shuttt… d’impression

11312932_1024441970929625_1841550238512902467_omillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 75 et ça monte – et ça descend…

traduction: plus tu deviens sage, moins tu parles

toutefois, on peut être silencieux et ne pas penser moins fort…

11265404_1008335699177707_8422462781914009002_n

tout de même, souvent sage de se tourner la langue en sa propre bouche autant de fois que l’on veut… si on ne peut s’empêcher de penser, on peut au moins éviter de dire des niaiseries… déjà un bon début…

un exemple ?

11232893_998929800140290_1774261090854630339_n

on évite les commentaires OK ? car on pourrait devenir méchant et dire des niaiseries nous-même… tourne langue, tourne dans ma bouche… sinon ce seront mes pieds qui s’y logeront…

au fil des ans et des expériences, on réalise que la plupart des choses importantes de la vie ne sont pas exprimables… elles existent dans le silence… elles résident entre les mots, ou au-delà… les bébés en témoignent, les animaux et les plantes aussi…

la plupart des vérités ne sont que des impressions, des intuitions, des sensations… on ne peut les transmettre en les disant, on ne peut les communiquer… on ne peut que les communier, que les laisser être… on ne peut que les écouter et possiblement les entendre… ou les sentir…

et on sait bien aussi que même quand on sait, on ne sait pas, on ne sait rien de l’immensité de l’existence… on ne peut connaître dieu, on ne peut que l’écouter, le goûter…

et comme nous dit notre ami Rumi,  quand on est silencieux, on atterrit à cet endroit où tout est musique…

11258038_1038045609556105_4598259285077790499_n

silence en nous, silence hors de nous… et alors la musique sonne et résonne, ding dong ding dong…

hier, dans ma chronique, je ne disais rien et un de mes amis l’a saisi… il a tout compris ce que même moi je ne savais pas dire…

et alors, en ce silence tant parlant, quand on se tait, on se comprend, on comprend tout… dans le silence, on parle le même language… dans le silence, aucun de risque de mécommunication

et alors, dans le silence, l’amour peut sévir, l’amour peut grandir… car l’amour vit dans le silence, l’amour vit dans l’âme…

encore Rumi :

j’aime mes ami(e)s ni avec mon coeur, ni avec ma tête… juste au cas… car le coeur peut arrêter, la têt peut oublier… j’aime mes ami(e)s avec mon âme car elle n’arrête jamais, ni n’oublie

alors semer le silence pour aller à l’essentiel, pour revenir à l’espace en soi où le silence devient musique, ou l’harmonie règne, où la paix émane… pour se répandre partout, pour infiltrer l’espace… cet espace qui résonne en 432 hertz et qui dissipe tout doute, toute peur, toute hésitation…

ce silence qui englobe tout le bruit environnant…

l’entendez-vous ce silence ? OK je me tais….

988833_10152754483601637_906967123281170029_n

Une réflexion au sujet de « shuttt… d’impression »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s