procrastination chronique

11110985_10153279501068908_3028304567297807010_n

millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 80 et ça monte – et ça descend…

traduction : la plupart des humains ne sont pas présents dans le moment, parce qu’inconsciemment ils croient que le prochain moment doit être plus important que celui-ci… mais avec cette croyance, vous passez à côté de votre vie qui n’est jamais ailleurs que maintenant… – Eckart Tolle

ça vous dit quelque chose vous aussi ? moi si…

en effet, depuis longtemps, depuis tout petit, je ressens en moi une forte tendance à valoriser davantage le moment à venir que le moment présent… depuis jeune enfant, une partie de moi est toujours en train de se préparer à quelque chose d’autre, quelque chose à venir… quelque chose de plus grand, de plus important, de plus momentané… mais plus tard…

comme si le moment actuel, le moment présent n’était qu’une salle d’attente vers un plus tard meilleur, plus riche, plus vrai… comme si maintenant n’était pas aussi important que plus tard, qu’une préparation, qu’un avant avant l’après… sauf que toujours que maintenant…

l’apothéose viendra plus tard… maintenant ? jamais ze moment… on peut bien vivre le moment présent, mais plus tard… maintenant faut économiser, faut épargner, faut se préparer… pour le jour J…

j’ai l’impression que cette procrastination chronique nous vient de la religion catholique… la promesse du paradis à venir… comme si le paradis ne peut jamais être maintenant… plus tard le bonheur, ailleurs la bonne heure…

on passe sa vie à oublier sa mort, à préparer sa retraite, à y rêver, à la préparer… liberté 55 et tout le reste des numéros de bingo… et pendant ce temps on oublie de squeezer le jus de la vie au quotidien… on garde ça pour plus tard… on regarde la télé en attendant le punch… on passe le temps, on le tue, on patiente impatiemment… un jour viendra… peut-être…

faut s’austériser maintenant pour les générations futures… on peut bien couper dans le gras maintenant pour plus tard mais plus tard n’est qu’un maintenant en préparation… et la génération future est celle qui paie aussi maintenant…

avec le temps, l’ultime but de la vie est de ralentir, rétrograder, revenir au moment actuel, le seul moment qui existe, le seul moment qui passe… plus ou moins vite, plus ou moins bien… drôle quand même que plus la vie est bonne plus elle passe vite… comme un critère, comme un repère, comme un indicateur… quand ça va vite ça va bien… alors apprendre à prendre le temps qui passe…

tout de même, en vieillissant, le temps passe de plus en plus vite et l’idée consiste à apprendre à prendre la mesure du temps qui passe… respirer, ralentir et revenir… à soi, au moment, à rien… d’autre que ce qui est… maintenant…

ce maintenant qui va, ce maintenant qui passe, ce maintenant qui revient… immanquablement, infiniment, irréellement… car ce maintenant n’est rien d’autre qu’espace et un temps qui n’existe pas vraiment car il n’est qu’en passage perpétuel… le moment présent sacre toujours le camp… c’est ça le moment sacré, le moment qui sacre le temps tout le temps…

alors le capturer, mais les mains ouvertes, sans attente… on attend que le temps passe et revienne… et revienne… et revienne… et advienne que pourra…

bon moment à vous… mais vite vite car il est déjà en train de passer… comme le train… et la lumière au bout du tunnel… tchoo tchoo… vite vite la vie c’est maintenant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s