confessions du vendredi

Capture d_écran 2018-10-23 à 08.14.18

les dernières chroniques – 26/10/18

si Bori nous pose ses questions le vendredi sur FB, moi je dispose et vous propose un vendredi confession… toujours intéressantes les confessions, autant les nôtres que celles des autres…

mais de quoi je peux bien vouloir me confesser me direz-vous ?

alors moi je vous dirai que depuis quelques semaines, j’écoute les Hymnes du Pays d’en Haut… en boucle… et en boucle…

je l’écoute en ce moment même d’ailleurs…

notamment celle-ci:

mais aussi celle-là :

mais je les aime toutes…

aussi celles qui swingent un peu plus telles celle-ci…

 

je sais, je ne suis pas objectif pour une cenne noire…

jadis, quand je vivais en Hollande à la Humaniversity et que Veeresh créait un album, il écoutait les pièces de l’album en boucle pendant et après la création, et je le trouvais un brin obssessionnel-compulsif doublée d’une certaine fixation… une fixation certaine…

eh bien, là je comprends… all the way up there Veeresh, I tell you that I understand now…

tellement prenant de faire un album que ça nous prend tout au complet, corps et âme… et doigts et tête… jusqu’au pieds…

j’aime chaque pièce comme une de mes propres filles…

d’ailleurs une affaire de famille cet album…

notamment, Édith qui a composé la partition de piano pour Coming Home, que son père est en train de mettre en portée en ce moment…

Lilia qui chante Crianças et qui fait pleurer plein de mes ami(e)s de par le monde… avec sa petite voix pure et innocente…

Édith et Lilia qui ont spontanément inventé la réponse dans Okahey dans l’auto quand on s’en allait chez nos amis Ravi et Marika pour faire un spectacle dans leur atelier cet été…

Guerreiro Da Paz (hymne dédié à Éloi un hymne-réponse à un hymne qu’il m’a lui-même dédié, vous allez l’entendre un jour je suis certain) chanté avec Éloi, Joelle et Bijou… capté live… et les éclats de rire spontanés après la pièce… après la première take, Joelle nous avait d’ailleurs fait remarquer qu’on avait oublié de sourire pendant qu’on chantait… on s’est bien repris…

Myriam, ma belle-soeur, qui a enjolivé deux pièces de sa voix cristaline:  Beija-Flor avec sa soeur Édith, et Amazonia avec Joelle et ma belle… sur trois tonalités différentes Amazonia, écoutez…

et Jim, avec sa sexy guitar sur les pièces 1, 3, 4 et 7… je trippe ben red sur ses riffs. je lui ai confessé hier… il sera d’ailleurs avec nous au Gésu le 11/11

et Raoul avec ses discrètes mais présentes percussions sur les 7, 9 10 et 12…

et Santosh qui a enregistré son bout de violoncelle pour Beija Flor… à distance et me l’a fait parvenir par wetransfer… on n’arrête pas le progrès…

et tout ça a été enregistré de mains de maître par Charles, qui a en prime ajouté ses violons, flûtes, guitare et percussions ici et là… Charles est le cerise sur la sunday de cet album… hier on parlait de crème glacée justement… 😉

le popcorn surprise… une amitié naissante et une complicité qui passe par la musique et par un travail commun qui se poursuit en ce moment même pour un deuxième album…

je trippe tout simplement sur chaque pièce… sur l’enchaînement des 12 pièces les unes à la suite des autres… elles racontent une histoire, elle se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement mais elles forment un tout… et moi je n’ai rien fait d’autre que de les recevoir… de là-bas, du Pays d’en Haut… let’s drink to that !

oh bien sûr l’album n’est pas parfait… je les entends moi les quelques fausses notes, j’entend quand ma voix fléchit à quelques reprises… quand Lili et moi nous ne sommes pas exactement en même temps dans Crianças… mais pas grave du tout à mon coeur ni à mes oreilles…

dans ce cas-ci, l’intention ne fait pas que compter, l’intention est le coeur de l’affaire… l’intention et l’attention que l’on a porté aux détails…

tiens, petite anecdote pour vous…

quand on a enregistré Okahey (dédié à notre ami Gordon, Okahey veut dire today is a good day to die…), il s’est mis à pleuvoir très fort… on a enregistré quand même en se disant qu’on verrait… et on a décidé de garder malgré tout… puis quand Lilia a enregistré sa voix avec Édith pour cette pièce, écoutez comment elle a trouvé une façon extraordinaire de boucler ça:

le deuxième album sur lequel nous sommes en train de travailler sera encore meilleur, plus tight, plus rythmé, plus pro…

comme la version piano seulement qu’Édith est en train de préparer et qui transformera les Hymnes du Pays d’en Haut en Hymnes du Piano d’en Haut…

et la semaine dernière, quand j’ai tenu la pochette dans mes mains, encore plus fier… du travail accompli avec mon ami Stéphane qui a désigné l’esthétique du projet…

0

cette semaine, j’ai décidé de rendre les hymnes disponibles au complet sur Hear now, plutôt que seulement des extraits…

https://atisupino.hearnow.com/

bien sûr, j’espère que les gens voudront acheter les CDs… ça ferait tellement de beaux cadeaux de Noël… donner la musique en cadeau, quoi de mieux ? vous me direz si c’est le cas…

alors voilà très chères ouailles…

qu’une toute petite confession, mais qui prend beaucoup de place dans ma vie et dans mes oreilles en ce moment… qui prend toute la place… avec les concerts qui s’en viennent, avec les 1000 CDs à faire circuler… avec la musique tout le tour de la tête et du coeur…

une autre confession ? vous voulez savoir laquelle je préfère parmi les 12 ?

voici…

Força Feminina, dediée à notre amie Paule Lebrun… listen to that Jimmy’s guitar

en espérant que vous aimerez ces offrandes humbles et sincères, que vous viendrez nous voir et nous entendre le 4 novembre au Théâtre du Marais à Val-Morin, ou le 11 au Gésu à Montréal… deux shows de dimanche après-midis où les enfants sont les bienvenus car la musique c’est familial…

en espérant que certain(e)s se procureront quelques CDs, viendront au show, ou qu’ils commanderont le MP3 sur CDBaby

https://store.cdbaby.com/cd/atisupino#

Capture d’écran 2018-10-26 à 07.39.56.png

car comme je disais – ou l’ai-je simplement pensé ? – l’idée de vouloir la vendre un peu cette humble musique, c’est seulement pour être en mesure d’en faire d’autre… car la musique appelle la musique, elle l’attire, elle la faire grandir…

l’amour et la musique ? même chose à mon avis…

alors si vous aimez vous aussi et avez envie de partager, autant cette chronique que l’album, que les dates de concerts, merci de tout coeur, on a bien envie de vous voir…

dring dring…

Ok je sors du confessional… merci madame la Curée 😉

et je vous salue ami(e)s…

2 réflexions au sujet de « confessions du vendredi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s