c’est ben de valeur

21752166_10156543729265828_3793679092743939394_n.jpg

les dernières chroniques – 21/9/17

traduction : l’ampleur réelle de ta valeur est ce que tu vaudrais si tu perdais tout ton argent… – inconnu

bien twisté celle-là non ?

j’aime bien cette citation car je pense souvent aux gens riches riches riches qui en veulent toujours de plus en plus… et je ne les considère pas si chanceux que ça ces richards monétaires… car à en avoir beaucoup, il me semble qu’on en vient souvent à en vouloir plus plus plus, de plus en plus plus plus… plus que plus… l’appétit vient en ayant…

il n’y a pas de fin au vouloir… et en particulier en ce qui concerne l’argent… cette énergie verte qui nous en fait voir de toutes les couleurs peut nous donner une certaine sensation de sécurité, de pouvoir et de liberté mais elle est circulairement vicieuse la ptite maudite… le cash nous fait souvent tourner en rond et même parfois vendre notre âme au bon dieu, au diable, ou au plus offrant…

pourtant… comme on dit, on perd souvent sa vie à la gagner…

bien sûr qu’on a besoin de suffisamment de cash pour assurer sa sécurité matérielle… bien sûr qu’on – en tous cas la plupart d’entre nous chers contribuables – doive travailler pour payer les comptes pour manger, se loger, se vêtir, s’assurer, se mouvoir et s’émouvoir… etc…

mais jusqu’à quel point ? ça c’est une autre question !

on dit que l’argent mène le monde… je ne sais pas si cela est vrai dans l’absolu, mais l’argent semble mener bien du monde, et par le bout du nez à part ça…

avec toutes ces catastrophes naturelles qui sévissent en ce moment, je pense souvent aux gens qui perdent tout… maison incluse… quelle épreuve et en même temps, pas le choix de revenir à l’essentiel… évidemment, je ne souhaite pas cela à personne et j’ai une tonne de compassion pour ces gens… mais en même temps, je me dis qu’il peut peut-être se cacher un trésor dans ce détachement total… simplicité involontaire…

toujours triste d’entendre ces histories de certaines personnes âgées qui se font flouer par des escrocs et qui perdent toutes les économies qu’ils ont mis une vie à ramasser… quelle dure leçon…

comme la mort qui nous retirera tout au moment de notre grand et ultime passage, viendra un moment dans la vie où nous serons confrontés à ce grand vide, à cette grande perte, à cet abandon total qu’on devra bel et bien éprouver un moment donné… certains le font sur leur lit de mort, d’autres font faillite, d’autres perdent tout…

alors chers amis, quelle sera notre valeur quand on aura perdu tous nos biens et tout notre cash ?

la question se pose… et on ne peut prendre la réponse pour du cash…

Une réflexion au sujet de « c’est ben de valeur »

  1. Ravi

    à écouter Ricardo Petrella…. économiste Italien qui brasse pas à peu près les grands de la planète.. a reçu 6 doctorat honorifique
    j’adore l’écouter parler…. il simplifie l’économie, la démocratie, l’humanité

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s