yo, check it in

25299257_1920647447964634_1415551609768945431_n

les dernières chroniques – 21/12/17

traduction :
observe-toi…
parfois c’est toi la personne toxique…
parfois c’est toi la personne méchante et négative que tu tentes de repousser…
parfois c’est toi le problème…
et ceci ne fait pas de toi une personne de moindre valeur…
continue de grandir… continue de t’observer… continue de te motiver…
les erreurs constituent des opportunités…
reconnais-les, fais-les tiennes, fais qu’elles te permettent de grandir et poursuis ta route…
fais de ton mieux, sois le meilleur à partir de ce que tu es…
tu es humain(e)…
c’est OK

hier je vous ai fait mon cadeau de Noël joker, ma joke de Nouel, alors aujourd’hui je vous offre le vrai… mon cadeau sérieux… et à moi aussi d’ailleurs car on n’est jamais si bien servie que par soi-même…

car on peut bien continuer de regarder en dehors de soi et croire que le monde va de mal en pis, de pire en pire, mais souvent ce n’est que nous-même qui portons en nous ce regard négatif, que nous projetons sur le monde… plus confo ainsi sauf que…

Trump et le reste du grand cirque merdiatique n’est qu’en nous… et si quand on se compare on se console, en comparant on s’abaisse au niveau des objets auxquels on se compare… en continuant de trop faire porter notre regard sur les basses choses de ce monde, on ne fait que s’intéresser à une éventuelle illusion…

car avec les fake news qui vont et viennent et qui flyent de tous bords tous côtés, aucune idée de ce qui se trame réellement en ce bas monde… par nécessairement Trump ni Kim whatever qui se sont  qui s’est frayés un chemin là par eux-même… probablement que des stupid avatars et faire valoirs pour d’autre gros bonnets cachés aux poches bien profondes qui contrôlent la game… et anyway, rien qu’on ne puisse y faire…

alors quand on s’obstine sur les réseaux sociaux, ce n’est qu’avec soi-même que nous entrons en conflit… deux parties de nous polarisées qui s’opposent…

et on ne fera jamais changer les autres d’idées anyway… car la plupart des autres ne veulent pas changer d’idées…

quand on surf sur les réseaux sociopathiques, on ne fait que renforcer nos croyances avec d’évirtuels ami(e)s qui pensent comme nous, sinon on les flush…

et on ne parle pas ici des grands groupes médiatiques qui ne rapportent que des mauvaises nouvelles pour nous faire peur et nous faire croire que la fin du monde est juste au coin du prochain post…

il n’y a personne d’autre que nous en ce monde au fond, qu’un grand miroir de nous-mêmes… un spectacle à grand déploiement manigancés par quelques groupes de super contrôlants…

et à plus petite échelle aussi, quand on se retrouve en conflit avec un, une ou d’autres, des proches, on pense en général que ce sont eux /elles qui ont tort… sauf que…

on porte toujours en soi une part du conflit… toujours une zone d’ombre en nous qui est miroitée par un conflit externe… grâce à un conflit qui semble externe… car la seule façon de nous voir dans notre totalité… accepter cela est déjà une grande part de la résolution…

alors en cette veille du temps des fêtes, je nous souhaite la capacité et la lucidité de pouvoir nous regarder soi-même… chacune et chacun observateur/trice de soi-même, avant de porter notre regard à l’extérieur de soi… car on ne sait if there is anybody out there ? dixit Pink Floyd…

car nous sommes souvent la source quand un apparent problème est perçu… souvent qu’un noeud de notre propre inconscient qui est réveillé, triggered comme disent les gens du west island…

alors en cette journée la plus courte de l’année – yé l’été s’en vient – et pour les fêtes qui approchent, je nous souhaite une infinie et empathique capacité d’introspection car la seule spection qui compte vraiment au fond est l’intro…

et pour conclure le tout, un grand classique AAyen… toujours pertinent…

mon Dieu, donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer,
le courage de changer les choses que je peux,
et la sagesse d’en connaître la différence…

de même qu’un tout sweet lien vers 2 heures de piano que j’écoute en boucle depuis quelques jours en faisant mes corrections de fin de session…

https://www.youtube.com/watch?v=8Z5EjAmZS1o

____

On croit à tort qu’il faut accumuler un maximum de savoir, alors qu’il faut plutôt désapprendre, se dépouiller, faire le ménage, enlever l’inutile, faire des choses simples. 

Accepter d’être ce qu’on est, de n’être que ce que l’on est, mais de l’être complètement, et parler bien ancré dans cet état de vérité.

On n’imagine pas à quel point ça repose.

– Henri Gougaud via Jean Gagliardi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s