les chroniques du d’ssous du lit… écrire et lire pour ne pas s’endormir… /15

l’amitié, valeur ultime… hommage à mon chum de gars…

j’ai passé la fin de semaine avec mon meilleur ami et je suis ravi… et lui aussi… relax, complice, facile…

ensemble, on a fait de la musique, on a partagé des repas, on a fait chacun nos affaires, on a médité ensemble et l’un à côté de l’autre, on a jasé beaucoup dans la maison et travaillé un peu autour, on est aussi allés voir un spectacle de Charles Dubé ensemble… bref un week-end confortable, inspirant et sécurisant… un week-end de gars… simple, facile, naturel…

chaud dans le coeur et sécurisant d’avoir des amis comme ça, avec qui c’est facile, avec qui on peut totalement être soi-même… avec qui on peut se laisser aller… et sentir qu’on est acceptés tel que nous sommes, sans devoir rien changer… pas besoin d’en avoir tant que ça des amis comme ça, quelques-uns suffisent…

mon ami… qui a perdu sa blonde l’an dernier après 45 ans de mariage, donc grosse année pour lui pendant laquelle on a été proches dans son malheur, et dans le mien, expérience qui se transforme pour lui graduellement en rite de passage, en expérience initiatique… sa peine a été ma peine… sans l’être vraiment car contenue dans son âme et son corps à lui… mais je n’étais pas loin et la peine, c’est contagieux… surtout celle de nos amis…

en fait, les malheurs de nos amis sont aussi nos malheurs par association, sans que l’on ne puisse rien faire d’autre que d’être là, présent, impuissant, disponible… mais cette présence est primordiale, indispensable dans notre vie…

un ami c’est toujours là, présent, même si pas en chair et en os… ce que j’ai été pour lui, ce qu’il est pour moi… et ce que nous resterons encore longtemps j’en suis certain, du moins tant que nous vivrons et que inch’allah…

un ami on peut appeller ça 24/24 – 7/7, toujours au poste… un ami ça nous prend comme on est… un ami c’est un filet de sécurité… c’est un garde-fou, un parechoc… ce que je suis pour lui, ce qu’il est pour moi…

mon ami et moi on travaille aussi ensemble depuis 12 ans, lui gardien du feu, moi guide de loge de sudation… une équipe du tonnerre, hot hot hot… pleine de complicité, de confiance mutuelle que les participants sentent durant le processus… en effet tout le monde se sent sécure en notre compagnie… ils sentent, sans savoir, la force de notre amitié…

la semaine passée, on a eu notre premier différent mon ami et moi… pas une chicane mais un certain point de désaccord… et notre amitié a survécu… car c’est important pour nous deux… l’amitié ça demande de la sincérité, de la transparence et, parfois, des chocs qui rendent la relation plus solide, qui la testent et la mettent à l’épreuve… et qui ne la rendent que plus vraie…

ces temps-ci, je n’ai pas beaucoup d’amis et je n’en veux pas tant que ça… mais ceux et celles que j’ai sont importants pour moi et j’espère que c’est réciproque… et je veux leur faire savoir qu’ils sont importants pour moi, je veux leur dire, leur laisser savoir… mais pas sur Facebook quand même 😉 et pis pourquoi pas ?

je sens que mon ami m’aime et moi aussi je l’aime… je sens que je n’ai rien à faire, juste à être moi-même… et même chose pour lui… l’amitié c’est moins attaché et attachant que l’amour, c’est plus pur… plus libre…

l’amour passe dans nos vies, mais l’amitié dure… l’amour vient et va, l’amitié demeure… parfois… l’amour court et sprinte, l’amitié marche lentement, régulièrement, patiemment… et l’amitié c’est plein d’amour aussi…

et vive l’amitié sous toutes ses formes…

bye mes ami(e)s… Facebook et autres…

Une réflexion au sujet de « les chroniques du d’ssous du lit… écrire et lire pour ne pas s’endormir… /15 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s