ombre et lumière ?

10259919_10152401831178875_8859572701151777365_n

••• les zultimes chroniques – 16/5/19

traduction: peut-être dois-tu connaître la noirceur avant de pouvoir apprécier la lumière

OK est-ce que j’écris à ce sujet ou je garde silence ?

telle est la question à laquelle je réfléchissais avant d’écrire ces quelques mots vers vous chers lecteurs/trices… mais comme vous voyez, l’option 1 l’a emporté… transparence et sincérité sont de mise autour de nos écrans respectifs…

peu à cacher le chroniqueur… tout ce qui dépasse doit être regardé et vu…

écrire est tellement riche que ça ne peut que contribuer à apporter de la lumière d’adresser la question...

car ces temps-ci, la route est chaotique de l’autre côté de votre écran…

comme un motton au menu du chroniqueur…

rien ne coule facilement these days, les choses ne bougent pas assez vite à mon goût, ou trop lentement et à contre-courant quand elles le font, un relation précieuse est difficile et me force à plonger en soi et à regarder…

même les conditions climatiques se mettent souvent au-travers de l’échéancier de nos travaux de construction… sol encore gelé jusqu’à il y a quelques jours et pluie fréquente sont au rendez-vous… et comme la neige finit de fondre ici, bouetteux un peu partout dans mes bottes à tuyaux…

terre-mère émotive et ainsi est cet enfant… 

il y a des périodes comme ça au cours de toute vie humaine… pour moi comme pour vous j’en suis certain…

trop à faire en même temps, pas fluide, l’énergie est dense, la matière très solide…

on ne peut se battre contre les éléments, qu’ils soient naturels ou du monde intérieur… on ne peut que faire avec et apprendre de ce que les diverses situations ont à nous révéler… et prendre le temps que les choses se placent d’elles-mêmes…

souvent les moments les plus riches en terme d’apprentissage… mais souvent qu’on ne peut apprécier à leur juste valeur qu’après coup… lorsqu’on en est sorti et qu’on regarde par-dessus son épaule…

soit les astres, soit juste comme ça, je ne sais trop… peu importe la cause ou la raison, ainsi va le vie en ce moment… sûrement plusieurs leçons à apprendre… si on accepte d’y plonger et d’aller voir ce qui, en soi, a besoin d’être vu… ce qui, en soi, est déclenché par ce qui se passe par les événements qui semblent extérieurs mais le sont-ils vraiment ?

certains disent qu’on attire ce que l’on a besoin de vivre… peut-être bien que oui, peut-être bien que non, je n’en sais rien… mais ce qui est est… et ainsi soit-il…

et inévitable de le regarder ce motton, de mettre mon nez et mon âme dedans… accepter de voir tout ce qui monte en lien avec la situation… et assumer, prendre responsabilité, regarder sa propre part dans les événements… car ça n’arrive pas au voisin right ?

car quoi faire d’autre que cela ?

just say yes disait mon mentor Veeresh…

comme cette Madeleine L\’Engle (wow quel nom original quand même) qui réfléchit à cet enjeu sous forme de questionnement:

peut-être nécessaire de connaître la noirceur avant de pouvoir apprécier la lumière…

on n’a pas mis de point d’interrogation sur l’affiche mais moi je le fais…

peut-être nécessaire de connaître la noirceur avant de pouvoir apprécier la lumière ?

j’aime le peut-être, car pas certain… certain de rien en fait…

mais ouvert à voir, à sentir, à découvrir ce qui se cache derrière ce moment

ceci est ma 1999ème chronique… du moins c’est ce que WordPress me dit…

Capture d’écran 2019-05-16 à 05.34.53.png

j’avais toutes sortes d’idées pour la 2000ème…

mais en ce moment, je ne sais combien de temps avant la 2000ème…

car belle occasion de faire une petite pause…

temps de suspension…

trois points de suspension qui seront un peu plus long que d’habitude…

comme besoin de plonger,

Capture d’écran 2019-05-03 à 11.05.00.png

de m’approcher du coeur du noeud, de visiter avec mon corps et mon âme tous les corridors de ce passage étroit… car nous sommes humains vous et moi et dans notre humanité partagée réside une grande part de mystère…

un mystère que je ne cherche pas tant à comprendre, ni à percer comme celui de la caramilk…

non un mystère que je veux sentir, amadouer, apprivoiser, laisser venir à moi… je veux me laisser prendre par ce mystère… et pour cela, un certain temps est nécessaire…

ne vous inquiétez pas pour moi chers lecteurs/trices… je suis fait fort… et j’en ai vu d’autre… comme vous je suis certain car we are the same you and me au fond…

nous sommes des êtres adaptatifs et flexibles, ce qui nous permet de plier plutôt que de casser…

j’aurais pu garder silence et seulement et en douceur ne rien publier pour un moment… mais je sentais le besoin de partager avec vous ces quelques états d’âme 100 % humains, 100 % terriens qui me traversent ces temps-ci… gros printemps…

alors trois points de suspension… et jusqu’à la prochaine… jusqu’à la 2000 ème…

d’ici là, le petit oiseau va aller s’observer dans les yeux de celui qui le regarde…

Capture d’écran 2019-05-13 à 04.33.19.png

Ne demande pas l’eau, mon âme, demande la soif… – Djalâl ad-Dîn Rûmî

2 réflexions au sujet de « ombre et lumière ? »

  1. Prashanti

    À chaque fois que je reçois cette photo où tu plonge , je me souviens que nous étions plusieurs à y être. De bons souvenirs ….
    Bon voyage vers le miroir.
    Bon envolé vers ton home.
    Au plaisir de te lire ….au bon moment.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s