avec passion

52597959_2335078463169179_791362387306348544_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 18/2/19

traduction: la compassion est douloureuse… quand tu te sens en contact avec le tout, tu te sens aussi responsable pour ce tout… et tu ne peux détourner ton regard… ta destinée est liée à celle des autres… tu dois apprendre à soit porter l’univers, ou à ce qu’il t’écrase… tu dois devenir assez fort(e) pour aimer le monde, et en même temps, suffisamment imperturbable pour tolérer ses pires horreurs… – Andrew Boyd

vrai que lorsqu’on sent le monde, qu’on s’y relie, qu’on sent en faire partie et qu’il fait aussi partie de nous, on ouvre la porte à tout ce qu’il inclut, sa lumière comme son ombre, sa beauté comme ce qu’il offre de moins beau…

un peu comme lorsque l’on devient parent, le sort de nos enfants devient source de grand bonheur et de joie, mais aussi risque et potentielles tragédies…

quand on aime et qu’on se préoccupe des autres, notre sort devient en quelque sorte lié au leur… et vice-versa…

nous vivons dans une époque particulièrement questionnante, préoccupante, menaçante même… notamment sur le plan environnemental… le ton monte… les extrêmes s’étirent…

soit on – tente de – détourne(r) son regard et de se réfugier dans son petit confort intérieur, invoquant LE moment présent, soit on regarde lucidement et on se demande quoi faire… quoique nos actions personnelles soient plutôt limitées…

ainsi, il semble inévitable que l’on doive apprendre à fonctionner davantage ensemble éventuellement, malgré la relative indépendance isolatrice environnante… car si, comme on dit, tout part de soi, tout ne se termine pas là…

tout un défi de demeurer en équilibre entre l’espoir et la lucidité, entre l’humilité et la volonté de vouloir contribuer au changement et à l’amélioration de ce monde… entre moi et le reste de monde…

car ce monde qui se déploie devant soi n’est aussi rien d’autre que le monde qui prend place en soi… si as above so below, aussi as outside so inside

que faire alors ?

continuer d’aimer le monde tout en tolérant ses pires horreurs…

et faire ce que doit, à notre échelle, pour commencer…

et garder la foi…

avec passion… com passion…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s