nations unies curanderiennes

unnamed-1((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – SOIXANTIÈME

déjà 2 jours de marinade dans une sauce culturelle riche et dense…

déjà 2 jours de baignade dans une mer de traditions ancestrales…

ici, présents et présentes, des guérisseur/sseuses de l’Ouganda, de l’Afrique du Sud, des représentants des premières nations du Canada et des États-Unis… des guérisseuses traditionnelles de l’Australie… des gens vivant dans des régions éloignées autour d la grande région amazonienne, du Vénézuela, Brésil, Bolivie, Pérou, Colombie, Argentine, Équateur, quelques-uns plus au nord, Mexique, Guatemala… impressionnant de penser que certains d’entre eux et elles n’étaient jamais sorti(e)s de leur région natale auparavant, encore moins de leur pays…

des gens de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel humain, invités par Jacques Mabit, directeur de Takiwasi… entre 40 et 50 personnes rassemblées pour échanger sur leurs façons de traiter et de prendre soin, sur leurs pratiques et savoirs traditionnels en général, mais plus spécifiquement face aux problèmes de santé et de toxicomanie caractéristiques de leurs régions d’origine…

Jacques Mabit, l’instigateur de cette rencontre, représente à mes yeux un parfait exemple d’intégration entre l’Occident et les cultures traditionnelles… médecin français né en Nouvelle-Calédonie, éduqué en France et établi au Pérou depuis près de 30 ans, formé comme chamane par divers curanderos de la région de Tarapoto et marié à une Péruvienne… cet homme est reconnu et apprécié par plusieurs observateurs de monde entier… et depuis quelque temps un cher ami…

IMG_1039

son équipe ici à Takiwasi est composée de curanderos locaux et de psychologues et médecins, autant européens que péruviens, et les deux cultures d’intervention semblent cohabiter harmonieusement ici…

cette rencontre vise donc à mettre en commun les problématiques de chaque clan, peuple, tribu, mais surtout à trouver des solutions face aux divers problèmes de santé et de toxicomanie que la modernité a amené à des contextes qui ne connaissaient auparavant pas ces nouvelles réalités… d’ailleurs, deux femmes vivant dans une région éloignée du Vénézuela ont partagé comment c’est la route qui a apporté les problèmes… la route construite par une compagnie minière qui a amené avec elle des réalités auxquelles ces gens n’avaient jamais été confrontés auparavant : alcool, drogues, maladies face auxquelles le corps n’était pas préparé…

tous les gens présents ici invoquent leurs ancêtres comme inspiration dans leur travail, dans la perpétuation de leur peuple, dans la guérison des problèmes actuels auxquels plusieurs font face : perte d’identité et de repères culturels, invasion de leurs régions pour l’exploitation des ressources naturelles, quand ce n’est pas carrément la menace de disparition, tous des problèmes découlant des conquêtes par les espagnols, portugais, anglais et français…

nous sommes quelques blancs parmi cette foule à la peau plutôt foncée : deux stagiaires – Iliana de la Suisse et Sylvia de l’Espagne – qui ont leur Ph. D. ici à Takiwasi, Fabienne une psychologue française qui travaille à Takiwasi depuis plusieurs années, Ghyslaine collaboatrice du Dr Mabit en
France, mon ami Bran Rush, de Toronto directeur d’ATOP, un projet de recherche sur le traitement de la toxicomanie à l’aide de l’ayahuasca, Simon un curandero australien aux dreadlocks qui descendent aux genoux, ami de Jacques Mabit lui aussi et que j’ai rencontré à quelques reprises…

je ne sais pas si c’est le cas pour eux aussi – je compte d’ailleurs aborder la question avec eux aujourd’hui – mais personnellement, contrairement aux autochtones et ce peu importe le continent d’origine, je ne suis pas très fier de mes ancêtres – les nôtres – car ce sont eux qui sont à la base des graves problèmes que plusieurs de ces groupes vivent actuellement…

bien sûr je ne suis pas mes ancêtres et je ne veux pas porter la culpabilité de leurs actes barbares, mais culturellement, on porte tous et toutes une part de ces atrocités commises dans le passé…

sans crouler sour le poids de cette culpabilité, je sens que queque chose de ce sombre passé vit encore aujourd’hui en nous et se doit être guéri, transcendé, transmuté… et c’est que nous faisons ici cette semaine… des gens de différentes culturelles et groupes culturels qui se côtoient, discutent, échangent afin de trouver une meilleure façon de vivre ensemble et de tisser des liens sur de nouvelles de coopération, collaboration et d’échange…

avec c’est beaucoup d’humilité et d’ouverture que je suis ici, ouvert à entendre, voir, sentir, apprendre, comprendre mieux des approches millénaires dans bien des cas…

car n’étant pas issu moi-même d’une nation première, je suis ici principalement à titre observateur et comme partageur d’une certaine expertise en matière de toxicomanie et de problèmes d’abus de substances psychoactives… car peu importe notre provenance, un problème de d’alcool et de drogues demeure un problèmes d’alcool et de drogues… peu importe le contexte, celui-ci occupe un rôle déterminant dans l’équation… substance, individu et contexte… on en sort pas…

en vrac ci-bas quelques photos,

et plus détails demain probablement quant à notre journée finale qui débute dans quelques minutes…

IMG_1084

IMG_1128

unnamed-8unnamed-6unnamed-3unnamed-7unnamed-4

4 réflexions au sujet de « nations unies curanderiennes »

  1. Mélanie

    Merci pour ces belles photos et ce beau récit. J’aimerais tellement être la bas avec vous. Pouvoir communier avec tous ces gens mais je sais qu’un jour viendra :O)

    Répondre
  2. SAMANO

    Très précieuses rencontres. Paix sur terre aux humains de bonne volonté.
    Et oui en effet, nous portons un sacré bagage nous les blancs!
    Paix sur nos ancêtres. Nous avons aussi un sacré travail de guérison!
    Merci mon ami de nous représenter.
    AHO!

    Répondre
  3. Ravi

    merci Ati… suis fier d’avoir un ami comme toi
    ne t’en fais pas concernant nos ancêtres, c’est comme ca depuis au moins Noé
    d’en prendre conscience c’est déjà beaucoup
    a commencer par avoir de la compassion pour nous même dans notre quotidien

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s