les mots vers le courage… 26/8/2012

hommage aux jeunes ! aux (plus) jeunes (que moi)… plus jeunes de corps mais pas d’esprit…

chronique Suttonnienne, petit dimanche matin d’après party de samedi soir… la maisonnée dort encore… depuis l’aurore, votre chroniqueur est sur le balcon à écouter les arbres chanter avec le vent, à jouer de la guitare pour les beija flors, à faire fléchir sa vie et réfléchir sur la Vie, sa ptite vie, la nôtre…

debout depuis l’aurore le chroniqueux… après une couple d’heures de sommeil léger… moi qui pensait dormir au moins jusqu’à 6 heures, puisque couché à 2 heures… on est jeune où on l’est pas ! maintenant 10 heures et mes jeunes ami(e)s dorment encore… c’est beau la jeunesse !

lendemain de party festif, beau party de jeunes, des jeunes dans la vingtaine, la trentaine… des beaux et belles jeunes, allumé(e)s, conscient(e)s, enthousiasmes, créatifs(ves), prêts à défoncer la vie… prêts à rentrer dans le mur, de Facebook ou de la vie… prêts à manger les bandes, à brûler la chandelle par le gros bout… des jeunes pour la plupart en couple, avec des enfants ou sur le point ou avec l’intention d’en faire… de nouvelles familles… la vie qui pousse… dans le cul des plus vieux… malgré l’incertitude de ce monde vite vite vite fou fou fou… donner la vie, avec foi et confiance…

des jeunes avec toute la vie devant eux, des jeunes plein d’idéaux, d’enthousiasme et d’illusions, illusions créatrices mais illusions quand même, qui devront tomber éventuellement… ou pas nécessairement ? mais en temps et lieu… ils ont bien le temps… en attendant laissons les rêver, d’un monde meilleur, à construire, à changer… à bonifier, à transformer… ils et elles en ont la capacité, la force, la fougue…  laissons les rêver, s’indigner, changer le monde, tasser les mononcles pis les matantes que nous choisissons d’être parfois… leurs rêves sont nos rêves, leur monde le notre…

de vieilles âmes dans de jeunes corps ces jeunes d’aujourd’hui… teflon, indigo, etc… des jeunes qui vivent en réseaux, en clans, en tribus, des jeunes qui se rassemblent, qui sont encore grand ouvert(e)s… de vieux guerriers et vieilles guerrières de lumière dans de jeunes bodys dont les batailles sont la protection de l’environnement, la production de nourriture bio, la justice sociale, la conscience, les causes humanitaires… la survie de la planète…

et en même temps, des jeunes informés, connectés, qui vont probablement voter – Québec Solidaire ? –  en plus grand nombre que jamais dans quelques semaines, conscient(e)s de leur place dans cette réalité horizontale… prêt(e)s à prendre leur place… autrement… SVP prenez la place de vos ancêtres passés date…

gros contraste de me retrouver parmi ces jeunes hier soir car dans l’après-midi, j’étais avec un groupe d’ami(e)s, pour la plupart dans la soixantaine… donc de l’un des plus jeunes d’un groupe, je suis, en l’espace de quelques heures, devenu l’un des plus vieux d’un autre… et je me rends compte que toute cette histoire d’âge n’est que dans ma tête, dans mon corps… dans ma boîte à mémoire, sur  mon disque dur… qui ramollit avec les années… delete… delete… faudrait faire mon backup… et mon backwash…  vieux vieux quand je veux y croire, mais dans ma tête seulement…

j’ai quelques jeunes ami(e)s intimes, dans la vingtaine… plus jeunes que ma fille, et je réalise de plus en plus que nous ne sommes pas si différents… on marche le même chemin, sur le même fil tendu dans le monde, funambules vagabonds, je suis seulement rendu plus loin à l’odomètre, seulement fait quelques pas  de faits de plus qu’eux…

moi en train de redescendre la montagne alors qu’eux la grimpent encore… chacun notre côté de la même butte… moi j’ai le soleil dans le dos, eux dans la face… moi l’ombre en avant, eux derrière… même montagne, différent chemin… mais où s’en va-ton ?

je les aime ces jeunes… je les trouve courageux(ses)… jeunement ouvert(e)s, juvénilement frais, fascinamment curieux(ses)… ils me forcent à accepter que mon corps vieillit mais que mon âme reste fraîche, adolescente, dans la fleur de l’âge… ils me stimulent à voir le monde à leur façon, à constamment renouveller mon regard, à rester allumé, à ne pas acheter mon âge, à oublier les années en arrière de ma cravate… ils me font voir que moi aussi j’ai encore toute ma vie devant moi, toute la vie en moi… now…

ces ami(e)s jeunes me gardent moi-même jeune… et parfois aussi ils me font me sentir vieux, has been… tout mon choix, toujours mon choix… quand je me regarde dans le miroir qu’ils représentent pour moi, je vois ma jeunesse ou ma vieillesse, selon les matins…

ce matin,  ce n’est ni l‘un ni l’autre… ce matin je vois l’éternité, en moi et en eux/elles, je vois le temps qui ne passe pas, le temps qui fait du sur place, toujours à 0, maintenant, toujours deux heures moins 10 (1)… ou 11 h  11… ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous… et si on décidait de ne plus passer mais de rester indéfiniment ? now here, pour toujours…

en tous cas ce matin moi j’ai envie de vivre pour toujours, pas envie de kicker le bucket comme disent les chinois, comme dit mon René préféré de mes matins de semaine…

envie de défier le temps, défier la mort, défier la certitude que je vais mourir… car pourquoi penser que l’on va mourir quand dans les faits, on n‘a jamais mouru avant… peut-être que l’on ne mourra plus bientôt… on n’arrête pas le progrès vous savez ? peut-être que c’est le moment de la marmotte, ce moment qui dure toujours… maintenant, toujours maintenant, pour l’éternité…

merci à vous les jeunes ! merci à nous, tout jeunes, tous et toutes jeunes…

(1) si vous savez ce que représente 2 heure moins 10, c’est que votre compteur est plutôt avancé – quizz: l’annonce de quelle compagnie 2 heures moins 10 ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s