Kintsugi, art de la brisure bonifiée

Capture d’écran 2019-05-28 à 18.41.08

••• les zultimes chroniques – 4/6/19

ah le Kinstugi…

cet art originaire du Japon qui consiste à réparer la porcelaine cassée en appliquant de l’or ou de l’argent sur les brisures… quel beau concept…

si elles peuvent apparaître comme un signe de fragilité, les fêlures des choses, renforcées par les métaux précieux, deviennent des éléments indissociables de la beauté de l’objet brisé, lui donnant une autre vie, une valeur ajoutée…

de la même manière, tout comme une porcelaine brisée, il est possible de se reconstruire après des épreuves difficiles, et de se servir de ces expériences pour devenir plus fort(e), plus sage, plus beau ou belle, du moins plus humain(e)…

en effet, tout comme on peut réparer un pot cassé, il est possible de puiser dans ses expériences difficiles, dans ses craques, dans son mou, pour devenir encore plus soi-même, plus vrai, plus transparent…

car nul parmi nous n’échappe au passages plus difficiles de la vie… nul ne les évite…

alors ces craques de l’âme, si elles sont bien ficelées et mises en valeur, peuvent devenir signes de beauté et de force, de véracité et d’intégrité…

au lieu de tenter de les cacher ou de les dissimuler, plus qu’OK de les mettre de l’avant, de les afficher…

un peu comme ce que l’on considère des défauts ou des lacunes chez-soi… au lieu de tenter de les nier, il me semble plus judicieux d’en prendre conscience et de les éclairer pour qu’ils deviennent force et beauté, en toute transparence et en toute reconnaissance…

on retrouve ce concept non seulement pour les objets ou pour les individus, mais aussi dans les relations humaines, particulièrement les relations amoureuses… quand on réussit à traverser un passage difficile dans une relation, cette relation devient plus forte, plus vraie, plus vivante… la relation repose sur du – plus et de plus en plus – solide…

car c’est souvent lorsque l’on a presque perdu quelque chose ou quelqu’un qu’on les apprécie à leur juste valeur… avec une valeur ajoutée même…

Capture d’écran 2019-05-03 à 08.21.17

love you belle…

2 réflexions au sujet de « Kintsugi, art de la brisure bonifiée »

  1. Samano

    Ho que oui, quel beau concept !
    L’intelligence du coeur, du corps et de l’âme fait art !
    Faisons de nos vies des oeuvres d’art !
    On essaient, n’est-ce pas brodeur ?

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s