fantôme et poussière d’étoiles

944472_534622156573812_1737737786_schronique cinquante-septième / 4-11-13

traduction : tu es un fantôme qui se déplace dans un squelette enrobé de viande et fabriqué avec de la poussière d’étoile, alors de quoi as-tu peur ?

punchée cette citation non ?

pour les végétarien(ne)s, un peu dur à avaler mais c’est ça qui est ça… l’humain est fait de viande, qu’on aime ça ou pas… si vous avez l’épiderme sensible, vous pouvez toujours remplacer la viande par du tofu mais pas du mou, du dur, parce que le mou se tient mal… mais l’âge nous rattrape tous et tofu mou nous deviendrons…

tous et toutes des fantômes vous et moi mes ami(e)s, des âmes infinies et vaporeuses habitant temporairement un corps plus ou moins grand, plus ou moins gros, plus ou moins beau… quoi que la beauté se porterait de l’intérieur parait-il… des âmes incarnées dans des véhicules body humains… humain(e)s con carne

mais si la viande et les squelettes nous divisent, la poussière d’étoile, elle, s’applique à tous et toutes, à chacun(e) de nous… squellettes et viandes séparés, tous différent(e)s, mais venant tous et toutes des mêmes étoiles… tous et toutes frères et soeurs dans la poussière… tous et toutes le coeur dans les étoiles…

quelle belle idée que celle-ci qui veut que nous soyons créé(e)s à partir de la poussière d’étoiles… et ça se tient puisque nous venons tous et toutes de là-bas, ce mystérieux ici un peu d’ailleurs que l’on ne voit ni ne sent, que l’on perçoit tout au plus, mais qui contient tout, nous tous et toutes inclus… même si on le voulait, on ne pourrait s’en extraire… ce grand tout que l’on pourrait bien appeler Dieu s’il nous fallait absolument l’appeler quelque chose… mais comme il ne répond pas, du moins pas de la façon habituelle, on n’a pas besoin de l’appeler…

en ce sens on dit que la prière consiste à parler à Dieu tandis que la méditation consiste à l’écouter… peu importe la façon, on s’adresse à de la poussière… poussière poussière, tu es poussière et tu redeviendras poussière… alors si nous sommes poussières, la mort du corps est un grand aspirateur central qui nous ramènera directement à la source… blowjob divine… Dieu fait son grand ménage en temps et lieu…

petite chronique dédiée à mes quelques amis qui sont parti(s) au Brésil vivre une aventure pas banale cette semaine… je suis avec vous en corps, en esprit et en toute poussière… vous ne reviendrez pas les mêmes… encore… jamais… toujours… bom gia…

4 réflexions au sujet de « fantôme et poussière d’étoiles »

  1. Trishna

    Toujours très « penchées » tes chroniques! That’s it! Rien d’autre… que de la poussière d’étoiles! Çà dédramatiserait bien des événements si je m’en rappelais à des moments critiques! Je le sais pourtant! mais, comme bien d’autres je crois bien, il arrive que des émotions viennent troubler la vérité et … j’oublie!
    Encore une fois, merci pour ces rappels, çà ravive la mémoire!
    Et j’envoie aussi tout plein de bonnes pensées à nos amis qui vivent cette aventure de vie pas banale et qui nous enverront aussi les leurs… Ne sommes-nous pas tous connectés?!?!? Çà bouge dans mes cellules!!
    Alors, merci à vous chers amis pour ces pas… pas perdus mais en plein sur le chemin!
    Namaste!

    Répondre
  2. Trishna

    Oups… Mon MAC a corrigé le mot « punchées » et l’a transformé en « penchées »… ce qui n’est pas du tout pareil… Correction faite pour bien exprimer ce qui a été écrit.

    Répondre
  3. Ravi/Jean-Claude Couture

    bon bon bon de retrouver les chroniques du penseur…..
    nous aussi au Brésil le 4 nov nous nous sommes connectés à Ati le chroniqueur….
    et ami…… ai visité les poussières d’étoiles durant ces nuits, d’ailleurs,
    en même temps que mon labyrinthe intérieur.

    les douaniers américains on ouvert mon casing de guitare….
    et quelle surprise pour eux, ils y ont trouvé une guitare;
    la mienne avec laquelle je voulais dare dare
    m’exposer en duo Ravi-guitare

    ce qui fut fait avec brio
    après avoir du faire du brico
    ai réussi ma pratique qui n’est pas disco
    perdu dans la foret, tout près de Rio

    Répondre
  4. Prashanti

    Squelette enrobé de viande et poussières d’étoile . Ça peut bien décrire certaines expériences
    qui vont au-delà du temps.
    J’ai hâte de revoir ces grands voyageurs pour sentir un peu de leurs expériences…..au-delà des mots.
    Merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s