parfaitement imparfaite humanité

Capture d’écran 2019-12-09 à 17.02.27.png

••• les zultimes chroniques – 10/12/19

traduction: personne n’est parfait… nous commettons des erreurs, nous disons des bêtises, nous commettons des actions blessantes, nous tombons, nous nous relevons, nous apprenons, nous grandissons, nous avançons… nous vivons quoi !

justement, hier on jasait misfit ici… à mon avis, chacun et chacune de nous sommes des Miss Fits… oui messieurs dames… des inadapté(e)s, plus ou moins légèrement…

car qu’est-ce qu’une personne normale anyway right ?

et comment peut-on fitter dans une société aussi étrange que celle dans laquelle on vit actuellement ? en fait, le veut-on vraiment ?

on veut tous et toutes être comme tout le monde et en même unique et soi-même…

chacun et chacune à apprendre à marcher notre chemin…

nous sommes ici pour apprendre, et souvent apprendre passe par faire des erreurs… inévitable… les faire ces erreurs, mais surtout en apprendre quelque chose, et les réparer lorsqu’on en commet… et s’excuser si on a blessé des gens on the way... car nous avons la capacité de nous excuser et de demander pardon… ce qui nous donne une certaine marge de manoeuvre…

normalement et totalement humain de tomber, d’être faillible, faible et vulnérable à l’occasion, de perdre son chemin, d’être confus(e) et mêlé(e) par moment… car si on ne perd jamais son chemin, comment peut-on en retrouver un plus juste et mieux adapté à cette route qui change constamment ?

la vie n’est pas toujours facile ni flowing d’elle-même… certains bouts de route sont plus ardus que d’autres… particulièrement en ce temps de l’année on dirait… petite lumière faiblissante… avant le retour vers l’ascension lumineuse…

la vie n’est pas un long fleuve tranquille… quand on se trouve dans une stretch calme et paisible, profitons-en… et quand ça brasse, relevons nos manches et brassons la boîte à bois… parfois une valse la vie, parfois rock n roll…

donnons-nous le droit de ne pas être parfait(e), de ne pas savoir, d’essayer ce qui est le plus juste à chaque moment.. simplement le droit de faire de notre mieux…

donnons-nous le droit de faire des erreurs et de perdre la face à l’occasion… car nous sommes des humains in progress…

et comme on dit, on ne peut faire d’omelettes sans casser des oeufs… à moins d’être végane… mais ça c’est une autre histoire…

nous ne pouvons que faire de notre mieux avec les moyens que nous avons à notre disposition… faire de son mieux en tant que qui nous sommes…

OK de ne pas savoir, OK de tâter notre chemin quand on ne voit pas clair ni loin devant… alors que continuer à marcher, sans objectif précis, pas à pas, chaque pas dans la foi… chaque pas dans la foi du prochain à venir… car de toute façon, on dit que la destination n’est toujours qu’ici, dans le moment…

à faire de notre mieux, en se donnant la permission d’être qui l’on est, simplement et humblement…

parfaitement imparfait(e)s…

 

2 réflexions au sujet de « parfaitement imparfaite humanité »

  1. katmanda

    De réaliser ceci, de l’intégrer, nous libère. Libéré d’être supérieur ou inférieur, libéré du jugement face à soi et aux autres. Imparfait! Comme la parfaite chanson de Daniel Bélanger!

    Répondre

Répondre à katmanda Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s