culture de gêne acide

1016453-ecoliers-autochtones-assis-leurs-pupitres

millénaire chronique(s)… compte à rebours /// 72 et ça monte – et ça descend…

… la Commission de vérité et réconciliation du Canada a rendu son rapport public, hier et conclut que : les pensionnats indiens faisaient partie d’une politique de génocide culturel des peuples autochtones élaborée par le gouvernement fédéral.

génocide culturel, les mots sont forts… mais justes… et gênants pour nous qui avons la peau plus blanche que brune et dont les ancêtres ont soutiré le territoire à des peuples déjà ici, peu importe la langue de bois que nous parlons et depuis quand nous y sommes… car il nous faut appeler un chat un chat… et un génocide un génocide…

il y a quelques siècles, nos ancêtres ont conquis un territoire déjà habité, y ont délogé ces gens qui ne concevaient pas pouvoir posséder un territoire, mais plutôt lui appartenir… et il y a une centaine d’années, on a tenté de les éliminer en parkant leurs enfants dans des pensionnats et en les séparant de leurs parents et de leur clans… et en tentant de leur faire oublier et d’éradiquer leur culture et leurs racines… tout simplement…

et nous vivons avec ce crime sur la conscience individuelle et collective depuis… que nous le sentions ou pas, que nous l’acceptions ou pas, que nous le sachions ou pas… mais maintenant nous savons…

et il est maintenant temps de réparer ce crime contre l’humanité, autant pour les premières nations, pour rétablir la justice envers eux, que pour nous, pour nous soulager la conscience collective… car ces faits nous pèsent sur les épaules et sur la conscience… oh canada, que tu dois être gêné…

et cerise sur le sundae, le premier sinistre canadien hésite à reconnaître ce fait… décidément, si j’étais canadien, j’aurais honte… décidément stephen, get the hell out of here, you’re history

en fait, si je n’y pense pas, j’ai déjà honte… car on ressent tous et toutes ce crime contre l’humanité autochtone dans nos veines et dans nos âmes… alors reconnaissons les faits, excusons-nous et réparons nos erreurs… avec des gestes concrets…

j’ai quelques ami(e)s de la nation crie qui m’ont raconté des faits divers et d’été qui se sont déroulés dans ces pensionnats… hou là là… si vous n’avez pas encore honte, lisez le rapport… ou au moins des articles qui le rapportent car bizarrement il n’est publié qu’en anglais… why ? en lisant, vous ressentirez vous aussi cette honte qui doit nous servir de moteur à bâtir un avenir meilleur et plus juste… car le passé est tordu et injuste… et à réparer…

même si ceci n’est pas connecté à cela, la mort récente de Jacques Parizeau, qui voulait faire du Québec un état indépendant, suscite quelques questions :

comment pouvons-nous pensé faire un pays de ce territoire quand  nous savons tous et toutes que nous l’avons volé à d’autres ?

comment inclure ce passé douloureux pour faire un avenir qui repose sur une terre de justice ?

comment réparer ces torts ?

qu’on soit d’accord ou pas avec l’expression génocide culturel, ne zigonnons pas sur les détails linguistiques : un grave crime a été commis contre les enfants et leur parents d’un peuple sur le sol même sur lequel nous marchons et avons bâti maison… alors commençons par réparer nos gaffes antérieures et payons notre karma national… maintenant…

par la suite, la voie sera plus claire et dégagée pour paver l’avenir, qu’il soit canadien, québécois, ou simplement humain au-delà de toute étiquette…

aho kanata…

2 réflexions au sujet de « culture de gêne acide »

  1. Ravi

    c’est british le génocide , autochtone d’Amérique, les Acadiens, et combien d’autres peuples sur la planète…..
    cette forme de déracinement remonte aussi loin que les Babyloniens qui déportent les juifs de Judée….. il y a environ 3,000 ans
    ils se nomment des con-quérants
    des fois j’ai honte d’être simplement un humain sur cette planète

    Répondre
  2. Prashanti

    Oui , bien d’accord… nos ancêtres ont eu et nous avons aussi encore trop souvent de grandes fuites de respect et d’humilité. Y a pas de quoi à être fière de cette partie de notre histoire.
    Métakoyasin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s