ouverts d’esprit mais langues de cochon

Capture d’écran 2015-06-03 à 10.24.24millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 71 et ça monte – et ça descend…

comme entrée en matière, lisez ça: punché et droit au but !

http://urbania.ca/76/sorry-i-dont-speak-french/

personnellement, je suis un ptit gars de Montréal-Nord qui a pas mal voyagé et vécu «pas mal» ailleurs… cet ailleurs qu’est l’ouest canadien et les states, quelques années en Hollande, de même qu’au Brésil à de nombreuses reprises pour des séjours plus courts que longs mais nombreux…

et à chaque fois que j’ai mis les pieds à terre quelque part et ouvert à plus long terme mes bagages où la langue n’était pas la mienne, j’ai essayé de la faire mienne cette langue de l’endroit… la langue terrenelle… ai tenté de me mettre en bouche et en oreilles la langue de la terre mère du moment…

je vais moins souvent qu’avant en ville mais je remarque moi aussi lors de mes visites à Montréal que cette ville regorge d’unilingus anglais venus ailleurs du ROC, et de nombreux français aussi sur le plat haut… deux de nos origines se retrouvent…

mais si vous avez vu le film l’empreinte (si vous ne l’avez pas vu courrez-y) qui avance que les québécois sont traditionnellement plus près et plus semblables aux autochtones qu’aux anglais et aux français, ayant adopté plusieurs éléments de leurs cultures, vous savez l’impact que les premières nations ont eu sur nous… nous sommes parfois un peu mous mais en général assez ouverts et intégratifs… quoi qu’il y ait toujours des exceptions, salut Hérouxviliens, sans rancune…

comme l’auteur du papier virtuel, je suis aussi surpris parfois de constater que certains unilingus anglos ne parlent pas français après des années ici… surpris de constater que quelqu’un soit attiré par une ville à cause de sa vibe sympathique et culturelle justement mais ne veuille pas apprendre la langue de la terre… weird ain’t it ?

je sais que le français est une langue difficile à apprivoiser… pas pour rien qu’on doive l’embrasser pour la pogner… frenchkiss it friends… certains ont la langue française plus sexy que fluente… I don’t speak french but I french very well

cette situation me fait un peu penser à la conquête des nouveaux territoires par les peuples conquérants… plutôt que d’adopter une attitude de respect et d’ouverture, de respecter les natives – peu importe où ils sont – et de se fondre à la culture d’accueil, on tente d’imposer nos us et coutumes de force…

I have the right to speak english here it is a free country… sure babe you got the right de faire ce que tu veux, mais en même temps, quelle belle opportunité tu as aussi d’apprendre une nouvelle langue, qui vient avec une culture et une ouverture d’esprit enracinées sur un lieu particulier…

si tu vas à singe et rome, pourquoi ne pas faire comme les singes et romiens ?

je lisais récemment une citation qui disait : ne riez pas des gens qui ont accent quand ils parlent anglais, c’est qu’ils connaissent au moins deux langues… voilà ! here it is !

je crois que tout le monde devrait au moins tenter d’essayer d’apprendre une deuxième langue, quand ce n’est pas trois ou plus…

car si la langue est un référent identitaire, elle est surtout un outil de communication… et plus on en a, plus on peut faire contact… plus on peut savoir, connaître, apprendre…

plutôt que de vivre en vase clos, ouvrons nos oeillères… et comme l’anglais est la langue du monde, why not coconut ? ça n’enlève rien au français… on peut même mêler les deux a little bit..

oui clairement, poussons la volonté d’apprendre la langue de l’autre car cela est un grand pas pour l’humain et l’humaine, une façon de dire à l’autre, je viens chez-toi, en ton home, et je vais faire un effort pour t’entendre et te comprendre, savoir qui tu es…

bien sûr, ça demande un effort et une ouverture, un risque d’avoir l’air fou en le faisant, et c’est gênant en ta… mais what the fuck, you came to Montreal because it is a cool place, french kiss it with your heart and your tongue

l’amour, toujours l’amour…

2 réflexions au sujet de « ouverts d’esprit mais langues de cochon »

  1. Ravi

    je l’aime celle là…
    et ces anglos qui déconne sur le décès de Jacques Parizeau…
    ça stimule ma flamme souverainiste,,,

    Répondre
  2. Prashanti.

    Oui belle langue qui demande des efforts d’apprentissage mais tellement riche en nuance.
    Embrassons le monde entier pour s’ouvrir à plus….

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s