read my lips / lisez sur mes lèvres

 

Capture d’écran 2018-04-29 à 10.19.50.png
les dernières chroniques – 30/4/18

pourquoi, en anglais, on doit lire les lèvres alors qu’en français, il faut lire dessus ?

petite question insignifiante d’un petit lundi matin pluvieux, à se poser tout bonnement, ou pas, comme ça, sans que ça ne change le monde…

car en fait, à peu près rien de ce que l’on fait ne changera le monde… alors restons humble… mais tout ce que l’on fait change notre petit monde… mais LE monde ? qu’une goutte d’eau dans la mer mondiale nos actions… mais les petits gestes de chacun change des ptits bouts du grand monde…

prenez this little campagne de $ocio$ of mine… pas la fin du monde pour personne… mais  pour moi, un gros morceau…  tandis que pour LE monde, la vie continue… avec l’eau qui menace de déborder… tandis qu’ici la vie passe plus bonnement… tout bonnement… la vie est tout bonnement bonne… tout simplement…

rendu à 43 % de l’objectif après une semaine, ce qui est somme toute super bon…

mais le vrai défi consiste à maintenir le rythme… atteindre de nouvelles personnes… me faire connaître… toujours avec respect, avec délicatesse, sans écoeurer le peuple ni en s’overexposant, surtout pas auprès de mes ami(e)s 😉 on ne veut pas devenir une tache quand même… mais en continuant d’être visible… fin équilibre…

mais, sincèrement, si vous lisiez sur mes lèvres, vous liriez que je préfère l’anonymat et le profil bas… pas un vendeur dans l’âme le chroniqueur, ni dans le corps d’ailleurs… ni ailleurs…

définitivement, rien à vendre, vraiment rien à vendre…

et si vous pouviez lire sur mes lèvres vous liriez surtout ceci…

Capture d_écran 2018-04-25 à 06.10.38

ou

Capture d_écran 2018-04-26 à 18.02.31

de ce côté-ci de l’écran… 😉

alors, tout doucement, je vais continuer à présenter mes chants, continuer à poster mes chroniques, continuer à chercher des façons créatives de me promouvoir… pas à pas, note par note…

promouvoir ?

pro mouvoir : dans un sens, c’est faire la promotion de…

mais pro motion, c’est aussi bouger par en avant… et l’ultime en avant est la réalisation de cet album… coûte que coûte… goutte à goutte… l’objectif à ne pas perdre de vue… les sous ne sont pas l’objectif, qu’un moyen d’y arriver… la musique est l’objectif…

donc je fais des contacts avec mes musiciens, je planifie la réalisation du projet… faire pour maintenant mais planifier par en avant…

alors en ce petit lundi matin gris, après un week-end tout aussi gris – mais au moins la pluie fait fondre la neige – la petite vie continue… la vie continue…

chacun chacune nous poursuivons notre petit bonhomme de chemin en cette existence…

petit lundi matin… petit matin comme chantait l’une de mes idoles…

alors on continue notre route vers la liberté, toujours un peu plus de liberté à chaque pas pour chacun chacune…

parlant liberté, en voici une intéressante…

il y a deux libertés : la fausse, où l’humain est libre de faire ce qu’il/elle veut ; et la vraie, où il/elle est libre de faire ce qu’il/elle doit faire… – Charles Kingsley

libre de faire ce que l’on veut, libre de faire ce que l’on doit…

let’s dring dring to that…

 

2 réflexions au sujet de « read my lips / lisez sur mes lèvres »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s