les pensées sont – surtout – des fleurs

106928648_10159841230005828_8438862721766770652_o.jpg

♥♥♥ – 4/7/2020

l’amour au temps du Corona

parfois, pour écrire, j’aime partir de citations que je n’endosse pas…

comme celle-ci…

car sincèrement, je ne partage mes pensées ni pour changer les vôtres, ni pour que vous réalisiez que vous n’êtes pas seul(e)s à penser comme vous pensez… car je suis seul à penser comme je pense et same for you…

et je crois que nous sommes tous et toutes seul(e)s, surtout et encore plus quand on pense… la mort de notre amie Bagiya nous a admirablement rappelé les limites de la pensée mardi dernier…

je pense donc je suis disait le dicton…

penser comme le reste du troupeau (terme à la mode ces jours-ci, bêêê oui, bêêê non), ou penser à l’encontre, comme disait Yvon, ou était-ce Manon (non elle c’est le piton), quess’ ça change ? je pense pour et je pense contre… quelle est la différence au fond ?

alors quand je meurs, ça ne pense plus ? je vais y penser… et pensez-y vous aussi si vous voulez…

d’ailleurs, cette expression, je vais y penser, signifie souvent qu’on veut refuser une offre mais qu’on veut pas dire non tout de suite… laisse-moi y penser… les chances sont bonnes que la réponse soit non…

de toute façon, la pensée nous sépare bien plus qu’elle nous unit… si le coeur nous rassemble dans le même grand rythme, la même grande et ultime pulsation cosmique partout dans les multi univers, la pensée fragmente… autant le corps social que le corps physique… une certaine dichotomie certaine entre la tête et le coeur ? entre la raison et la passion ? pensons-y pas trop…

je pense donc je suis… tout seul(e) avec mes concepts patentés…

alors partager ses pensées pour rejoindre les autres ?

bof… on reviendra pour ça… et revenons-en…

car entre vous et moi, je crois tout simplement que l’on pense parce que ça pense tout seul… parce qu’on a pas le choix… et que si on pouvait ne plus penser, si on pouvait seulement dépenser et tarir la source de ses pensées, on achèterait right ? pour ça il y a toujours l’observation… car nous vivons dans un observatoire…

personnellement, c’est probablement davantage pour faire de place pour des pensées plus neuves que je partage mes pensées… pour les garder fraîches, pour m’en détacher, pour entretenir des pensées plus actuelles…

et pour les observer…

car je les pitche et les garroche sur l’écran via mes doigts qui tentent de suivre le fil – de mes pensées bien sûr – et je les regarde en dehors de moi, car nos yeux sont ainsi conçus… parfois ça fait du sens, parfois moins et d’autres fois pas du tout…

d’ailleurs l’expression ma pensée est différentes de mes pensées… ma pensée est en quelque sorte le fil continu de toutes mes pensées… nouvelles continues, flots de pensées sans cesse incessante…

mais la pensée n’est qu’un processus autonome et indépendant de notre intention… ça pense tout seul… parfois, on se fait prendre dedans, parfois pas… mais la plupart du temps si… pèse sua clutch mon titi…

un fil sans fin qui ramasse des concepts déconnectés les uns des autres qui roule en boucle, et en masse, et sans cesse, sans sens et en sens unique en rond…

le mental est une grande roue folle de parc Belmont de laquelle on a perdu la switch off… la pensée est un fil continu de bulles qui poppent et poppent… certaines douces auxquelles on s’associe, d’autres étranges desquelles on se détache vite…

une cage de hamster qui rock’n roule et roule sans fin, même quand on dort… welcome to my nightmare disait un certain pouête… un petit hamster surdopé qui se garroche sur les fil des faits se produisant dans le monde extérieur… et qui les mâche et remâche, les masse et ramasse…

suivez le fil du réseau continu… à quoi pensez-vous ? nous demande d’ailleurs FB… fil qui défile et petit moi témoin de millions de pensées continues de la part des autres penseurs… jour et nuit, sans cesse et sans relâche, ça roule à la shoppe… ce qui peut devenir épuisant on en conviendra…

et sincèrement aussi, je m’en fous un peu et même pas mal si je suis le seul à penser comme je pense et/ou si vous pensez comme moi ou pas… viva la différence anyway…

mais pas ce n’est pas le cas de tous et c’est OK… mais étrange… l’autre jour, dans un échange virtuel de commentaires au bas d’un post à controverse, une amie a répondu à un autre ami qui pensait comme elle: toi je t’aime… parce qu’il allait dans le sens de sa pensée… décidément, tous les prétextes sont bons pour aimer… ou pas nécessairement, c’est selon… je vais y penser… ou pas…

de nos jours, beaucoup de monde pense beaucoup, haut et fort, et ils/elles l’écrivent ou le repiquent de toutes les manières et à la vue de tous… le monde out there…

personnellement, je ne sais pas vraiment pourquoi je partage mes pensées… je pense et je dépense facilement… en effet, je peux changer d’idée facilement, constamment, follement… car la pensée est une guidoune, une grande folle qui virevole au vent…

et de toute façon, ma pensée n’est même pas mienne…

les pensées qui roulent dans ma ptite cage de hamster sont un ramassis de concepts, d’éléments culturels, de traces de mon histoire autant familiale, culturelle que personnelle… toutes les pensées du monde se bousculent dans ma tête… si vous saviez… et je n’en suis pas propriétaire… même pas locataire… un gros AirB and B dans ma tête… des portes battantes qui battent le rythme et la chamaille…

un free for all, un all you can think up there, in here

allez, je vous ai encore partagé mes pensées… et la vie continue… avec ou sans elles…

en voici de plus belles… éphémères, alors profitez-en pendant que ça sent… en pensée…

download


Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

https://www.agefi.com/home/acteurs/detail/edition/online/article/baisse-du-qi-appauvrissement-du-langage-et-ruine-de-la-492129.html?fbclid=IwAR1ufgPYB8hHN3nCKMby7YiB6Ps0ba2jPJ5C8Of6ZTHK-bvxmhAy0QzXTqo

Une réflexion au sujet de « les pensées sont – surtout – des fleurs »

  1. Ravi

    pas nécessairement facile de mettre cette folle (ou fou) des pensées à off

    mais en limitant mes visites sur Fb, sur les fils de presse, sur les différentes théories du complot, du non complot, du nimporte quoi, je tourne moins à vide
    mon hamster subit une cure d’amaigrissement

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s