maux croisés

Capture d’écran 2017-10-25 à 03.10.34.png

les dernières chroniques – 25/10/17

comme ça le crucifix va tougher encore un ptit bout dans le shack à chicanes de la vieille capitale ? dommage, ça aurait un bon moment pour upgrader la décoration, changer la déco et modifier le décorum…

mais probablement pas payant électoralement parlant… ni votant… encore une ou deux générations trop tôt…

pas religieux le crucifix, historique disent les nostalgiques du bon vieux temps…

en effet, une bien drôle d’histoire que celle-là…

de tenir à tout prix à ce qu’un homme, LE fils de Dieu – quel Dieu ? une autre drôle d’histoire – un juif par-dessus le bon marché, oui papa ! pendouille au-dessus de la tête des représentants politiques du bon peuple canadien français d’Amérique pour qu’on puisse se souvenir advitam eternam de demeurer coupables et pêcheurs/pécheresses…

car parait que JC est mort – ou agonie-t-il encore sur cette sacrée croix ? – pour nos péchés, 2000 ans avant qu’on naisse… c’est, comme on dit, naître avec quelques prises au crucifix ça mes bonnes ouailles…

non mais franchement, un peu masos les cathos non ? ou simples férus d’histoire…

tenir à tout prix à ce que nos politiciens et ciennes admirent un homme – qui a probablement exister il y a une couple de milliers d’années mais dont l’historie porte à confusion et à interprétations très variables – pendouiller sur un bout de bois avec des clous aux mains et aux pieds pendant leur ébats parlementaires… sado-maso même…

bah, remarquez, chacun ses kicks…

personnellement je n’ai rien contre JC ni contre la croix, mais le symbole d’un corps cloué et transpercé qui pendouille me coupe un peu l’appétit de vivre dans l’allégresse… pas vous ?

je pense que JC – s’il a bel et bien existé car je n’y étais pas personnellement – était un personnage flamboyant, un  bon vivant, un homme de vérité, et qu’il est toujours un des symboles d’amour les plus puissants au monde… malgré ce qu’on a fait en son nom…

je crois qu’il a probablement r’viré le temple à l’envers à la vue de tous ces dealers sans scrupules de l’époque… comme il le ferait aujourd’hui sur Wall street s’il vivait encore…

j’aime bien le symbole de la croix, mais davantage comme une représentation symbolique des axes vertical et horizontal, avec une jonction qui prend place au coeur de l’Être Humain avec un grand Ê et un grand H… comme l’équilibre parfait de nos dimensions spirituelles et humaines, comme la rencontre du corps et de l’esprit… comme le coeur, le quatrième de nos sept chakras…

la croix est un symbole riche, mais le symbole du gars qui pend dessus un peu moins à mon humble avis… JC aurait probablement recyclé le bois de la croix pour se faire une guitare… ou il l’aurait changé en pain…

mais j’aime moins ce que les autorités religieuses judéo-chrétiennes en ont fait : un symbole instrumenté dégoulinant de repentir et de culpabilité incarnée pour l’éternité… un gros downer dans le grand party humain, dans toutes nos parties divines et humaines…

je n’aimerai ni ne respecterai jamais un Dieu qui aurait sacrifié son seul et unique fils en le condamnant à pendre sur un bout de bois pour l’éternité – pourquoi juste un fils ce drôle de Dieu ? pourquoi pas une fille ? ou des milliards ? – pour nous rappeler que l’on doive vivre dans un aura de culpabilité toute notre vie durant…

OK pour le concept d’erreurs et de leçons à apprendre de ses erreurs, mais je n’achète pas le concept de péchés…

ce JC qui pend sonne davantage comme une histoire inventée par l’homme avec un petit h à mon avis… pas une femme qui aurait pensé à ça… les femmes sont davantage pro-vie, dans le sens de pour la vie… en général, les femmes donnent et prônent surtout la vie, pas la mort…

mais pas facile ni rapide le changement parfois… c’est certain que le crucifix va sacrer le camp un moment donné, probablement qu’une affaire de génération, une affaire de je me souviens… mais de quoi au juste ? ça aussi une autre question, de la même grande histoire…

oui je veux bien me souvenir qu’au fil des siècles et des décennies passées, les religieux et les religieuses d’ici ont bâti le Québec tel qu’on le connait aujourd’hui… merci beaucoup brodeurs et sisteures… me souvenir que plusieurs ont fait don de soi… qu’ils et elles ont fait oeuvre utile… qu’ils et elles ont éduqué, soigné, pris soin… marci ben…

mais si on se souvient de ça, il faut aussi se souvenir de ce qu’ils ont fait subir aux autochtones, de même qu’à plusieurs jeunes garçons – et jeunes aussi filles aussi probablement… car un gros package deal notre histoire…

et qui sait avec certitude si ce qui était dans les livres d’histoire était fondé… car l’histoire a cette capacité d’être modifiée… et même si on est grands et grandes, on aime encore se faire conter des histoires… toutes sortes d’histoire…

une fois c’t’un gars… pis une croix…

voici celle que je préfère…

21430503_10154727937032797_705913203459645965_n

2 réflexions au sujet de « maux croisés »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s