bonne fête ma paire

26cent-soixante-dixième pop-up /// 16/6/13

j’en ai deux… belles, vivantes… bel et bien vivantes, belles et bien vivantes… les plus belles au monde que les deux miennes vous savez… eh oui, moi aussi que voulez-vous ? vous aussi les plus belles au monde ? OK toutes les plus belles et les plus beaux anyway…

j’en ai deux et elles sont ce que j’ai fait de plus beau au monde, ce que j’ai donné de plus beau au monde, ce dont je suis le plus fier… eh oui fier le père… et je ne sais pas vraiment ce que j’ai bien pu faire d’ailleurs car me semble n’avoir rien fait… que faire qui vaille, que père qui braille… n’a pas fait grand’chose en fait le père, n’a pas fait grand chose en fait de père…  que mon mieux, que mon possible…

car c’est surtout leur mère respective qui a fait la job, la job de bras, la job de seins, la job de bédaine, la job de bassin, elles ont travaillé fort les ptites mères… l’une a failli trépasser, l’une s’est fait ouvrir le ventre pour donner vie… moi, ptit père, je n’ai fait que regarder, encourager, dire de pousser, tenir la main… respire respire lâche pas… puis donner le premier bain…

hommage à mes deux filles, hommage à leur deux mères… hommage à ma paire… de filles et de mères… ma paire de belles filles… non, pas mes belles filles, mes vraies filles… pas des belles-mères, de terre mères… mais belles en pas pour rire la tribu…

pas mes demies filles, mes totales filles, totalement mes filles, follement mes filles que je vous aime… pas des demies mères, des pleines mères, des belles mères… car ce sont elles qui ont fait de moi un père… car sans elles, niet le père moi… ce sont elles qui m’ont fait père… dre la boule… qui roule, qui coule et qui roucoule…

je suis un père vert moi, toujours green le ptit père, toujours ti-Joe le père débutant… toujours en train d »apprendre, toujours papa apprenti sage… toujours en train d’apprendre, toujours en train de prendre, et de tout donner ce que j’ai de bien, de mieux, qui vaille… et de recevoir encore plus…

toujours en train d’apprendre le ptit père… en ce moment apprenant à les aimer mes deux filles, mais de loin… toujours autant, mais de plus loin sous le radar… toujours autant mais plus passivement… amour passif, amour au neutre… aimer pour l’amour… amour de père pour sa paire de girlies…

aimer de loin comme en ce moment alors que l’une des deux a connu une épreuve récemment… et que tout ce que je peux faire c’est de lui dire que je l’aime et que ça va passer, même si gros gros le motton j’imagine dans son coeur … car je ne sais pas quoi dire, ne sais pas quoi lui dire… d’autre que je suis là, si elle a besoin… que je l’aime mais de loin… et si proche…

un peu poche le père quand ses filles ont mal… voudrait leur prendre la tristesse si c’était possible… voudrait bien avoir mal pour elles, à leur place et pour elles si c’était permis… mais la vie s’apprend à la dure aussi, pas juste dans les livres… la vie se taille une place dans le coeur à coup d’expérience et de sacrifices…

encore et toujours popa apprenant l’amour… disponible mais à distance… apprenant à aimer sans gestes concrets au quotidien… qu’une fois de temps en temps, un café, un courriel, un appel, un lunch au restaurant…

juste de l’amour à l’air frais, l’amour à l’eau, allo l’amour… l’amour à distance, mais tout proche, l’amour à fleur de peau, l’amour à l’eau de rose… popa gâteau, fifilles éponges, popa nono, fifilles répondent… aie le père…

merci mes filles de me permettre d’avoir une fête de plus, une fête en juin… une sempiternelle fête de père, une fête de paires de filles… vous êtes une paire d’as, deux as de coeur dans mon jeu à moi… j’ai une bonne main… flush royale… plus deux reines de coeur aussi en vos mères… moi le deux de pique, le joker parfois dans le grand jeu de 52 ramasse… tasse toi mon oncle… ramasse ramasse… et brasse et passe…

car oui je l’avoue, je me sens parfois un peu mononcle en tant que père de grandes filles désormais… car quoi faire quand on ne peut prendre la mal de coeur de nos filles ? que leur dire je t’aime…

je vous aime… vous êtes ma paire de fêtes…

4 réflexions au sujet de « bonne fête ma paire »

  1. Chantal Deslauriers

    Bel hommage à ces femmes de ta vie Ati.
    C’est beau tes mots qui me font encore verser des larmes tant mon coeur est touché.
    On sent tellement ton amour de père…
    Bonne fête à toi l’ami!
    Chantal

    Répondre
  2. Ravi

    hummmmmm………
    très touchant ton témoignage pour ta paire……… de filles
    chanceuses Fanny et Léonie d’avoir un tel papa…..

    aujourd’hui j’ai décidé de changer la tradition de la fête des pères…. au lieu que mes 3 filles et mon fils me téléphonent pour me souhaiter bonne fête des pères, je leur ai téléphoné pour leur dire que je les aiment…..

    surprise…. elles/il ont/a aimé(e) le changement dans la tradition……
    merci également à mes enfants pour m’avoir enseignés à devenir père….

    Répondre
  3. Samano

    Je pense aussi qu’elles sont privilégiées d’avoir un père comme toi.
    Pas toujours reposant…mais si inspirant, si vibrant,
    si VIVANT!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s