Acédie ?


♥♥♥ – 16/9/2020
l’amour au temps du Corona… déconfinement automnal à définir

depuis que je suis revenu sur FB, avec moins de trempage qu’avant car ça lève souvent pas mal bas sur les espaces publics ces temps-ci, je constate que certains ami(e)s mettent encore beaucoup d’énergie à se battre contre le système… quel qu’il soit…

à résister, à s’opposer, à contester, que ce soit le port du masque ou les diverses mesures de contrôle sanitaire, à se plaindre du brimage de nos libertés individuelles et collectives…

d’autres affirment même vivre en pleine dictature… un peu gênant si on connait des gens qui ont vécu au Chili sous Pinochet, ou en Chine, ou ailleurs dans notre monde ou le simple fait de s’exprimer librement comme on le fait ici nous vaudrait au minimum la prison, ou au pire on imagine même pas quoi… mais dans les faits,

car ici on peut dire à peu près ce que l’on veut et certains ne se gênent pas pour le crier haut et fort… libarté… et c’est parfait ainsi même si parfois ça déraille un peu…

mais à force de dire tout ce que l’on veut et pense, on finit par ne plus rien dire… exprimez-vous qu’ils disaient… et à ne plus être écouter… en tous cas, on finit par se lasser de lire tout et n’importe quoi…

et souvent, à force de trop en dire, on finit par s’obstiner avec les autres qui disent autant rien que nous, mais différemment… et la discussion devient polarisée… et stérile, et vidante… évident que ça mène là…

personnellement, même s’il me monte parfois des envies d’en désamiser quelques-unes car la redondance a ses limites, je m’abstiens et j’aime observer la game de ping pong que certain(e)s choisissent de jouer…

sans trop juger – même si je trouve tout de même que certain(e)s spinnent beaucoup dans la résistance et dans l’opposition… ce qui me semble futile… mais ça n’implique que moi… que ma petite perspective personnelle et limitée…

même si certain(e)s me semblent convaincu(e)s de faire oeuvre sociale importante en se rassemblant pour s’opposer… mais on vit dans un pays libre… et le besoin de se rassembler fait partie de nous bêtes sociales

comme j’ai la chance de vivre dans la forêt, je vais régulièrement m’y ressourcer et prendre une distance du buzz social… écouter le silence plein de la forêt… et comme le dit Ram Dass, en apprendre sur les gens en observant les arbres…

traduction: lorsque tu vas en forêt et que tu observes les arbres, tu vois tous ces arbres différents et uniques… certains sont courbés, d’autre sont droits, certains sont des conifères, d’autres des feuillus et ainsi de suite… tu observes chaque arbre et tu lui permets d’être tel qu’il est… tu comprends pourquoi chacun est comme il est… tu sais pourquoi en quelque sorte que si un arbre en particulier est tel qu’il est, c’est parce qu’il a manqué de lumière… et tu ne t’en fais pas pour ça… tu ne fais qu’accepter ce fait… et tu apprécies chaque arbre pour ce qu’il est… mais dès que tu t’approches des humain(e)s, tu perds cette objectivité… et tu trouves sans cesse que les autres sont trop ceci ou que moi je suis trop cela… ton mental qui juge entre en jeu… alors je me pratique et je vois les gens comme des arbres, ce qui signifie simplement les apprécier tels qu’ils et elles sont…

hier je suis tombé sur un concept que je ne connaissais pas, soit celui de l’acédie, qui remonte à la Grèce antique… d’ailleurs, en lien avec cette époque particulière, je redécouvre le stoïcisme ces temps-ci… grille de lecture de la réalité très pertinente en ces temps sociaux rock n roll

l’acédie évoque la faiblesse, la fatigue ou l’angoisse, résultant d’un manque de soin pour sa vie spirituelle, comme un état spirituel de mélancolie dû à l’indifférence, au découragement ou au dégoût…

la déconnexion avec la nature, jumelée au fait de trop s’investir dans les choses du monde, via les réseaux asociaux entre autres, et de défendre très fermement certaines positions en s’engageant dans des joutes verbales ou textuelles, me semblent mener directement là…

et quand trop est dit on tombe dans l’acédie (excusez-là parfois faut laisser sortir les moins bonnes ou les trop faciles pour faire de la place pour les meilleurs car pas toujours les meilluers qui partent en premier 🙂

du moins je constate que plusieurs parmi nous commençons à voir les limites des débats et des prises de becs… et on sait que tout ce qui concerne les becs ces temps-ci est délicat 😉

ainsi, en ces temps socialement instables, insécurisants et bouleversants pour plusieurs, pas une mauvaise idée de se tourner vers la nature il me semble… car la nature nous renvoie immanquablement à notre vraie nature, celle en soi, à notre vie spirituelle, et cela n’est pas qu’une vue de l’esprit…

car la nature est notre ultime église il me semble…


et à voir la façon dont la traitons, et notamment les animaux qui y vivent de moins en moins (2/3 de la faune éliminée en 50 ans) car on tue beaucoup sinon tout sur notre passage… pas surprenant du tout que l’on se sente épuisé(e)s et déconnecté)es du grand tout… et vidé(e)s de sens profond…

alors toujours notre choix, les réseaux sociaux ou jouer dehors…


_______
article ici (en anglais, avec de bons liens) qui traite de l’acédie en cette ère covidienne…

https://theconversation.com/acedia-the-lost-name-for-the-emotion-were-all-feeling-right-now-144058?fbclid=IwAR14JmA46-naIYUoRJ9STeQhjhb-dEn3YrFP8Bp82kK9NmWxSaOAY4_7Jt0

2 réflexions au sujet de « Acédie ? »

  1. Ravi

    Amen

    j’ai besoin de trouver du sens à tout ce qui arrive et qui m’arrive actuellement un courant vivant me donnant une nouvelle impulsion de vie, de dynamisme portant………………

    Hallelujah …….. j’ai trouvé un cadeau ce matin que je partage ici…. pour m’ aider à reconnecter à l’essentiel, à la nature, à la «floresta» vivante de secrets, de plantes médicinales, d’âmes humaine en lien avec les origines, nos origines… serais-je un arbre humain? serais-je une partie de la floresta vivante, respirante, humanisante, guérissante, apaisante….?

    http://www.revue-natives.com

    il existe environ 5000 communautés dites «racines» de par le monde et qui, souvent sont les gardiennes de la biodiversité et de sagesses ancestrales. Leurs connaissances sur la nature et le vivre ensemble ont à nous apprendre,

    et leurs musiques ……………..

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s