discernemental

95655702_10156855568636851_2194174271834554368_n.jpg

♥♥♥ – 5/5/2020

l’amour au temps du Corona / quarantaine sur la voie de sortie ? 

traduction: ton mental va toujours croire ce avec quoi tu le nourris… nourris-le d’espoir, de vérité, d’amour


selon le Larousse en ligne: 

information :

action d’informer quelqu’un, un groupe, de le tenir au courant des événements

tout événement, tout fait, tout jugement porté à la connaissance d’un public plus ou moins large, sous forme d’images, de textes, de discours, de sons…


dis-moi ce que tu lis et écoutes et je te dirai ce que tu vas croire…

trop d’information c’est comme pas assez…
une information, des informations… désinformation…

ces temps-ci, nous sommes en période d’indigestion informative... et désinformative… ou mésinformative…

on peut y lire et voir tout, et son contraire… et vice et versa…

même les scientifiques ne sont par unanimes sur tout, ni même sur rien… alors imaginez nous pauvres ignorant(e)s… nous qui en savons juste assez pour penser qu’on sait, et qu’on se prononce, mais pas assez pour savoir qu’on ne sait absolument rien car si complexe tout ça… mais on se prononce quand même…

nous en avons beaucoup – trop – et de toutes les couleurs et odeurs – à nous mettre sous la dent mangeuse de niouses… et pour nourrir notre – malade imaginaire – mental…

on dirait qu’un des effets les plus pernicieux de cette pandémie est ce virus informatif qui se propage autant via les médias mainstream, ceux dits alternatifs que sur les réseaux plus ou moins sociaux…

les bibites numériques circulent vite et bien et font bien des dommages… elles nous grugent et transforment notre tête fromagée en emmental…

elles pénètrent nos organismes biologiques et intellectuels par nos yeux et font du ravage entre nos deux oreilles… affectant jusqu’à notre coeur, notre confiance que nos émotions, et notre moral en général…

nos signes vitaux peuvent même en être affectés… le coeur a peur, et ses raisons, et bat la chamade… la tête quant à elle s’emporte… et nous transporte vers des mondes imaginaires… et des maladies bien réelles… du moins de gros malaises…

ce virus informatif nous rend tous et toutes un peu fous et folles, confus(es), mêlées, écartelé(e)s entre les multiples possibilités…

et ceci et cela… et/ou pas…

personnellement, suite aux vidéos postés hier matin ici sur la situation en certains CHSLD, vidéos troublants, déchirants et bouleversants (nous avons été nombreux à être ému(e)s), j’ai senti le besoin de décrocher pour la journée car trop à l’envers dans mon ptit coeur… et ma ptite tête…

malgré qu’il faille que ce type de réalités difficiles soit diffusé, ce que les médias sociaux permettent, un moment donné, trop c’est trop… même que juste un ptit peu finit par être trop ces temps-ci…

car les temps sont fébriles, and so are we…

alors à un moment donnée, assez l’overdose de mauvaises nouvelles…

et hier, la tête, le coeur et la panse à pensées trop pleine, je suis allé jouer dans le jardin et la forêt, gratter, nettoyer et rateler la terre… sentir du vrai air…

pour digérer, et aérer mon esprit… et regardez ce qui m’a trouvé…

95781831_697645114356064_3103099126737272832_n.jpg

en fait, le problème avec l’indigestion surinformative n’a rien à voir avec les médias ni avec les messages diffusés… qu’un buffet de plus en plus illimité qui offre un choix éclaté de mets de toutes sortes… un grand buffet smorgasbord ouvert… all you can feed and readand watchand choose… or not…

rien qui ne saute sur nous, toujours nous qui choisissons ce que l’on se met devant nos yeux, sous la dent et dans la tête…

mais après avoir mangé, vient un moment où il faut arrêter de manger… ça prend un temps pour digérer… on découvre même qu’un ptit jeûne une fois de temps en temps est requis et fait beaucoup de bien à l’organisme…

sinon on finit par faire une crise de foi… et de foie… et on ne sait plus à quel sain d’esprit s’avouer…

pas de problèmes comme tel avec les médias… ils ne font que s’offrir à nous… chacun avec leur croyances à vendre… et leur choix d’information à présenter…

qu’une business les nouvelles, rien de nouveau dans les écrans…

à nous de voir combien et quand… et quoi…

alors discernement requis… beaucoup de discernement… car l’indigestion nous guette tous et toutes…

4 réflexions au sujet de « discernemental »

  1. Anandgyan

    Moé aussi je regarde les bourgeons des arbres dans le chemin du ciel et ses nuages.

    T’as remarqué la jeune pousse et les nuages, hein?

    Je sais que tu connais le ciel.

    Répondre
  2. Anandgyan

    Ouhé, quel beaux nuages nous sommes
    et invites l’inspirartion pour chanter ton spleen.

    Ton ami durant ces temps de pandémie et comme d’ habitude;
    il n’y a rien qui a changé pour moé.

    Thanks for the love.

    All your love.

    (I »m just a silly girl with green hair waiting ’til the crowd goes,)

    Répondre
  3. Prashanti.

    Hier j’ai aussi admiré la première jonquille dans mon jardin que Samano a planté avec tout son amour.
    Sans parler des beaux bourgeons après l’amélanchier qui se pavane tout près de ma fenêtre.
    Un brin de beauté pour nos coeurs ….

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s