vie qui passe et passe-partout

Capture d’écran 2020-01-25 à 06.43.18

••• les zultimes chroniques – 25/1/2020

traduction: les pensées, les émotions, les concepts et les imaginations ne sont que de la conscience qui coagule… – via le mur FB d’Alan Morelock

j’aime l’idée de la conscience qui coagule… ça parle, c’est imagé, ça démontre… ça illustre et ça met en image dans notre conscience même… on voit la stagnation de la conscience, on la touche, on sent la fixation dans le temps… ou la tentative de… car rien ne peut vraiment se figer para sempre

hier une amie a posté un meme d’Eckart Tolle qui disait grosso modo que toute notre vie est contenue dans l’instant présent… et dès que j’ai vu ça, ma première réaction a été de me dire que ce fameux moment présent était déjà passé… oui, toujours dépassé le moment présent… il file avec le temps qui n’existe pourtant pas… ce moment présent qui se trouve toujours délogé par le suivant, et le suivant, and on and on

une rivière la vie…

en fait la vie passe et repasse… elle ne fait que passer constamment, sans cesse, inlassablement, tellement que même le moment présent ne peut capturer l’essence de l’essence de la vie qui coule plus vite qu’on ne peut la nommer… le vie se passe elle-même dessus… elle coule plus vite qu’on ne peut la saisir… la vie coule plus vite que son ombre…

comme disaient certains sages, on ne peut sauter deux fois dans la même rivière… quant à Osho, il poussait la logique même un peu plus loin en affirmant qu’on ne peut même pas sauter une fois dans la même rivière car cette rivière sera différente quand on sautera de quand on l’a regardé la première fois… fallait y penser… ou pas…

au fond, le monde n’est jamais pareil… jamais… peut-être l’est-il à la surface mais jamais dans le fond…

toujours unique et différent ce qu’il a déjà été le monde… et un jour peut-être qu’il ne sera tout simplement plus, peut-être qu’il disparaitra tout simplement… peut-être qu’il s’évanouira, qu’il fadera tout simplement out… … emportant avec lui autant le monde que notre conscience qui constate ce même monde dans lequel nous sommes… ce monde qui, dit-on, serait une illusion anyway… ou peut-être que ce sera simplement notre conscience qui s’évanouira et qui emportera le monde avec elle… et nous avec…

la vie est une rivière qui coule et s’écoule, toujours et sans cesse, jusqu’à la mer… oh parfois, dans nos contrées du nord, en hiver, le flot et le flow de la vie semblent parfois s’arrêter… tout semble figé… mais ce n’est qu’en surface… car plus profondément, tout coule et continue de couler… et continuera de couler…

tout passe et tout passera… de plus en plus vite dit-on…

parfois ça passe et ça repasse, parfois ça ne passe qu’une fois, et d’autres fois ça passe tout droit…

mais for sure que ça passe, que tout passe, même quand ça ne passe pas…

car la vie est un grand passe-partout…

et son coeur battant prévient toute coagulation…

3 réflexions au sujet de « vie qui passe et passe-partout »

  1. katmanda

    Dans le film Lucy de Luc Besson la représentation de l’instant présent est très bien réussi à mon avis. L’instant présent est une porte, une frontière permettant l’accès au grand tout qui transcende le temps….

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s