d’un Ceu à l’autre, toujours le même Ciel

49592331_2165312303489055_6136392519379845120_n

••• les zultimes chroniques – 13/3/19

Ceu Sagrado, Sorocaba, Brésil…. planète terre mais aussi tellement plus loin, tellement plus haut… ici et là-bas en même temps…

depuis 2 semaines, nous étions là…

53568875_2095230543877521_4993067990346891264_n.jpg

et hier, de retour ici, à la maison, avec comme vue ceci

unnamed.jpg

de Ceu do Vale da Vida à Ceu Sagrado and back… à Ceu do Vale da Vida, Val-David, Québec… dans le grand jardin de Juramidam (vous reparle de cela plus tard)…

revenu dans la neige le coeur débordant, l’âme légère, la tête en fête, accompagné de tout l’amour que nous avons partagé pendant ces 2 semaines au cours desquelles nous avons fabriqué le thé Daime… et chanté, et rit, et travaillé ensemble… depuis quelques années, j’ai une famille au Brésil… et elle ne fait que grandir… famille élargie…

revenu prêt à entamer de nouveaux projets…

là-bas, nous avons cordé du bois, lavé les toilettes, nettoyé les lieux, joué de la musique, beaucoup de musique, et chanté… que quelques-unes des activités que nous avons partagées pendant le feitio, processus de fabrication du thé… le tout agrémenté de quelques cérémonies et de beaucoup beaucoup de musique, dont la mienne qui prend son envol davantage au Brésil qu’ici… pas prophète dans son pays dit-on… fine for me

le Daime est connu habituellement sous le nom d’ayahuasca (on note une soixantaine de noms différents d’ailleurs), sauf que le Daime est fait selon un procédé particulier, ritualisé, unique… un thé fait de 2 plantes, la vigne Jagube, et un arbuste, le psychotria viridis, la Rainha, mais selon une formule consacrée propre au Santo Daime…

on l’utilise ce breuvage fait de deux plantes à des fins spirituelles et religieuses un peu partout autour de l’Amazonie depuis des siècles sinon des millénaires (et dans le monde maintenant avec certains débordements parfois malheureusement), mais aussi à des fins thérapeutiques, curatives et même auprès de certains prisonniers au Brésil…

de mon côté, j’expérimente avec cette médecine depuis une quinzaine d’années, dont depuis 7-8 ans au sein du grand mouvement Santo Daime… j’aime et j’apprécie la protection offerte par ce grand parapluie cosmique et cosmologique… fondé par Mestre Irineu… et pratiqué amplement au Brésil…

je me sens en sécurité, ainsi protégé par ses milliers de chants, sa constellation d’entités protectrices, sa multidiversité aussi car au Brésil, le Santo Daime est très vivant et diversifié… mais les éléments de base demeurent les mêmes… clés uniques et divines…

je disais que j’expérimente avec l’ayahuasca depuis 15 ans mais au sein du Daime depuis 7 ou 8… et jusqu’à tout récemment, tout se faisait illégalement… jusqu’à tout récemment… car depuis 2 ans, il est permis pour certains groupes religieux ici au Canada d’importer et de servir légalement du Daime dans le cadre de certaines cérémonies…

c’est le cas de notre petite église située à Val-David, légale depuis décembre dernier, église nommée Ceu do Vale da Vida, ou les Cieux du Val de la Vie… le nom vient de notre ami Padrinho Ze Ricardo qui savait que nous vivions à Val-David, mais qui lui, Brésilien d’origine, entendait Vale da Vida… notre nom a donc ainsi été trouvé…

drôle car depuis que je suis installé ici, j’aime penser que je n’ai pas surtout acheté un bout de terre, mais plus un bout de ciel, car assis dans mon spa, c’est davantage le ciel que je contemple que la terre… de là que j’explore l’espace… peut-être pour cela que mon album se nomme les Hymnes du Pays d’en Haut… allez savoir… moi je n’en sais rien… mais je sens bien un certain lien avec up there

avec le Daime, on découvre qu’on ne sait rien… on découvre que lorsqu’on sert le Daime, on doit le servir comme le thé nous le dicte… pas nous qui décidons dans ce voyage… nous sommes les serviteur du Daime…

