se donner corps et âme et perdre la tête

1513878_10153250119268908_4086992068499741796_n

millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 81 et ça monte – et ça descend…

traduction: j’ai mis mon coeur et mon âme dans mon travail et j’ai perdu la tête en chemin…
– Vincent Van Gogh

quand on s’y met corps et âme, la tête disparait… quand on est total, on n’est plus et on est pluss… car lorsqu’on n’est plus dans le chemin, la vie passe, la vie coule, la vie vit…

quand on s’investit à fond dans quelque chose, le monde devient entier, une nouvelle entité émerge… le monde devient tiers… le monde en tiers…

quand deux personnes s’unissent totalement, une tierce personne apparaît… les deux donnent naissance à un ou une autre, qu’il s’incarne en personne ou pas…

quand un groupe s’engage à cheminer ensemble, quand tout le monde marche dans le même direction, quand tout le monde chante en choeur, un nouveau coeur se crée…  le coeur du monde…

hier nous étions une quinzaine d’ami(e)s venu(e)s chanter chez-moi, dans mon Aiglise… nous avons chanté, communié, prié, médité… nous avons partagé un espace commun qui nous a enveloppé, englouti, absorbé… et nous sommes disparus ensemble…

nous avons uni nos voix et nous sommes disparus dans un vortex sonore… grâce à la musique et au chant, nous avons ascencionné via un portail vers l’ailleurs, vers le haut, vers le beau… vers l’ici, cet ici qui est aussi là-bas, cet ailleurs qui ne peut qu’être ici…

depuis des années, mes ami(e)s et moi, nous chantons ensemble, nous jouons ensemble, nous devenons un par le chant et le silence… peu importe qui est présent à chaque rencontre, nous sommes présents ensemble… un gang de présents qui se rassemble et se ressemble, quel cadeau…

j’aime ma gang… j’aime ma gang car c’est simple quand on se voit… on parle peu mais on chante beaucoup… on communique peu mais on communie beaucoup… on se perd corps et âmes et on se retrouve là, là où tout est beau, où tout est grand, où tout est nous…

car quiconque entre dans cet espace que nous créons quand on se rencontre devient nous… pas de eux ou nous, que des nous… car lors de nos rencontres, on met nos têtes de côté et on ouvre nos gorges et nos coeurs et on part….loin loin loin, tout près d’ici…

quand on s’engage ensemble dans le chant, on disparaît ensemble… et on réapparaît là où on s’y attend pas toujours… en fait on ne s’attend jamais à rien et on arrive toujours là où on ne nous attendait pas…

peu importe ce que l’on fait, quand on est tout là, on arrive ici… quand on ose aller là où la tête ne passe pas, là dans le trou de la serrure ou seulement le coeur passe, on arrive ici…

en ce dimanche plein de soleil, bercé par le chant des oiseaux, je vous la souhaite douce la vie… et je vous souhaite de disparaître vous aussi, seul(e) ou ensemble…

smack…

Une réflexion au sujet de « se donner corps et âme et perdre la tête »

  1. Ravi

    espace divin de rencontre…
    musique qui nous ouvre le monde des sphères…
    qui nous transporte dans l’ici et maintenant… totalement…
    avec la nature qui y participe…
    …le vol de l’Aigle

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s