plans de rêves

24862625_1885616108420299_6144753013598536724_n.jpg

les dernières chroniques – 7/6/18

traduction : va au lit avec des rêves, réveilles-toi avec des plans...

belle celle-ci aussi non ? j’aime le côté renversé et le ptit twist de sa formulation…

car aller se coucher avec des rêves et se réveiller avec des plans n’est pas dans l’ordre naturel des choses… en gros, ce que j’en comprends c’est qu’on doit se laisser rêver, les laisser vivre leur moment en temps que rêves désincarnés mais aussi un moment donné les organiser et leur permettre de descendre dans la matière… leur donner place à la  matérialisation…

genre, cette citation de Rainer Maria Rilke que mon ami Jean m’a passée…

Tu dois donner naissance à tes visions.
Elles sont faites du futur qui attend sa naissance.
Ne crains pas le sentiment étrange qui t’habite.
Le futur doit vivre en toi bien avant qu’il ne survienne.
Tu n’as qu’à attendre la naissance, l’aube d’une nouvelle clarté…

attendre, inviter, patienter, et soutenir l’inconfort, le sentiment étrange qui vient avec nos visions, visions qui prennent toujours un certain temps à s’incarner… time delay disent les anglos… car toute fleur est tout d’abord germination et période de latence plus ou moins longue… patience de la jardinière…

il faut aussi beaucoup de foi et de confiance pendant ce temps de latence, puis, un moment donné, il nous faut passer à l’action… du moins aller tester la réalité… aller cogner à quelques portes… en prenant actes et actions… et ne pas succomber à la peur car tout rêve comporte sa part de peurs… et comme on dit, si nos rêves ne nous font pas peur, c’est qu’ils ne sont pas assez grands…

donc rêver en masse, ou en d’autres mots, laisser les visions prendre toute la place en nous, et un moment, quand on va au lit, il faut aussi plonger et faire place aux plans concrets… ou pour certain(e)s, aller tester l’eau du bout des pieds… car il y en a qui sautent sans penser et d’autres qui y vont step by step… chacun son style, les deux sont valables… il y a de la place pour tout… et tous les styles…

si on rêve de devenir écrivain, il faut écrire… musicien(ne) ? il faut jouer, et s’exposer… peintre ? peindre… et s’afficher, présenter, oser… et l’avenir, qui finit toujours par devenir présent, nous guidera, nous enlignera…

et la vie décidera du devenir du sort de la graine…

Une réflexion au sujet de « plans de rêves »

  1. Prashanti

    Oui….vivre avec ce sentiment étrange qui pour le moment ne donne aucun sens à nos gestes.
    Et faire confiance…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s