la voix

14457350_858760294261199_101787693855271982_n

///////////////////////////////////////////////////////////////// les chroniques du ptit qui
//////////////////////////////////////////////////////////////// la SoixanteCinquième

traduction : LA VOIX – il y a une voix en vous… qui chuchote sans cesse : je sens que cela est juste pour moi, je sais que cela ne l’est pas… aucun enseignant, prêtre, parent, ami ou sage ne peut décider ce qui est juste pour vous – ne faites qu’écouter la voix qui parle en vous

d’après mon humble avis, le concept de voix n’est pas tout à fait adéquat pour décrire ce petit filet de vie qui coule en nous, cette présence qui nous guide, la présence de dieu en nous…

davantage une voie qu’une voix…

car on ne parle pas ici de mots, ni de concepts… on parle davantage d’un filet d’inspiration divine, une parcelle d’existence qui a été plantée en chacun et chacune de nous et qui fait du petit bruit, gazouille, émet petit son…

car nous ne somme pas séparés du reste de tout ce qui vit… ce grand tout qui se situe autant en nous que partout… que notre ptite tête de pinotte qui coupe, sépare, entrave… et interprète, et rationalise, et fait sens…

alors écoutons neutrement ce qui émerge et vit en nous, ce qui pop up, mais cela ne sera pas nécessairement une voix, et encore moins des mots…

mais si voulez que cela soit absolument une voix, OK ! mais entendons-nous alors pour si voix il y a, cette voix chante, roucoule, fredonne… pas des mots mais des mélodies, des airs, des mélopées…

car habituellement une voix émet des mots… et si voix il y a en nous, elle ne peut que chanter… car la vie est une chanson…

et vous savez fort bien vous aussi que l’on peut se cacher derrière les mots… moi le premier… presque 1300  chroniques derrière la cravate et l’écran, des centaines de milliers de mots, pour ne dire dire que peu qui vaille…

avec les mots, nous sommes parfois capables de nous cacher derrière… mais en chantant, c’est l’âme qui s’exprime, nous sommes à vif devant et dans la vie, à fleur de peau, rien que l’on ne puisse cacher… les mots cachent, le chant révèle…

alors écoutons, patiemment, sans attente, sans toutefois absolument vouloir entendre quoi que ce soit… car sinon on imposera nos mots, nos gros mots sabots pour confirmer ce que l’on veut bien entendre, ce que l’on peut entendre… entendre ce que l’on sait déjà, que ce que l’on connait…

ouvrons-nous plutôt à écouter et entendre le mystère, la magie, l’inconnu… entendre l’innentendable, l’inaudible, car que la tête qui peut entendre ce qui est déjà su et connu…

et la vie est mystère, autant presque inaudible, que criante de beauté et de vitalité…

et ce n’est as avec les oreilles seulement que l’on peut entendre la vie qui parle, l’existence qui nous dit et fait guiliguili… car la vie se manifeste évidemment en nous et en dehors…

et comme nous percevons la vie en bonne partie à partir des yeux, pourquoi ne pas verser plutôt dans l’écoute…

demandez aux aveugles comment la vie parle autrement que par les yeux…

demandez aux sourds comment on peut entendre autrement que par les oreilles…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s