne qui a subi cette décision, j’auras tiqué moi aussi, mais je suis certain que j’aurais en même temps respecté la (mau) dite décision… c’était clair, clean, sharp… et c’est ainsi eu j’ai envie qu’on soit face à moi aussi… même si pas toujours facile à prendre… vaut mieux un non vrai qu’un faux oui..

et en même temps, cet épisode me rappelle que peu importe les vagues créées par nos décisions, celles-ci ne sont qu’une extension de la relation que nous entretenons avec soi-même… puis-je vivre en paix avec mes décisions ? poser la question c’est y répondre….

et avec mon ptit moi-même, je ne veux que clarté, intégrité et cohérence… car trop tard pour autre chose… plus de parce pour du wishy washy dans cette vie…

alors lecteur/trice, je vous souhaite un bon face à face constant avec vous… et dites salut à votre miroir pour moi…

Truth is everything… but higher still is true living… – Guru Nanak via Patrick Salibi

Une réflexion au sujet de « face à face avec son propre monde »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s