re connaissance

51445147_10156704479388859_7201800710961233920_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 7/2/19

le concept de connaissance en est un étrange… car ce que l’on a appris dans le passé n’est plus nécessairement utile dorénavant, ni pertinent… tout bouge si rapidement… la connaissance acquise est souvent rendue du vieux stock

Osho disait d’ailleurs que connaître ne pouvait être qu’un verbe, jamais un nom… la connaissance s’acquiert à chaque moment et ne sert que dans l’instant… toute connaissance ne se transforme pas nécessairement en sagesse…

connaissance ou information ? posons-nous la question de tout ce qui roule en notre cage à hamster…

mais peut-être que la sagesse ne se situe pas là ? peut-être qu’elle réside ailleurs ?

et si toute connaissance n’était au fond que re connaissance de ce que l’on savait déjà avant de s’incarner ? ce que notre âme a accumulé de sagesse depuis des vies…

connaître est un processus qui évolue dans le temps et dans l’espace, une adaptation dynamique qui se met sans cesse à jour… nous nous redéfinissons à chaque instant… ainsi, ce que l’on a appris hier ne peut être garant d’utilité ni de pertinence aujourd’hui, ni demain…

ainsi, il faut apprendre à connaître encore et encore, car nous sommes toujours en mouvement, en constante évolution…

apprendre, connaître et laisser aller… et ce qui doit rester restera… et deviendra sagesse…

on sait bien des choses de la vie mais est-ce que cela nous aide vraiment à vivre le moment ?

connaissance nécessaire ou information ?

l’information se google, la connaissance s’acquiert et se perd, et se retrouve… comme on se disait hier

36965598_1796226303787467_2714464398163836928_n

une fois apprise, cette expérience du soi, cette connaissance fondamentale d’où nous venons, de qui nous sommes et d’où nous allons, se loge en soi et on doit être à l’écoute pour la récupérer et si besoin il y a, l’actualiser… et l’appliquer à chaque situation, moment, circonstance…

on ne sait pas tout, mais on en sait beaucoup, sauf qu’on ne sait pas si ce que l’on sait est important… connaissance humanitaire ou information ?

je vous laisse là-dessus…


« Le public commet l’erreur fondamentale de croire qu’il existe des réponses déter­minées, des “solutions” ou des conceptions qu’il suffirait d’exprimer pour répandre la clarté nécessaire.

Mais la plus belle vérité ne sert à rien , comme l’histoire l’a mille fois montré, tant qu’elle n’est pas devenue l’ expérience première, profonde de l’individu.

Toute réponse univoque, celle que l’on dit “claire”, reste cependant toujours fixée dans la tête, et il est extrêmement rare qu’elle pénètre jusqu’au cœur.

Ce dont nous avons be­soin, ce n’est pas de “savoir” la vérité, mais de l’apprendre.

Non pas d’avoir une conception intellectuelle, mais de trouver le chemin qui conduit à l’expérience intérieure irrationnelle et peut-être inexprimable en mots.

Voilà le grand problème.

Rien n’est plus stérile que parler à propos de comment les choses doivent ou devraient être et rien n’est plus important que de trouver le chemin vers ces buts éloignés. »

– Carl Jung , L’âme et la vie via JF Vézina

Une réflexion au sujet de « re connaissance »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s