positivement négatif/négativement positif

 

14333038_10154487302778908_88689688859089480_n.png

les dernières chroniques – 28/9/17

traduction : les personnes positives ont aussi des pensées négatives, mais elles ne leur laissent tout simplement pas prendre trop de place et les détruire

ah ces fameux termes de positif et négatif… que des concepts et pourtant, on leur donne tellement d’importance… dualité quand tu nous tiens…

émotions négatives, pensées positives, personne positive, attitude négative…

qu’est-ce que ça veut dire anyway tout ce positivisme ? et le négationisme ? plus et moins, plus ou moins…

qu’est-ce qui est positif ou négatif dans l’absolu ? la vie n’est-elle pas seulement et simplement tout mouvement entre deux types de qualités, entre ces deux pôles d’énergies ?

par exemple, la mort est-elle négative ou tout simplement un simple passage vers l’inconnu ? un changement de corps…

plutôt que de constituer un événement négatif, la perte de quelque chose ou de quelqu’un peut simplement permettre l’obtention de quelque chose de mieux… ou la rencontre de quelqu’un de plus juste pour soi à ce stade-ci de notre vie non ? question de point de vue…

et si on embrasse la vie dans sa globalité, avec le beau mais aussi avec le moins, est-on négatif ou simplement réaliste ? ou neutraliste ?

ce que tente de dire cette citation je crois est que lorsqu’une pensée dite négative ou déplaisante émerge et occupe temporairement notre champs mental, pas besoin d’en faire tout un plat, ni de la nier ou la combattre, qu’à l’observer, et la reconnaitre pour ce qu’elle est, une bulle d’air, et surtout on la laisse passer et aller… une autre viendra… et on fait la même chose pour les négatives comme pour les positives car dans l’absolu, rien de négatif ni de positif…

car la vie est neutre au fond… en tant qu’humains incarnés dans la matière, il semble qu’on ait encore besoin de concevoir de la dualité pour que vie se passe, pour que friction crée de la vie…

mais peut-être que ce n’est pas ainsi que les choses sont… peut-être qu’au delà du yin et du yang existe un juste milieu, un point d’inclusion total qui embrasse autant le noir que le blanc, le beau que le laid, le grand comme le petit… car rien d’intrinsèquement bon ni mauvais, rien qui ne soit intérieur ou extérieur… que des limites à repousser, qu’une boîte à sortir de…

des injustices peuvent stimuler des mouvements sociaux de solidarité, des catastrophes naturelles peuvent inciter à l’entraide comme à l’abus, des Trump peuvent engendrer des prises de conscience nécessaires…

rien de bien en soi, rien de mal en soi, que du mouvement, que du changement, que des swings d’un bord et de l’autre…

pas de gens fondamentalement positifs, ni de personnes négatives… que des humains qui tentent du mieux qu’ils peuvent de simplement survivre et être heureux… de faire du mieux qu’on peut… et encore là, pas meilleur ni de pire… que du cela… neutre, sans jugement, at face value comme disent les franglais…

fais-moi mal, dit le masochiste… non ! lui chuchote le sadique… 😉 bien et mal, négatif et positif, clairement, tout est question de perception… et de conceptualisation… et d’opinion… et nos opinions, dieu s’en fout et le diable s’en régale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s