coucouticocos

1620734_858976394147544_4784117176883816685_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 115 et ça monte – et ça descend…

traduction : maman je suis désolé si tu es fatiguée… ben non, j’niaise… ça me dérange pas

all right ! vendredi sein… je sais je sais un peu têteux mais que voulez-vous ? un éternel enfant ce chroniqueur… alors de quoi on parle ? sinon des enfants en ce sein vendredi à la veille du week-end le plus chocolaté de l’année…

car il ne faut pas s’enfouir la tête entre les deux seins de la mère providence, Pâques, tout comme la fête de la première naissance du plus grand ptit Christ de l’histoire, est une fête commerciale qui s’adresse principalement aux enfants… mais on prend leurs parents comme cibles premières et en otage… dur dur week-end pour les ptits diabétiques…

alors chronique hommage aux touts ptits choux et ptites chouettes… chouette…

ces touts petits que j’aime d’amour, ces petits êtres que je sens, comprends et avec qui je me sens toujours connecté, sont fondamentalemômant égoïstes … ces ptits humains avec qui j’aime faire le fou, même le fol s’il le faut… avec qui j’apprécie tomber directement dans le moment car avec les touts petits et petites, toujours dans le môman présent.. car toujours un présent pour les enfants leur môman… mais en même temps, sans pitié pour elles, surtout la nuit…

alors chronique coquine, mischievious comme diraient certaines Francines et François… une chronique à deux sens, l’unique et l’autre, dont on ne connait pas la direction… mais toujours double sens dans la vie… surtout chroniquemôman…

l’image ci-haut, et les mots qui l’accompagnent, sont quand même parlants non ?

les enfants sont des êtres  formidables, attachants, spontanés mais terriblement égoïstes et exigeants… ils vivent surtout pour eux et elles, sur leur nombril… jusqu’à qu’il sèche… et jusqu’à ce qu’ils et elles apprennent l’empathie, la capacité de se mettre à la place de l’autre… même si certains apprennent mieux et plus vite que d’autres…

car dans au fond de notre nombril qui demeure toujours un peu humide et odorant, nous restons toujours des enfants, malgré l’accumulation des centimètres et des kilos et de la connaissance infuse de même que de l’apparition de poils de tout acabitte…

malgré que l’on devient des grandes personnes, sommeille en nous toujours un ptit coco… on reste des bébés toute notre vie quoi !

nous restons des êtres fondamentalement égoïstes, des êtres qui doivent trouver le bonheur en nous car on ne peut donner ce que l’on a pas reçu dit-on… dit-on…

quand même impressionnant ce que les adultes peuvent faire dire aux enfants…

surprenant comment on peut attribuer aux enfants des idées machiavéliques – mais qui contiennent quand même une certaine part de vérité… car celle-ci sort de la bouche de ceux-ci dit-on… dit-on…

celle-ci est cute, dans le genre alimentaire… drôle et vraie… à souvenir pour nos vieux jours…

10955556_858696380859822_5888070803456076660_n

mais celle-ci bas est ma préférée… vraiment twistée non ?
406154_542034415821697_2071386853_nje vais t’empêcher de dormir en braillant toute la nuit et au ptit matin, je vais têter les seins de ta femme…

épeurant ça les boys non ? et après on se demande pourquoi certains gars hésitent avant de dire oui à avoir des enfants…

et celle-ci, rock’n’roulante… pour les grands et grandes musicophilous…

viaLori MascoloDave Haze

mais malgré nos débuts plutôt centrés sur l’autosurvivance et notre nombril, la capacité de s’attacher, de se voir en l’autre et d’aimer finit la plupart du temps à se développer… l’humain est fondamentalement bon, capable du meilleur… et du pire bien sûr, mais pour la plupart capable d’amour, de soi et de son prochain, et sa prochaine…

1011769_10152321804432859_784001956_ncomme le dit le Bouddha, tous les êtres tremblent devant la violence, tout le monde craint la mort, tous aiment la vie, se voient dans les autres… alors qui peut-on blesser ? quel mal peut-on faire aux autres ?

car malgré ce que l’on peut percevoir d’expression de haine et de déshumanisation en la bibitte humaine dans les divers médias, cette bibitte humaine est fondamentalement bonne… bien sûr, quelques tôtons dans la grosse gang, mais en général, du bien bon monde nous les enfants du monde…

un peu le sens de Pâques non ? une fois le chocolat englouti…

10487479_652816728147624_4917295631271973799_nretrouver son coeur d’enfant, sentir à partir de là..

et parlant d’enfants et de maternité, je vous invite à visiter le blogue de cette witty mama qui s’intitule Montée de lait… quelle créative façon de transformer une potentielle dépression post-partum, car avoir un enfant c’est souvent le début de la période post-party

http://monteedemilk.tumblr.com

pour donner le (tô)tton (excusez-là) deux de ses photos, celle-ci tirée de son blogue :

Capture d’écran 2015-04-03 à 07.38.09l’autre de sa page Facebook :

Capture d’écran 2015-04-03 à 07.38.35un sein c’est bien, mais deux c’est mieux !

bon vendredi sein les ptits pits pits… beaucoup de beaux mômans ce week-end…

et on se revoit après la grande digestion chocolatée, tsé comme la mouche… souriez si vous la pognez, la joke pas la mouche…

Une réflexion au sujet de « coucouticocos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s