docteurs Wealthys

Capture d’écran 2015-03-30 à 07.20.49millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 118 et ça monte – et ça descend…

traduction : ces trois médecins sont maladivement riches… perception personnelle du chroniqueur…

suivez ce lien ci-bas… ou pas… mais ça dit tout… (OK OK j’ai copié-collé le texte à la fin de la chronique pour vous éviter un clic)

http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201410/18/01-4810365-les-millionnaires-de-la-sante.php

bravo Monsieur Bergeron, retraité de Québec…

en ce matin où plusieurs étudiants en médecine du Québec vont prendre la rue, pour, espérons-le, ne pas se faire tirer dans la face par les forces du désordre – voici une montée de pénicilline envers nos trois bons Dr Welby (ici la joke du titre 😉

c’est rare que ce chroniqueur sorte son méchant et crache son venin, mais le serpent n’est-il pas le symbole de la médecine ? poison et antidote…

je dis bravo à Mr Bergeron car il dit clairement et directement ce que je pense, et probablement ce que plusieurs d’entre nous pensons…

en fait, je dis merci à nos 3 mousquetaires MD (dont l’un est retourné, avec une autre prime en prime à sa pratique et à son restaurant de fast-food)… les 3 mousquetaires étaient 4, les nôtres ne sont maintenant que 2, coupures exigent…

merci messkieurs de la santé qui surfent sur la controverse austère de nous montrer le type de comportements que l’on ne veut plus jamais voir de la part de nos dirigeants qui manient tout… merci de nous écoeurer assez des amuseurs publics (j’allais écrire «abuseurs» mais mon correcteur en a décidé autrement et a changé pour amuseurs, mais peut-être que c’est lui qui a raison finalement, vaut peut-être mieux en rire, jaune ou autre)…

car lorsqu’on lit l’opinion de Mr Bergeron, l’évidence nous rend un peu lucidement malade…

chers ducktape (chers dans le sens de ce que vous nous coûtez, et ducktape juste parce que ça sonne comme docteur et que ça bouche l’expression de l’opposition), j’ai comme un malaise chronique… je ne me sens pas bien en vous regardant aller… c’est localisé un peu partout dans mon corps, surtout au niveau du coeur, ça fait mal… dans ma tête, c’est comme engourdi… et dans ma poche, y a comme un trou… et mon moral subit une baisse de pression significative quand je vous observe gouverner…

merci de remettre les choses en perspective pour moi cher trio sympathique de Mc Do… car j’ai longtemps crû que le problème avec la politique était le fait que c’était une gang d’avocats qui menaient le jeu… je vois maintenant que si on confie nos affaires publiques à des toubibs or not toubibs, la santé notre état ne s’améliorera pas nécessairement…

en vous regardant aller mes ptits Welbys, je me dis que la place d’un bon docteur c’est à l’hôpital et non au parlement… mais ça ce n’est que mon humble diagnostique… les jeunes futurs médecins dans la rue, les vieux has-been médecins au parlement… vous devriez les écouter nos jeunes car ils disent quelque chose d’important… sans parler de la presque totalité des médecins su système qui sont opposés à vos coupures chirurgicales mais dirigées vers les mauvaises cibles… ça vous tenterait pas de couper les paradis ?

alors cher trio de gros bébés gâtés du système, merci de m’avoir permis de laisser sortir un peu de steam, ma pression est dorénavant revenue à la normale… je vais arrêter ici car de toute façon, pas mal certain que nos commentaires ne font pas le tour de votre taille pour atteindre… en fait c’est à moi que j’écris… merci quand même…

P.S. grâce à vos coupures austères de… un café de rue dans Lanaudière vient de fermer ses portes car il est short de quelques milliers de $…

let’s go, on coupe dans le gras… watchez-vous les ptits gars, euh gras… !

____

Les Millionaires de la santé
MARCEL BERGERON
Retraité, Québec

Le Dr Barrette a contribué plus que n’importe qui à l’explosion des coûts de santé en négociant pour les médecins spécialistes des augmentations dont ils n’osaient pas rêver eux-mêmes. Une fois la job bien ficelée, il a empoché une grasse compensation de sortie et est entré en politique comme ministre pour «mettre de l’ordre dans le système». En gestionnaire lucide conscient des limites de ce système, il retrouve la mémoire et souligne la nécessité de se serrer la ceinture.

Pour éponger un déficit dont il a lui-même accru la gravité, il compte effectuer des coupes dramatiques, non pas dans le salaire exagéré des médecins, mais partout ailleurs. En fait, ces coupes serviront essentiellement à financer les augmentations de ses confrères, et ce n’est pas sa petite mise en scène gueularde où il fait passer pour un exploit l’étalement superficiel de salaires coulés dans le ciment qui gommera les effets récurrents de cette catastrophe. Comme comble de cynisme, c’est difficile de grimper plus haut.

Le bon Dr Bolduc, pour sa part, a profité sans aucun état d’âme des failles d’un système qu’il connaît à fond. Légalement, il ne peut être poursuivi, mais il s’est définitivement discrédité en jouant sur les mots et en garnissant son compte de banque avec de l’argent qu’il n’a pas gagné. Le comble de l’ironie, c’est qu’il soit titulaire du ministère de l’Éducation ; quel beau modèle d’égoïsme et d’abus de système à offrir à nos jeunes!

Le Dr Couillard, enfin, profitant de sa formation de spécialiste, essentiellement subventionnée par le système d’éducation du Québec, a préféré monnayer ses services à grands frais en Arabie saoudite pour profiter de paradis fiscaux avantageux au lieu de faire bénéficier la population du Québec de ses compétences. Là encore, il n’y a rien d’illégal à tourner le dos à la société qui l’a formé pour améliorer son sort, mais, moralement, son égocentrisme laisse planer un doute suffisamment important pour que l’on se questionne sur son jugement et sa capacité à prendre en compte de façon désintéressée les intérêts des Québécois.

Le plus incroyable dans ces exemples d’abus de système et de conflit d’intérêts est de constater qu’aucun de nos ministres nouvellement millionnaires ne semble avoir conscience de la gravité des dérapages éthiques dont ils se sont rendus coupables. Leur attitude d’enfant gâté qui considère comme légitimes des manoeuvres éthiquement intolérables aura un effet pédagogique très négatif à long terme sur notre société et déteindra inévitablement sur tout l’appareil gouvernemental. Beaucoup de petits futés auront maintenant la tentation d’imiter les «modèles de réussite» qui nous dirigent avec autant d’élasticité morale.

Cette nouvelle – ou très ancienne – manière, cynique et corporatiste, de gérer les fonds publics n’augure rien de bon pour l’avenir économique et social d’un Québec à bout de souffle qui doit désormais s’en remettre à des gestionnaires qui, les deux mains enfouies dans l’assiette à beurre, adoptent des comportements d’enfants-rois.

3 réflexions au sujet de « docteurs Wealthys »

  1. Prashanti.

    Ben d’accord , ils sont les bébé gâtés du système médical ces doc.
    Et je sais de quoi je parle pour avoir travaillé toutes ces années ave eux….
    Le monopole du pouvoir ! ces doc.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s