la 13, (M)asteur ? flâneur !

ma maison travaille plus que moi…. – Urbain Desbois

depuis quelque temps, j’apprends à flâner, à ne rien faire, ou presque… vous allez dire que c’est facile right ? ben non imaginez ! c’est super difficile… essayez pour voir ! même méditer c’est faire quelque chose… vive la non méditation…

parce que quand on fait rien, ça pense encore plus… et se regarder penser et sentir, c’est de la job ça, surtout pour rester attentif, ne pas juger, ne pas tomber dedans, dans le flot incessant des pensées notamment… ou y tomber et revenir… aller-retour incessant… et ne pas (trop) juger ses pensées car on croit souvent être ses pensées… je pense donc je suis, je suis ce que je pense… suivre le fil de ses idées sans s’y identifier… coule coule la vie…

donc l’art du flânage, la capacité de couler avec la vie, se laisser couler avec le flot de la vie… flotter plutôt que nager… ne pas avoir de but, d’ambition, aller ni être nulle part ailleurs qu’ici, ah ! que c’est bon… et exigeant de présence… pas aux autres car ils sont rares mais à soi, à la vie et toutes ses manifestations qui se déploient autour de soi…

apprendre à regarder passer la vie devant soi, en soi, sentir les mouvements, les vagues, les subtils changements de vibrations… certains liés aux conditions climatiques, d’autres à quelque chose de plus subtil en soi… comme un courant de fond auquel on peut devenir attentif et attentionné(e)… et sentir passer, doucement, subtilement, calmement…

presque tout le temps à la maison, seul, déterminé à me retrouver, à me perdre dans la vie, à faire la paix avec moi et la nature autour, à être bien en moi-même et par moi-même… pas d’horloge, donc pas de temps, que le soleil comme repère… levé avec, couché aussi…

une vie naturelle et organique, simple, qui coule, lentement, paisiblement, remplie de chants d’oiseaux, de miow miow de minou qui veut manger, de signaux corporels qui rythment le quotidien… tous les jours sont les mêmes et tous différents… et pour 21 jours, du shaking à 7h le matin, seul repère temporel, nécessaire car quelques ami(e)s m’accompagnent parfois…

bien sûr parfois des ami(e)s viennent me visiter, jouer de la musique, jaser, méditer avec moi, mais en général, beaucoup de temps passé seul à ralentir, écouter, regarder, respirer, méditer, sentir, jouer, de la musique ou dans la terre, avec le bois, un peu de réno et de

jardinage, beaucoup de marche, entre 5 et 10 kms par jour… de vraies vacances quoi !

des vacances de moi, du moi… no vacancy ! je suis plein ! occupé avec moi-même, occupé en moi-même… une pause d’identité sociale, de qui je suis habituellement… jouer à être autrement, quelqu’un d’autre que soi, mon nom est personne… se surprendre à faire des choses insoupçonnées, à se découvrir autrement… à se prendre sous un autre angle, à penser autrement, ou pas du tout par moment… faire des choses qu’on ne se connaît pas faire…

être totalement à la maison, home sweet home... arrivé à bon port, sentir qu’on est à la bonne place… vivre une solitude pleine, excitante, passionnante… protégé et en paix, maison extérieure qui appelle le home intérieur… nul besoin d’aller quelque part, vers ailleurs… qu’ici, maintenant, pour l’éternité… jusqu’à ce que ça change… car la seule chose permanente dans la vie c’est bien le changement, nous disent les sages… passages…

si le temps c’est de l’argent alors vive la faillite et relaxons, apprécions, goûtons, profitons, de la vie et du soi qui passe… le temps ne passe pas quand on n’a pas d’horloge, c’est nous qui passons… que le soleil qui nous dit bonjour et bonsoir…

bonjour chez-vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s