donc imaginer mon sentiment hier, après avoir introduit de l’ayahuasca/Daime en douce au pays, avec quelques saisies heureusement jamais suivies d’arrestation, (ce qui est malheureusement arrivé à d’autres) de passer aux douanes avec un certificat d’importation en bonne et due forme… et un sceau officiel… après avoir passé à-travers un processus serré de la part de Santé Canada qui ont fait preuve d’ouverture et de rigueur car n’obtient pas une telle permission sans garantir aussi une même rigueur…

quelle sensation de pro-activement aller voir l’agent des douanes et affirmer que oui, finalement, j’avais bel et bien quelque chose à déclarer… car c’est requis dans l’entente… tout doit être fait selon les règles… et j’accepte de jouer le jeu full on… SVP ouvrez mon sac et signez mon formulaire… pliiiiise car ça se passait à Toronto…

les douaniers, gars et filles, des jeunes, étaient super sympathiques, curieux, ouverts et intéressés à en savoir davantage… on a googlé Santo Daime ensemble pour qu’ils voient à qui et à quoi ils et elles avaient affaire… car leurs supérieurs n’en savaient pas plus qu’eux/elles… on ouvre de nouvelles portes… avec respect et appréciation…

alors voilà où nous en sommes… la réserve de thé, que nous avons contribué à fabriquer lors de notre dernier passage au Brésil à Ceu Sagrado, notre église affiliée, est ici pour l’année…

on va commencer avec quelques pratiques des chants que nous consacrerons en cérémonies, quelques méditations en silence aussi… plus des chants traditionnels du Daime que les gens devront apprendre avant de prendre part à des cérémonies chez-nous…

comme nous sommes legit, nous devrons faire passer des entrevues aux gens que l’on ne connait pas, remplir des formulaires, prendre les noms, offrir des séances d’information, etc… et tenir un compte rigoureux du thé que l’on sert, à qui et quand… on accepte de jouer le jeu… grand jeu sérieux, sincère et cosmique…

ensuite, l’idée est d’explorer un possible développement d’un éventuel projet pilote de traitement pour toxicomanes et/ou personnes souffrant de stress post-traumatique et d’anxiété, et divers troubles de l’âme, pour le présenter à Santé Canada (eux qui nous ont accordé l’exemption)…

notre église soeur au Brésil offre un tel programme (avec Kambo et Daime) et ils vont nous offrir leur soutien… Gabor Maté est intéressé par notre projet, de même que Jacques Mabit de Takiwasi… et on a en vue un médecin autochtone afin de voir la possibilité d’offrir un tel programme chez les premières Nations, là où les besoins sont grands…

car le Daime est un précieux outil de connaissance de soi et de guérison… un puissant révélateur de ce qui se cache en soi… et up there, all over the place…

nous ne serons pas proactifs, ni en recrutement, car aucun prosélytisme n,est permis dans notre lignée… personnellement, je considère que les gens doivent être suffisamment motivés pour chercher… la quête est nécessaire et doit pousser suffisamment pour mener au trésor… nous devrons être trouvés… et un effort est à faire pour cela, car cet effort de présence et de fermeté sera requis lorsque les gens consacreront le Daime… vraiment pas un rituel récréatif… ni un trip…

avec cette exemption gouvernementale, nous devrons être impeccables, en tout, avec tous, et toujours…

dans chaque geste, dans chaque partie de chaque rituel… car nous portons une grande responsabilité… le gouvernement nous fait confiance et nous honorerons cette confiance avec une grande sincérité…

nous sommes à mettre en place une banque de chants, un site web spécifique qui servira de base d’information mais qui ne sera pas distribué à grande échelle… semi-secrets nous serons… hyper discrets…

d’ailleurs, délicat équilibre entre être présents et trouvables pour ceux et celles qui cherchent… mais les gens qui cherchent nous trouveront… car c’est un réel privilège de pouvoir avoir accès au Daime, source de sagesse et de découverte unique… encore plus de le servir… impeccablement…

