là où ça fait peur

 

12301472_1668321823442329_3396433574795887615_n((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – QUATRE/VINGTIÈME

traduction : les cavernes les plus sombres en vous, celles dans lesquelles vous avez peur d’entrer, contiennent tous les trésors que vous cherchez

cette citation, est un peu la suite – logique ou pas – de la chronique d’hier… sombritude automnale, derniers jours vers le ratatinage luminaire annuel… vivement la neige maintenant oui ? que la nature d’hiver et la période des fêtes brillent de tous leurs éclats… aquatiques ou congelés…

unnamed

mais pour le moment, novembre en décembre… grise grisaille glacée, ce qui n’aidera pas l’évitement de l’ombre car rien comme le gris pour faire broyer du noir au cafard…

mais revenons à cette citation qui, comme une caverne sombre, en soi ou en dehors,  semble contenir un trésor…

les cavernes les plus sombres en vous, celles dans lesquelles vous avez peur d’entrer, contiennent tous les trésors que vous cherchez

je ne sais pas exactement lequel mais je le sens…. le trésor je veux dire… le sentez-vous vous aussi ? vous ne trouvez pas que ça sent le trésor autour de cette citation ?

oui cette citation est précieuse car il me semble qu’il soit essentiel d’aller fouiner et visiter là où on ne veut pas aller naturellement parfois… là, justement… là, ici oui, juste là… de l’autre côté de la ligne… oui, juste ici, là où c’est sombre, là où ça fait peur, là ou l’instinct primaire dit de faire attention…

je ne sais pas si il existe quelque chose de lançant dans ces cavernes mais le simple fait d’oser dépasser notre peur constitue en soi un acte héroïque… mais on n’est obligé(e) à rien of course…

remarquez on peut bien essayer de jouer safe et d’éviter à tout prix ces endroits spooky, glauques et hideux là où ils soient – quoi que n’est-ce pas toujours en nous que ces représentations se jouent anyway ? – mais la vie se chargera sûrement de nous y mener au bon moment, fut-ce t’il sur notre lit de mort si notre job d’évitement a été mur à mur de notre vivant… j’imagine que l’on ne peut y échapper… quoi que… je n’en sache trop rien bien honnêtement…

mais me semble qu’on ne peut éviter l’ombre si on vise le soleil… on ne peut passer à côté de la noirceur si on a comme objectif de laisser briller la lumière… car c’est justement de lumière que cette noirceur a besoin pour se dissoudre… en fait la noirceur doit inévitablement être confrontée à la lumière pour disparaitre, pour que la conscience s’illumine…

Osho disait d’ailleurs qu’il est impossible de se battre contre la noirceur, on ne peut que faire briller sa lumière… car la noirceur n’existe pas vraiment, le phénomène qu’on nomme noirceur ne serait en réalité qu’une absence temporaire de lumière… makes sense… I see the light

alors peut-être que l’idée consiste simplement à devenir une lampe de poche… be a light into yourself disait Osho… be a flashlight into yourself, compléta alors l’un de ses disciples…

oui, devenir une lampe de poche à deux bouts pour pointer tout ce qui est en nous, tout ce qui émerge, tout ce vient à nous, tout ce que la vie nous offre, nous apporte et nous présente… à nous d’en disposer…

nulle part où aller donc, que tenir sa lampe de poche par les deux bouts,  alerte et allumé(e), pour faire face à la musique, qu’elle soit rock n roll, classique, balade douce ou folle… car pas de musique sombre, que des notes et des rythmes… à nous de déchiffrer…

alors en avant la musique, de toutes les couleurs soit-elle…

____
tenez, en terminant, quelques lien sur le sujet… joyeuse lecture…

https://www.psychologytoday.com/blog/evil-deeds/201204/essential-secrets-psychotherapy-what-is-the-shadow

http://alanalouisemay.com/blog/2015/11/19/love-and-light-new-age-crap

http://www.rebellesociety.com/2015/12/10/robinlee-darksideoflight/

Une réflexion au sujet de « là où ça fait peur »

  1. Prashanti.

    Conscience de ce qui est …et tentative de l’accepter .
    On veut plutôt se battre pour essayer de s’en défaire.
    Mais ce chemin nous épuise et peut nous rendre fou.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s