tout finement OK

28828854_10160152071985113_1162821368636352318_o

les dernières chroniques – 25/3/18

traduction : tout sera OK à la fin … si ce n’est pas OK c’est que ce n’est pas encore la fin

jamais finie la vie, alors même si pas OK, OK quand même… toujours OK car ce qui arrive arrive, ce qui arrive doit arriver… fini ou pas… sinon ça n’arriverait pas, autre chose arriverait…

un long processus, un constant work in progress la vie… ou play in progress si on préfère se la jouer plus smooth… même si le sens du progress en question semble parfois questionnant et questionnable… à redéfinir sans cesse… car on dirait que parfois, on fait des pas en arrière… mais avance-t-on vraiment ou faisons-nous du surplace ? question de perspective j’imagine… toujours ici, maintenant comme le dit le poète…

mais qu’est-ce que la fin au juste ?

est-ce le passage du corps vers l’au-delà ? pas si on croit à la réincarnation…

ou y a-t-il de multiples fins à chaque jour ?

quand on va se coucher le soir la fin de la journée ? car chaque jour est un monde en soi en quelque sorte… même si on réveille la même personne chaque matin…

chaque moment même comporte une fin pour ceux et celles qui arrivent à vivre le moment présent… quoi que même ce moment présent est si vite passé que l’on est toujours dans le moment d’après, et après, et après… elle court la vie, et nous après elle… peut-être que le truc est de faire du surplace…

on dit que la fin justifie les moyens… jamais totalement compris celle-là moi… peu importe ce que l’on fait et comment on le fait, tout faire pour arriver au bout ? peu importe  ce que l’on fait en route ? garder l’oeil sur la destination finale ? pourtant, moi me semble que chaque jalon du chemin est plus important que le boutt d’la route car c’est tout ce qui existe… un pas à la fois… car jamais de boutte anyway… jamais de boutte au boutte…

alors tout le monde devrait arriver à la fin au parfait moment… et alors, tout sera OK… d’ailleurs tout est toujours OK si on le veut ainsi… si on décide que OK avec ce qui arrive, plutôt qu’avec ce que l’on voudrait qui arrive, comme on voudrait que ça arrive… OK avec les faits bruts… même si très bruts parfois les faits…

et en somme tout est toujours OK car toujours un peu la fin… éternelles fins et recommencements… à chaque respiration… chaque inspire est un mouvement de vie, chaque expire un de mort… et juste là, squeezé(e)s entre les deux, on vit notre vinaigrette, du mieux qu’on peut, du plus juste qu’on peut…

même se faire mettre KO par la vie parfois est aussi OK… on revient alors au sol, à l’essentiel, on fléchit un genou ou deux, humblement… car c’est à genou que l’on prie…

Prayer_and_Fasting

fin ou pas, tout OK, toujours OK… même KO…

OK right here, OK right now…

okidoux…

 

 

 

Une réflexion au sujet de « tout finement OK »

  1. Samano

    Oui je préfère  »play in progress  » ou encore mieux : ART IN PROGRESS.
    Nous sommes des oeuvres d’art et certains sont même des chef d’oeuvre (Masterpiece)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s