parfum de pétrichor

71096057_736763423428840_111304992303874048_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 23/10/19

pétrichor… wow !

vous vous souvenez de l’odeur de la pluie fraîche ? ce matin, on en a plein le nez ici…

j’aime le grec et le latin car ces langues fondamentales nous ramènent toujours aux racines mêmes des mots… comme la pluie quoi…

après qu’il nous soit tombé des trombes (autre si beau mot) d’eau sur le toit – et sur la tête si et quand on était dehors 😉 je tombe à mon tour sur cette affichette qui décrit la pluie comme le sang ou le fluide des Dieux

…………………….

excusez-moi, petite pause ici… pour justement sortir un peu sur le balcon et sentir de nouveau l’odeur de ce sang sacré…

…………………….

(

autre petite parenthèse

pour affirmer que je préfère l’expression Dieux au pluriel à un Dieu singulier… et tant qu’à faire, incluons toutes les Déesses de l’univers et on vient de mettre un terme aux guerres de religion et à la domination des gros messieurs à barbe blanche sur le monde sacré…

)

…………………….

OK de retour à l’ode à l’odeur du sang des Dieux/Déesses…

belle image non que celle-ci non ?

quoi que certaines personnes à l’esprit drôlement twisté pourraient être en droit de se demander ce qu’il y a de beau à ce que du sang – ou d’autre liquide 😉 – nous tombent sur la tête ? ou sur la terre ?

mais si vous pouviez sentir la fraîcheur de la terre ici ce matin, son humidité plus que relative, le facteur humidex de Gaïa, l’odeur de la vie qui nous monte au nez directement du sol… quelques avantages quand même à porter un gros nez au milieu de son visage, on en a beaucoup à chaque inspiration…

pourtant, la pluie a si mauvaise presse… on ne l’apprécie pas à juste mesure… en fait, on se plaint toujours d’elle… on la craint, on planifie même souvent nos sorties autour d’elle… on la laisse déterminer nos plans… pourtant on est pas faits en chocolat

si on ne s’en rend pas toujours compte, même si elle est si mal aimée, la pluie est fondamentale à la vie… elle nettoie tout, elle gorge la terre de ce liquide fondamentale à toute source de vie… elle donne vie à toute vie…

et elle sent si bon… quand elle contacte la terre… les deux font la pair pour faire la vie…

en fait la vie serait née dans l’eau, de l’eau… toute vie serait issue de l’humidité, des marais, des marécages… les bibites vivantes auraient commencé par nager, pour ensuite ramper et marcher… et éventuellement voler de retour vers les cieux des Dieux/Déesses…

alors ce matin, ode à l’odeur de pluie qui nous prend au nez dès qu’on sort du home…

plutôt que la détester, aimons-la…

et hommage au sang des Dieux et des Déesses…

hommage à l’humidité de la vie en ces temps où les déserts gagnent du terrain…

quelle chance quand le sang des Dieux/Déesses daigne nous tomber sur la tête… sur le toit… sur le parapluie…

et en plus de son odorat ce matin, le pétrichor est même visible, remontant de la terre pour retrouver les cieux, se transformant en brume et en brouillard…

nuages de pétrichor…

apprécions d’autant cette pluie car bientôt, sur le coup du minuit hivernal à venir bientôt, ce cendrillonesque sang des Dieux/Déesses se transformera en pellicules… qui resteront sur le pas de nos portes pour quelques mois…

pétrichor…

un autre mot nouveau… et un beau à part de ça

on va se coucher un peu moins niaiseux vous et moi ce soir…

alors aujourd’hui, prenons le temps de le sniffer ce sang des Dieux/Déesses…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s