in pour un ptit tour dans ma tête ?

Capture d’écran 2018-04-26 à 18.02.31.png

les dernières chroniques – 27/4/18

ce matin je vous amène dans mon poste de contrôle OK ?

mais je vous avertis, c’est à vos risques et périls…

moi, perso, ça fait 57 ans que j’y suis pris… onnier…

mais on s’y fait… on finit par s’y faire de la place… et au final la perspective est pas mal chouette (jeu de mots avec Ulule 😉 hou hou…

vous voyez la photo en haut ? c’est ce que je vois  d’ici… de ce côté-ci de l’écran… ce que je vois alors que vous, de votre perspective, vous voyez plutôt ceci :

Capture d_écran 2018-04-25 à 06.10.38

tandis que moi, c’est ce que je vois de mon côté de l’écran…

Capture d’écran 2018-04-26 à 18.02.31.png
et si on se sent sans dessus dessous, vous et moi, plutôt cela qu’on voit :

Capture d’écran 2018-04-26 à 19.10.54.png

ça c’est la vue du pays d’en haut 😉 là haut d’où viennent les hymnes que je reçois… là d’où Dieu nous regarde…

wwoooouuuuaaaaah ! OK OK on revient à nos sens…

Capture d’écran 2018-04-26 à 18.02.31.png

à ce côté-ci de l’écran… notre perspective… spécial de voir de chez-moi hein ?

ouf… c’est mieux… too much tout ce sens sans dessus dessous…

de la-haut, vous voyez ma petite maison (ptit bout de rouge sous le point d’exclamation) et mon studio (sous le Votre)… à vol d’oiseau…

26047372_10154992682012797_9021063864436763234_n.jpg

ce matin, si je vous invite dans ma caboche d’ati, ce sont justement les dessous de ma campagne de $ocio$ que je veux vous présenter, la mécanique interne, partager avec vous les dessous d’une telle campagne… les voyeurs et voyeuses vont se régaler… bienvenue dans ma ptit tête d’atinaute…

étrange de se retrouver ici hein ? pas trop à l’étroit ? mais vous allez voir on s’y fait… à la longue… les choses se placent… et l’air se déplace… et la lumière fait sa place…

envie de vous amener on the wild side de votre écran, pour partager avec vous mes multiples opérations mentales en lien avec cette campagne de $ocio$, mais surtout les aléas de communication qui suivent le lancement… car le gros de la job se trouve là…

parfois lonely in here…

comme vous ne mènerez peut-être jamais de campagne de $ocio$, quoi que je puisse me fourvoyer royalement ce qui est courant, je vous donne la chance de le faire avec moi en temps réel si ça vous dit… pendant le mois qui suit… qu’à me suivre, follow the guide

alors depuis quelques années, envie de faire un disque le chroniqueur… un rêve timide car en effet who the fuck am I ? me disais-je à moi-même ?

et comme à chaque année, depuis FB, on reçoit de nombreux messages de bons mots, bene dictions, je me suis dit qu’il n’y aurait pas de meilleur moment pour lancer une telle campagne… alors il y a 3 jours, c’était le jour J…

mais avant de lancer une telle campagne, ça prend une carte de visite…

ainsi, j’ai contacté Ganesha, un nouveau pote à moi, un génie créatif du coin, lui ai présenté mon projet et ensemble, on a fait les ptits coqs et on a pondu une vidéo afin que je puisse ensuite pondre un album de mon côté… d’ailleurs, vous avez été nombreux à apprécier le résultat… mention spéciale donc à lui – et à mes ami(e)s musicien(ne)s – qui y ont figuré…

puis arriva le jour du lancement le 24/4… mauvais timing oblige, et touche dramatique comme dans toute bonne histoire – le site de Ulule bugge et s’entête à afficher en euros, ce qui en rebute plusieurs… alors que d’autres ont de la difficulté à s’inscrire… je les accompagne… et leur demande d’être patient(e)…

