dans les lignes et hors de la boîte

51066316_300371320528588_3792313387719852032_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 30/5/19

traduction: on apprend aux enfants à dessiner «dans les lignes» et on s’attend à ce que les adultes pensent «en dehors de la boîte»

quand même,  right on comme expression non ? comme ils disent au sud…

dessinez dans les lignes les petit(e)s, mais pensez hors de la boîte les grand(e)s, nous dit-on…

mais qu’est-ce qui se passe entre l’enfance et la vie adulte ?

car en fait, autant on nous vante le fait d’être libres, autant la société veut qu’on ne fasse pas trop de vagues, qu’on rentre dans les rangs et qu’on fasse ce que doit…

mais ce que doit pour soi n’est pas du tout ce que ce soit pour cette dite société, que l’on cherche encore d’ailleurs…

multiples sociétés plutôt…

on ne nait pas nécessairement libre… en particulier chez les humains, la dépendance physique à la mère est d’ailleurs la plus longue…

on ne nait pas libre, on doit le devenir… la liberté est une grande quête, un long chemin, le but ultime de la vie…

et quand on regarde bien, quand on ouvre ses yeux, le troisième inclus, ni lignes ni boîte dans nos existences… ni cahier de dessin, ni peinture à numéros, ni boîte à penser, ni à dépenser…

sky is not the limit, only our mind is

mais il y a un certain travail à faire pour en arriver là…

on doit dépasser la vie imposée, la vie imaginée par et dans le mental pour éventuellement s’en libérer…

ni lignes ni boîte mais pas acquis tout le temps ni pour tous et toutes…

on a beau le dire et l’affirmer ouvertement, nous ne sommes pas libres… tant que nous vivons dans nos corps, certaines contraintes existent…

autant dans le corps qu’en esprit, nous nous retrouvons souvent pris dans des routes déjà tracées, nous vivons souvent avec des oeillères, brimés par des croyances limitatives que nous créons et recréons… de cela qu’on doit s’affranchir… trouver sa propre voie…

quoi que certains préfèrent faire de la peinture à numéros, et que d’autres l’aiment bien la boîte à penser… chacun(e) son chemin et son – plus ou moins – libre choix…

long chemin que celui qui consiste à s’affranchir et à devenir libre… chacun chacune égaux sur ce chemin…

mais toutes les couleurs sont permises, toutes les idées encouragées, tous les chemins possibles…

pour éventuellement les dépasser et s’envoler…

bon voyage…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s