si vous êtes intéressé(e)s à voir des parties de notre voyage, fouillez les quelques chroniques antérieures à celles-ci sur ce blogue, vous y trouverez plusieurs photos…

quant à ce qui est à venir, à suivre, à voir mais surtout, à recevoir… de là-haut…

ici, et dans les divers Cieux… car qu’un seul ciel, une seule terre…

4a5d7781-8e31-465c-bd64-e1d29d5abc24.jpgles 6 chaudrons de cuisson

618b339c-f0ea-4eac-96c7-12cabc278c2e.jpg

734647_560582484115071_8550698843958724047_n.jpg

notre irma, Bruna, près de la croix à double barre transversale, symbole du Santo Daime, la deuxième marque le second retour Christ, matérialisé dans et par le thé Daime, voie d’accès direct au Créateur… la forêt qui représente la mère divine, qui offre son fils (le thé)

53293095_2107254956008622_3810021795579297792_o.jpg

bénédiction du repas et lunch time… Attacka !

53375579_2107239372676847_9094287752551202816_o.jpgquelques membres de la famille

53461666_2107245332676251_2841976715847139328_o.jpgtrès familia cette église

53528451_2096284300438812_4097343004463857664_n.jpg

53574194_1168787419961238_9064546706049204224_n.jpgnotre équipe après le montage de la panela (chaudron) en compagnie de Bruna et Claudio, Mestre Feitior

53639377_2096283977105511_575199612466364416_n.jpgmusicus (musiciens, en portugais)

53742587_2107241952676589_8114374522833993728_o.jpgPedro et Claudio, mes irmaos

54257933_2096605923739983_3941267504994713600_n.jpg
la délégation de Ceu do Vale da Vida (ne manque qu’Édith et Lilia)

df18290a-bd20-4adf-a5c8-09e8c97c7dc6.jpg
la mise en sac de notre mini cargaison de thé


pour d’autres photos de notre voyage à Ceu Sagrado :
https://www.facebook.com/ceusagrado/?__tn__=%2CdK-R-R&eid=ARDhYh12LwG5Bm0XG8-CdcOzL4Zbk9e_NAS1KQ4hAF8s17eM4s8SiwJAbdr9RwAgMucmiMR1c4uOqRoQ&fref=mentions

https://www.facebook.com/ceusagrado/

la musique de l’album Les Hymnes du Pays d’en Haut:
https://atisupino.hearnow.com/

pour nous contacter au des cérémonies à venir:
ceudovaledavida@gmail.com

7 réflexions au sujet de « d’un Ceu à l’autre, toujours le même Ciel »

  1. Ravi

    Toute ma reconnaissance Ati, pour cette réussite
    ce fut un plaisir de t’accompagner dans cette aventure au Brésil
    (une 3e fois et non la dernière

    Répondre
  2. Roro

    Une fois de plus, félicitations Ati !! Bravo pour ton dévouement et loyaté envers le Daime. Que tous ces projets que tu as en tête puissent se concrétiser. Plusieurs en sortiront gagnants. Merci pour tout ce travail qui nous permet d’avoir le thé en toute legalité. Sarava Ati !! Et Ravi et Mallika !! Amor, amor, amor !!

    Répondre
  3. Trishna

    Tellement heureuse de te lire avec des idées innovatrices qui font leur chemin, passant à travers tous les processus qu’on n’imagine même pas tellement il doit y en avoir! Même si nous sommes loin mon chum de mari et moi, nous nous joindrons certainement à vous quelques fois, en autant que cela nous sera possible… car je sais tout le travail de coeur, de corps et de conscience que cette plante médecine fait… 💗 et tout l’Amour que tu y consacres. J’honore aussi celui qui ouvre ce chemin avec toute ma gratitude! Merci 🙏🏻Ati, tout autant que tes acolytes Ravi et Marika qui t’ont rejoint et la belle Edith et Lilia. 😘🤗

    Répondre
  4. Prashanti

    Wow ! Excitant en effet.
    Merci de nous partager visuellement un peu de votre expérience au Brasil.
    Les photos valent milles mots….

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s