miroir / miroir

18033157_1284171934964936_6533892439426161341_n
les dernières chroniques – 21/4/17

toujours difficile de voir ce que l’on porte d’ombre en soi… pour cela qu’on a souvent besoin des autres pour nous permettre de le voir… voir à l’extérieur de soi, à partir de l’intérieur, ce que l’on ne peut ou veut voir en soi-même…

sauf qu’il faut être délicat(e) et faire preuve de discernement dans cette observation car on a tendance à voir dans les autres surtout ce que l’on ne veut voir en soi… plus facile de le reconnaître out there… sauf que pas vraiment out there, pas mal toujours en fait in here

mais toujours plus facile de regarder les bibittes en dehors, de rejeter la faute sur autrui… moins confrontant, moins dérangeant… mais ça ne donne pas vraiment grand chose cependant de regarder à l’extérieur de soi si c’est en soi que ça se trouve…

car comme le mentionne pertinemment Raman Maharshi, there are no others…

1737_10207987943689608_8914602823950553143_n

alors toujours que soi avec soi, toujours soi face à soi…

en ce sens, les autres sont précieux pour nous révéler à nous-même ce que l’on ne veut ou peut voir autrement in here

s’ensuit alors notre propre choix :

continuer à trouer la faute out there ce qui nous dérange et vouloir changer l’autre, ou critiquer dans le vide, ou trouver la faute, ou bitcher, ou…

prendre note et voir ce que les autres révèlent de nous en ramenant à soi…

car on ne voit que soi, on ne projète que notre vision du monde sur le monde…

même si simple en principe, pas toujours simple en pratique… car on mord souvent à l’illusion de l’autre… on se fait prendre dans la roue, on tombe dans l’illusion…

alors vivre dans le monde mais pas tout à fait dans ce monde… surfer sur ce monde comme un révélateur de ce qui se cache en soi…

la vie devient alors un grand miroir révélateur de notre monde intérieur…

et continuons de tenter d’améliorer ce monde car même si out there, in here aussi… et in and out, pas si différent que ça après tout dans un monde de non-dualité croissante…

sans lancer la pierre à quiconque non plus qu’à soi-même, au moins réaliser que tout ce cinéma out there et in here est notre propre stock… et le reconnaître ainsi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s