après 3 jours, wow ! nous en sommes à

Capture d_écran 2018-04-27 à 06.20.02
avec encore 29 jours de campagne…

so far very good… mais en même temps, que la

27868145_965461786962910_5183635191277151355_n

car plusieurs de mes ami(e)s proches ont déjà donné – merci merci merci – l’ai-je dit ? – et il reste encore 64 % du chemin à faire… tout est encore à faire…

alors l’idée est de savoir comment maintenir l’intérêt ? sans écoeurer le peuple… car là réside le fin équilibre entre visibilité et le maintien de l’attention sur l’objectif à atteindre…

même si ça évolue bien, je ne veux rien tenir pour acquis, mais je commence à penser que ça peut se réaliser… mias comme c’est une campagne tout ou rien, si on ne se rend pas à 7500 $, vous reprenez vos billes et moi mon ptit chagrin et mon ptit bonhomme de chemin… alors faut maintenir la pression et l’attention, sans rien forcer… sans tanner mon monde ni écoeurer le peuple…

donc à part les quelques idées que j’ai déjà ici en tête – vous vous souvenez vous êtes encore dans la mienne ? alors je mets un ptit couvercle sur la boîte à idées – faut trouver des trucs pour garder la campagne vivante et intéressante pour encore 29 jours… welcome to my world 😉

en gros, l’idée principale est de faire de cette campagne notre campagne… de faire en sorte que vous ayez intérêt vous aussi à ce que cette campagne réussisse… malgré le nombre élevé de demande de sollicitations qui nous arrivent day in day out…

et la dernière chose que je veux créer c’est de la culpabilité ou un malaise de ne pas donner…

et parallèlement à cette campagne qui bat son plein, je dois contacter mes ami(e)s musicien(ne)s car si les bidous sont au rendez-vous éventuellement (et moi toujours au garde à vous), il restera encore le plus gros à faire, l’album !

car je n’ai jamais fait ça un album de musique moi… aucune idée de tout ce que ça implique… aucune idée si 7 500 $ sera suffisant (en fait moins si on soustrait les frais Ulule et le coût du vidéo)…

voyez un peu le scoop ?  c’est ici que ça se resserre un peu entre les neurones… vous qui partagez ma tête en ce moment, sentez-vous la ptite pression vous aussi ? surtout dans les coins ronds que ça squeeze……

mais pour le moment, so far very good… les sous entrent, les gens aiment la vidéo, la vibe est bonne…

le défi est maintenant de convaincre – je n’aime vraiment pas ce mot – les gens de partager mon lien… de là, l’idée de tenter de faire équipe avec vous, de vous emmener dans ma tête…

car au fond, pas juste pour moi comme tel que je ramasse ces bidous… en tous cas, pas pour mes propres poches…

que pour pouvoir enrober mes 12 hymnes avec de la dentelle… pour payer les frais de studio, d’enregistrement, de mastering (je ne sais même pas exactement ce que c’est encore le fichu mastering) et pour rémunérer un peu les musiciens ( je dis un peu car les musiciens sont toujours sous-payés quant à la valeur réelle de leur art, mais quand on aime la musique, on donne)… en train d’apprendre ceci..

l’idée est aussi de louer une salle de spectacle spéciale pour l’événement de l’automne – ici je me garde une ptite gêne car je ne veux pas que vous voyez le projet qui se dessine, vous qui êtes dans ma tête)…

alors voilà où j’en suis en ce quatrième matin de campagne… à la guerre comme à la guerre aurait dit Napoléon… mais notre cause à nous, c’est l’amour de la musique, c’est le goût du risque, c’est de faire des choses que l’on a jamais faites… c’est de sauter dans le vide…

alors si ça vous dit de joindre mon batalhao do amor, je vous invite à monter à bord et dans un premier temps à partager ce lien dans vos réseaux si le coeur vous en dit…

https://fr.ulule.com/les-hymnes-du-pays-den-haut/

une bonne cause comme on dit…

et si vous suivez ce blogue, je partagerai en primeur les quelques idées qui me poppent en tête afin de compléter avec succès cette première étape qui consistent à ramasser les fonds de miroir

OK je vous retourne à votre écran… zap ! sioux too mollo..

Capture d_écran 2018-04-25 à 06.10.38

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s