thérapie occupationnelle

62510028_401709267353449_7844705698255470592_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 9/6/19

depuis quelques mois, ça brasse dans ma vie relationnelle… grand mystère… jamais facile ces passages… on ne peut que rester ouvert avec foi et confiance au coeur…

et depuis un ptit peu moins longtemps, je suis dans un projet d’agrandissement des lieux ici, avec mon ami Pierre…

une chance que j’ai eu ce projet car il m’a en quelque sorte aidé à rester groundé…

si j’étais extrémiste, je dirais que ce projet m’a sauvé la vie… du moins la vie émotionnelle…

je suis tout à l’envers, brassé, remué… j’ai de la peine, suis r’viré boutt pour boutt comme on dit par ici… mais je mets tout ça dans ce travail car il ne me reste que cela pour le moment… ma bouée de sauvetage émotionnelle…

car quand ça brasse émotionnellement, le fait de réaliser des choses concrètes aide à rester sur terre, à ne pas partir dans les flots émotifs, à ne pas se perdre dans la haute et basse mer des émotions… et à ne pas – trop – penser en rond…

car 1/8 de pouce est parfois primordial en construction…

créer, calculer, planifier, construire, bâtir… précieux en ces temps brassants… pour rester sur terre…

et le fait de faire ça en équipe aide tout autant que de faire quelque chose tout court car après avoir raconté sa version de l’histoire à l’ami quelques fois, ça devient gênant de se répéter et de laisser sa bouche parler et sa tête tourner en rond… alors on se la ferme et on travaille… on passe à autre chose… on relativise… on revient dans la matière qui nous reflète immédiatement cette réalité… car quand on construit, on voit vite nos errements et nos erreurs…

et quand la tête – ou le corps entier – est fatiguée et fonctionne moins bien, un peu de ménage de la forêt ou du chantier devient de mise…

passer tout ce temps en forêt et dans le silence est profondément guérissant… apaisant, confortant…

OK trève mots, sur ce je vous laisse sur quelques images…

il nous reste encore quelques jours de travail… mais vous savez la finition, c’est presque infini… comme la vie…

62093410_2308631052796577_7504408017689903104_n.jpg

62392408_2201174143270943_2197641586047713280_n.jpg

62447050_454713828649860_3943138753526104064_n.jpg

64230926_306575686939991_3453741863100481536_n.jpg

4 réflexions au sujet de « thérapie occupationnelle »

  1. Samano

    OUI mon ami, la finition c’est infini….on se souhaite que ce soit infiniment bon, infiniment aimable, infiniment beau !

    Répondre
  2. Prashanti

    Je sympathise avec toi pour la douleur qui t’habite présentement.
    Et de planter des clous ça aide pour le  »ground » .
    Quelqu’un qu’on aimait beaucoup disait : it shall pass……

    Répondre
  3. Lokita Dhyani

    Bon courage Ati. Je sympathise avec toi.
    Ça l’air super beau cet aggrandissement. 😍✨🎶
    Ça va être lumineux

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s